* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Parole du Jour


Croire Dieu et progresser dans la foi (2) ( Bob Gass )

Un jour, dans l’Est de l’Inde, cinq bateaux sont arrimés dans un port quand une grosse tempête se lève. Le capitaine du navire britannique lève l’ancre aussitôt pour aller l’affronter. Deux jours plus tard, son bâtiment endommagé mais toujours intact, il retourne au port et se rend compte que les bateaux qui n’étaient pas sortis par peur de la tempête avaient tous été rejetés en pleine mer et détruits. On dit souvent qu’un leader doit affronter les défis la tête haute et ne pas regarder « derrière soi ». Jon Gordon soulève six points importants : 1) votre personnalité. Les gens suivent d’abord le leader, puis sa vision. 2) vos relations. Le pasteur Andy Stanley dit : « Des règles sans relations mènent à la rébellion. » Vous pouvez mettre en application toutes les règles du monde, si vous ne créez pas de relations avec les gens que vous dirigez, ils vont se rebeller. 3) votre exemplarité. Vous pouvez tirer le meilleur des autres en partageant ce que vous avez vous-même de mieux. 4) votre optimisme. Évitez d’être négatif et apprenez aux gens à se concentrer sur les solutions au lieu de se plaindre. 5) votre humilité. Reconnaissez que vous ne savez pas tout et constituez une équipe de collaborateurs. 6) votre honnêteté. Le succès est un moyen, pas une fin en soi. John Wooden, le légendaire entraîneur de basket, reconnaît que la victoire dépend à la fois de bons dirigeants, d’un travail d’équipe, d’objectifs, d’engagement et de mise en application des fondamentaux.

 


19/10/2018
0 Poster un commentaire

Croire Dieu et progresser dans la foi (1) ( Bob Gass )

Nicole Unice, directrice de ministère, écrit : « J’ai parfois de bonnes idées, je le sais, mais j’hésite à trop les partager ou à rêver trop grand. Et si ça ne marchait pas ? Et si les gens ne les aimaient pas ? Et si mes supérieurs revenaient sur mon contrat ? Un jour, j’ai écrit sur le mur de mon bureau : Peu importe l’échec ! Et vous, qu’auriez-vous envie de faire et que vous ne faites pas de peur d’échouer ? Quels projets poursuivez-vous, bien qu’ils ne remplissent plus leurs objectifs ? Quelles technologies évitez-vous ? Que refusez-vous d’apprendre sous prétexte que vous êtes vieux et rouillé ? Si vous n’avez rien prévu de dangereux, alors vous échouez en tant que leader. A moins d’insister pour innover ou créer, vous toucherez toujours les mêmes personnes. Si vous “commencez les tâches que Dieu vous a confiées”, vous devrez repousser les limites et tenter des choses qui peuvent échouer. » John Mason écrit : « N’ayez pas peur de vous tromper…sinon, vous ne grandissez pas. Ceux qui ont réussi arrêtent de grandir et d’apprendre le jour où ils ne veulent plus prendre de risques. L’échec est un contretemps, pas une défaite. Une déviation provisoire, pas une impasse. Tout le monde fait des erreurs, surtout ceux qui tentent. Paul dit : “Loué soit Dieu qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ” (1Co 15.57, BFC). Un échec est souvent le premier pas vers le succès. À moins d’être prêt(e) à prendre des risques, vous n’aurez aucune chance de réussir. » Aujourd’hui, faites confiance à Dieu et progressez dans la foi !

 


18/10/2018
0 Poster un commentaire

Votre nom est-il dans le livre ? ( Bob Gass )

Une nuit de 1912, le Titanic, le plus grand paquebot du monde considéré comme insubmersible, heurte un iceberg et sombre dans l’eau glacée de l’Atlantique. De nombreuses personnes périssent. On assiste à des scènes de douleur et d’angoisse devant les bureaux de la White Star à Liverpool lorsque les amis et parents de ceux qui se trouvaient à bord du navire naufragé se pressent devant le bâtiment. De chaque côté de l’entrée principale, une liste est affichée, l’une indiquant « Rescapés », l’autre « Décédés ». Régulièrement, un employé sort un papier à la main. À l’annonce du nom qui y figure, un silence de mort règne parmi la foule alors que les proches de la personne disparue attendent de savoir de quel côté il sera inscrit. Le jour de la crucifixion de Jésus, Dieu a regardé du haut du ciel et écrit : « Sauvés » sur la croix et s’est mis à inscrire des noms dans « Le livre de vie de l’Agneau ». Le message de la croix n’a pas changé. Nul besoin d’être savant pour le comprendre. En fait, la plupart de ceux qui viennent à Christ ne savent pas grand chose de la Bible. Ils savent juste qu’ils ont besoin d’un Sauveur et que Dieu les aime. Pour avoir la vie éternelle il suffit de se repentir de son péché et de mettre sa confiance en Jésus. À l’instant même, Dieu inscrit votre nom dans « le livre de vie de l’Agneau » et vous devenez un membre de sa famille, avec l’assurance d’avoir une place dans le ciel. Et ça peut vous arriver aujourd’hui.

