* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Parole du Jour


Voyez les choses autrement ( Bob Gass )

« Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez-vous » Ph 4.4

Cheryl n’est jamais contente. Elle ne gagne pas assez, elle ne peut pas se payer ce qu’elle veut, et par conséquent elle n’arrivera jamais à rien. Son psy lui suggère de ne pas gaspiller son énergie à se plaindre mais de s’en servir pour avancer. Cheryl lui oppose qu’il ne comprend pas. Ce n’est pas elle le problème, c’est son travail. Le psy répond : « Vous êtes peut?être mal payée et le patron vous en demande trop, mais si vous continuez à vous en faire, vous vous ferez encore plus de mal. » Cheryl demande : « Que dois?je faire ? » Le psy lui conseille : « Vous ne changerez ni votre patron ni votre emploi, mais vous pouvez changer ce que vous en pensez. Voyez les choses autrement. » Cheryl suit son conseil. Les gens ont tôt fait de remarquer qu’elle ne se lamente plus sur son sort. Elle obtient une promotion, et son nouveau statut la rend plus efficace. En quelques mois, son salaire et la confiance de son patron augmentent sensiblement. De bonnes choses arrivent à ceux qui se comportent bien. Vous pouvez choisir votre attitude sans tenir compte des circonstances. Paul a écrit : « Réjouissez?vous toujours dans le Seigneur ; je le répète, réjouissez?vous ». Où était Paul ? En prison ! À qui écrivait?il ? À ceux qui étaient libres ! Pourquoi insiste?t?il en disant : « Je le répète, réjouissez?vous » ? Parce qu’on oublie et on redevient très vite pessimiste. La vraie joie est un état intérieur qui se moque des gens et des situations. Jésus a dit : « Je vous ai parlé ainsi, afin que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète » (Jn 15.11).

 


15/12/2018
0 Poster un commentaire

Le grand créateur ( Bob Gass )

« Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l'étendue céleste annonce l'œuvre de ses mains » Ps 19.2

Que vous regardiez l’univers à travers un télescope ou un microscope, vous découvrez que Dieu est le grand créateur. Voyons trois des choses qu’il a créées. 1) La température. Il fait près de 6 000 degrés à la surface du Soleil situé à 150 millions de km de la Terre, pile la bonne distance. Si la température terrestre avait 10 degrés en plus ou en moins, toute vie cesserait. On comprend aisément pourquoi la Terre n’a pas été placée deux fois plus loin ou deux fois plus près. 2) La rotation terrestre. On tourne 365 fois par an autour du Soleil. Supposez qu’on ne tourne que 36 fois ? Eh bien les jours et les nuits seraient dix fois plus longs. D’un côté une chaleur accablante, de l’autre un froid insupportable, et toute vie rendue impossible. 3) L’air. L’oxygène constitue 21 % de notre atmosphère : la dose précise qu’il nous faut pour respirer. Pourquoi pas 50 % ? Parce qu’à la première étincelle, tout le monde serait grillé ! Alors, hasard ou création ? S’il y a création, il doit y avoir un créateur. Et il y en a un. Aimeriez?vous le connaître ? Vous le pouvez. À la création, il a révélé son grand pouvoir, mais à la croix, il a révélé son grand amour (voir Jn 3.16). À travers Jésus son Fils vous pouvez connaître personnellement le grand créateur et recevoir la vie éternelle. Si vous ne le faites pas, vous serez perdu(e) pour l’éternité. Auriez?vous une chance d’être une exception ? Aucune ! Personne ne sera au ciel par hasard, tous les élus auront choisi d’y être.

 


11/12/2018
0 Poster un commentaire

Face à l’opposition ( Bob Gass )

