* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Parole du Jour


Gérer les gens pénibles (2) ( Bob Gass )

« En colère, ne péchez pas […] ne donnez pas accès au diable » Éphésiens 4.26-27

PDJ-2020-08-06-1030x1030

 

 

Dieu nous a conçus pour qu’en cas de crise émotionnelle, nous soyons programmés pour obtenir de l’aide auprès de lui. Deux zones bien précises dans le cerveau traitent des émotions fortes. Ce sont les amygdales cérébrales. Si on les retire de certains animaux, ils deviennent incapables d’exprimer la rage et la peur. Normalement, lorsque l’information entre dans votre cerveau, elle est traitée dans le cortex. Mais dans environ 5 % des cas, si l’émotion est trop intense, elle se rend à l’une de vos amygdales cérébrales et la partie consciente de votre cerveau est court-circuitée. Entre l’arrivée de l’information et le temps de réponse de votre corps, il y a ce que les chercheurs appellent le « quart de seconde qui donne la vie ». Et ce temps très court est pourtant primordial. Paul écrit : « En colère, ne péchez pas […] ne donnez pas accès au diable ». Dans ce quart de seconde, le Saint-Esprit peut prendre le contrôle. C’est là que vous pouvez choisir entre lui et le péché. Ce bref instant vous permettra sans doute de dire : « Saint-Esprit, comment réagir à cette pulsion ? » Il est curieux de voir à quel point on désire parfois blesser un être cher, et combien on le regrette après coup. Mais voici une autre bonne nouvelle : si jamais vous avez raté ce quart de seconde, ce qui arrivera sûrement, Dieu en enverra un autre juste derrière le premier. Dieu vous aime et il vous aidera jusqu’à ce que vous compreniez bien !


06/08/2020
0 Poster un commentaire

Gérer les gens pénibles (1) ( Bob Gass )

« Recherchez toujours le bien, soit entre vous, soit envers tous » 1 Thessaloniciens 5.15

PDJ-2020-08-05-1030x1030

 

 

Jésus dit que le Saint-Esprit est une aide. Si vous vous soumettez à lui, il vous aidera à bien gérer les gens pénibles autour de vous. Paul écrit : « N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption » (Ep 4.30). N’offensez pas le Saint-Esprit et ne l’empêchez pas d’œuvrer dans votre vie. Vous dites : « Comment faire ? » Paul répond : « Que toute amertume, animosité, colère, clameur, calomnie, ainsi que toute méchanceté soient ôtées du milieu de vous » (v.31). Belle brochette de défauts et de vices ! Et Paul est très clair : Soit vous vous laissez dicter vos réactions par cette liste, soit vous obéissez au Saint-Esprit qui est en vous. Vous avez le choix. La Bible dit : « En colère, ne péchez pas […] ne donnez pas accès au diable » (v.26–27). Lorsque vous ripostez en colère, vous donnez au diable une ouverture, une tête de pont à partir de laquelle il peut vous attaquer dans d’autres domaines. Dans ce cas vous n’aurez fait que multiplier les problèmes au lieu d’en résoudre un seul. Alors, que faire ? La Bible affirme : « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, faites-vous grâce réciproquement, comme Dieu vous a fait grâce en Christ » (v.32). En d’autres termes, souvenez-vous de l’amour, de la patience et de la grâce que Dieu vous a montrés et étendez-les aux autres. C’est une stratégie infaillible !


05/08/2020
0 Poster un commentaire

Dieu vous veut plus patient(e) ( Bob Gass )

« La tribulation produit la persévérance » Romains 5.3

PDJ-2020-08-04-1030x1030

 

 

Plus on vieillit, plus on devient patient, même si on a moins de temps devant soi. C’est parce qu’on change de perspective ! Les problèmes demeurent mais on les aborde autrement. On a vécu assez longtemps pour savoir que tout a une fin et que la grâce de Dieu est suffisante. Au lieu de se plaindre, ce qui ne fait qu’aggraver les choses, on se souvient comme Joseph des situations désespérées où il fallait dire : « Vous aviez formé le projet de me faire du mal, Dieu l’a transformé en bien » (Ge 50.20). La patience est l’un des neuf fruits de l’Esprit cités dans le chapitre cinq de l’épître aux Galates. Mais c’est un fruit à croissance très lente qui prospère mieux dans un sol composé d’épreuves. Certains prient volontiers comme cette dame : « Seigneur, donne-moi la patience, et tout de suite ! » Navré, Dieu ne peut pas répondre à cette prière. Jacques écrit : « Considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves que vous pouvez rencontrer, sachant que la mise à l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse une œuvre parfaite, afin que vous soyez parfaits et accomplis, et qu’il ne vous manque rien » (Ja 1.2–4). À la réflexion, la patience, c’est simplement faire confiance à Dieu en toute circonstance. En repensant à certains de vos élans inconsidérés, vous réalisez que Dieu les a freinés et empêché des catastrophes. L’impatience est l’un des traits dominants chez les enfants ; c’est de l’immaturité spirituelle. Soyez donc patient(e) !