 


17/10/2018
0 Poster un commentaire

Non pas qui, mais à qui vous êtes ( Bob Gass )

Quand Dieu demande à Moïse de libérer les Israélites de l’esclavage, la conversation ressemble à ceci : « Maintenant, va, je t’envoie vers le Pharaon ; fais sortir d’Égypte mon peuple, les Israélites. Moïse dit à Dieu : Qui suis-je, pour aller vers le Pharaon et pour faire sortir d’Égypte les Israélites ? Dieu dit : Je suis avec toi » (v.10-12). Moïse résume ses craintes et son manque d’assurance en une seule interrogation : « Qui suis-je ? » Mais la question est mal posée. Le problème n’est pas de savoir qui vous êtes, mais à qui vous appartenez ! Ce jour-là, Dieu a révélé son nom à Moïse : « JE SUIS. » Son nom est la solution à chaque problème et la réponse à chaque question. Son nom calme toute crainte, marque toute prière de son sceau et gagne toutes les batailles. À son nom, les anges s’inclinent et les démons tremblent. Par son nom, notre péché est vaincu et notre autorité est affirmée. Qui nous sommes n’a absolument aucune importance. Dieu ne nous utilise pas à cause de nous, mais malgré nous. Non, le ciel ne va pas faire faillite si on ne paye pas la dîme. Et si vous reportez vos talents ailleurs, le royaume de Dieu ne va pas s’écrouler. Mais pour des raisons qui ne seront révélées qu’à la fin des temps, Dieu a choisi d’accomplir ses plans à travers des gens ordinaires comme nous. Avez-vous peur d’être mis hors-course si vous échouez ? La situation vous semble-t-elle insurmontable ? Elle ne l’est pas pour Dieu. Faites-lui confiance, comptez sur sa promesse : « Je serai avec toi », et allez de l’avant !

 


16/10/2018
0 Poster un commentaire

Sur quoi est fondée votre vie ? ( Bob Gass )

« Pourquoi m'appelez-vous : Seigneur, Seigneur ! Et ne faites-vous pas ce que je dis ? »Luke 6:46 NIV

Jésus a raconté l’histoire de deux hommes qui ont chacun bâti sa maison. Le sage l’a bâtie sur le roc, l’insensé sur le sable. Lorsque la tempête est survenue, seule la maison du sage est restée debout. Cela dit, Jésus n’a pas comparé sagesse et folie, car à tout moment nous sommes capables de l’une ou l’autre. Il n’a pas dit non plus que la maison qui a résisté était celle d’un croyant et que la maison détruite appartenait à un païen, même si c’est implicite. Il a comparé deux fondations (voir Mt 7.24-27). Alors, sur quoi est fondée votre vie ? Quand tout va mal, que vous êtes dos au mur, que votre survie est en cause, que vous avez jeté vos dernières forces dans la bataille, qu’est-ce qui vous fait passer le cap ? Certainement pas votre sagesse ou votre appartenance à une église. La foi des croyants est parfois mise à rude épreuve dans les tempêtes de la vie : une fréquentation abusive, une banqueroute, un conjoint infidèle, une perte irréparable, la maladie d’un enfant, un handicap physique ou mental, etc. Voici l’idée développée par Jésus : Quand vient la tempête, la seule façon d’en sortir est de faire ce qu’il dit ! Parce que Dieu honore toujours sa promesse, votre obéissance vous rapproche de sa Parole, de sa volonté, et de sa puissance d’agir à vos côtés. En obéissant à Dieu, vous serez capable de traverser les pires tempêtes.

 


12/10/2018
0 Poster un commentaire