« Considérez en effet celui qui a enduré [...] une telle opposition » Hé 12.3

Elvis Presley a chanté ce fameux tube : Don’t step on my blue suede shoes [Ne marche pas sur mes chaussures en daim bleu]. Vous n’irez pas loin avant que quelqu’un ne vous marche aussi sur les pieds. Mais au lieu de baisser les bras, revoyez la vie de Jésus. Bien qu’il soit parfait, il est sans cesse critiqué. Ses détracteurs disent : « C’est un homme qui fait bonne chère et un buveur de vin » (Mt 11.19). Ils l’accusent même d’être possédé par un démon (voir Jn 8.48). Mais il n’est jamais amer ou découragé. Chaque obstacle est pour lui une occasion de prouver sa bienveillance et sa détermination. Ses proches lui brisent le cœur, malgré cela il comprend et réconforte les autres. Il voit la maladie comme une opportunité de guérir ceux qui en souffrent, la haine comme une chance de pouvoir aimer ses ennemis, la tentation comme une possibilité de vaincre les pulsions charnelles que chacun combat, et l’offense comme une occasion de pardonner. Il passe sa vie à triompher des épreuves et il nous montre l’exemple. La Bible dit : « Considérez en effet celui qui a enduré […] une telle opposition, afin que vous ne vous fatiguiez pas, l’âme découragée ». Prenez la Bible et relisez son enseignement. Dans son fameux Sermon sur la Montagne, Jésus proclame : « Vous avez entendu qu’il a été dit : tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Mais moi, je vous dis : aimez vos ennemis, […] et priez pour ceux […] qui vous persécutent » (Mt 5.43–44). Voilà comment Jésus a vécu, et comment il veut que vous?aussi vous viviez.

 


10/12/2018
0 Poster un commentaire

N’habitez pas la maison de la rancune ( Bob Gass )

« Chassez loin de vous tout sentiment amer » Ep 4.31, BFC

En 1882, Joseph Richardson, homme d’affaires new?yorkais, possède une étroite bande de terrain sur Lexington Avenue. Elle fait à peine deux mètres de large et un trentaine de mètres de long. Un de ses collègues, Hyman N. Sarner, est propriétaire d’un lot adjacent, de taille normale. Comme il veut construire des appartements qui donnent sur l’avenue, il offre à Richardson mille dollars pour la minuscule parcelle. Profondément vexé par cette offre ridicule, Richardson en demande cinq mille dollars. Sarner refuse, Richardson le traite de pingre et lui claque la porte au nez. Sarner suppose que le terrain va rester libre et fait construire un immeuble avec vue par?dessus la propriété de Richardson. Mais lorsque ce dernier voit les travaux achevés, il décide de réagir. Personne ne va bénéficier d’une vue dégagée à travers son terrain ! Alors, à 75 ans, il y fait ériger un immeuble, large de deux mètres, long de trente mètres et haut de quatre étages. À peine la construction achevée, lui et sa femme y emménagent. Dans les escaliers comme dans les couloirs ne passe qu’une personne à la fois. La table de la cuisine mesure 45 cm de large. L’immeuble est surnommé « la maison de la rancune ». Richardson y vivra encore avec sa femme les quatorze dernières années de sa vie. En 1915, elle sera démolie. Voilà le genre de demeure solitaire et étroite que peut bâtir l’esprit de revanche. Leurs occupants n’ont qu’un seul but : rendre quelqu’un malheureux. Gagné, c’est eux?mêmes !

 


09/12/2018
0 Poster un commentaire

Comment recevoir une « double part » ( Bob Gass )

« Qu'il y ait sur moi, je te prie, une double part de ton esprit » 2R 2.9

Dans 2 Rois 2, nous lisons : « Élie dit à Élisée : Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d’avec toi. Élisée répondit : Qu’il y ait sur moi, je te prie, une double part de ton esprit ! Élie dit : Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d’auprès de toi, cela t’arrivera » (v.9–10). Élisée a eu sa « double part » et a accompli deux fois plus de miracles que son mentor. Ici la phrase?clé est : « Si tu me vois pendant que je serai enlevé ! » En d’autres termes : « Reste près de moi et tu l’obtiendras. » Remarquez les quatre lieux où Élisée a suivi Élie. 1) Guilgal. C’est là où les Israélites étaient circoncis, il faut donc « couper la chair ». (voir Jos 5.8). Soyez dirigé(e) par l’Esprit de Dieu et dites non à votre nature charnelle. Ce n’est jamais facile. 2) Béthel. C’est là où Jacob a eu une vision céleste. (voir Ge 28.19). Sans une vision venant de Dieu, vous allez errer sans but. 3) Jéricho. Là où Josué a rencontré Dieu face à face et où il a prié : « Qu’est-ce que mon Seigneur dit à son serviteur ? » (Jos 5.14). C’est seulement quand vous capitulez devant Dieu que vous expérimentez la victoire. 4) Le Jourdain. Il symbolise la mort car il se jette dans la Mer morte. Alors soyez prêt(e) à suivre votre propre enterrement, chaque jour. (voir 1Co 15.31). Paul a dit : « Je suis crucifié avec Christ, et ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ, qui vit en moi » (Ga 2.20). Voulez?vous une double part de l’Esprit de Dieu ? Vous l’aurez si vous remplissez les conditions.

 


26/11/2018
0 Poster un commentaire