04/08/2020
0 Poster un commentaire

Priez avec foi (2) ( Bob Gass )

« Demandez et l'on vous donnera » Matthieu 7.7

PDJ-2020-08-03-1030x1030

 

 

Observez trois choses. 1) Jésus n’a jamais dit qu’il serait facile de le suivre : « Vous aurez des tribulations dans le monde » (Jn 16.33). Ainsi, lorsque vous tentez d’accomplir de grandes choses pour Dieu, attendez-vous à des difficultés et à des retards. Ceux qui construisent les routes affichent souvent le panneau : « Retards prévus ». La marche de la foi est jalonnée de ces signes. Abraham et Sarah ont attendu vingt-cinq ans pour la naissance d’Isaac, et vous pensez que vos réponses devraient être instantanées ? 2) Vous devez persévérer pour recevoir. L’attente est un concept délicat pour tous. À l’heure où tout s’obtient d’un clic sur son ordinateur, attendre devient insupportable. Mais il n’y a jamais de raccourci en matière de persévérance. Il arrive que la foi fasse mal parce que Dieu étend votre capacité à recevoir. Alors, passez le torrent de la douleur, il y a du profit sur l’autre rive ! La Bible dit : « Demandez et l’on vous donnera ». 3) Au final, la foi élargit l’horizon. Deux fois après qu’Isaac ait creusé un puits, les Philistins ont revendiqué l’eau. Mais quand il a creusé une troisième fois, le conflit a cessé et il a nommé le nouveau puits Rehoboth, ce qui signifie « lieu élargi » (voir Ge 26.18–22). Isaac a continué à creuser, et lorsque l’eau a jailli, il a déclaré: « l’Éternel nous a maintenant mis au large, et nous prospérerons dans le pays » (v.22). La leçon apprise par Isaac est toujours valable pour notre vie de foi. Il faut l’éprouver au-delà du possible et prier sans délai.

 

03/08/2020
0 Poster un commentaire

Priez avec foi (1) ( Bob Gass )

« Priez sans cesse » 1 Thessaloniciens 5.17

PDJ-2020-08-02-1030x1030

 

 

Au 19e siècle, l’évangéliste anglais George Muller avait récolté, rien que par la prière, environ 7,5 millions de dollars pour nourrir ses orphelins, soit plus de 113 millions actuels. Il ne croyait pas nécessaire de publier ses besoins, mais il avait toujours de quoi payer les factures, car Dieu pourvoyait. Cependant, la foi de Muller était éprouvée ailleurs. Il priait régulièrement pour 5 hommes car il avait à cœur de les voir se convertir. Le premier a donné sa vie à Christ au bout de 5 ans, les deux suivants au bout de 10 ans, et le quatrième après 25 ans. Mais voici le pire : Muller a prié pour la conversion du cinquième pendant 52 ans ! Finalement, l’homme est devenu chrétien quelques mois après les funérailles de Muller. Pourriez-vous prier pour quelque chose pendant 52 ans sans aucun signe visible de réponse ? Vous le devez absolument ! Muller le dit lui-même : « Dieu prend plaisir à augmenter la foi de ses enfants. Au lieu de ne vouloir aucune épreuve avant la victoire, il nous faut savoir la considérer comme un outil dans les mains de Dieu. Les difficultés et parfois les défaites sont l’essence-même de la foi. » Soyez persuadé(e) que Dieu exauce vos prières. Il dit dans sa Parole : « Il m’invoquera, et je lui répondrai ; je serai moi-même avec lui dans la détresse, je le délivrerai et le glorifierai » (Ps 91.15). Et il dit encore : « Invoque-moi, et je te répondrai ; je t’annoncerai de grandes choses, des choses cachées, que tu ne connaissais pas » (Jér 33.3). Voici donc votre parole du jour : priez avec foi.


02/08/2020
0 Poster un commentaire