* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Parole du Jour


Êtes-vous surmené(e) ? ( Bob Gass )

« Le seul bonheur des humains est […] de jouir des résultats de leur travail » Ec 2.24, BFC
 
PDJ-2019-12-09-1030x1030

 

Il y a des moments dans la vie où il semble qu’il y a trop à faire et pas assez de temps pour le faire. Mais le surmenage impacte de manière négative votre comportement, vos relations, vos performances au travail et même votre cheminement avec Dieu. Si vous en êtes là aujourd’hui, voici ce que vous devez faire : 1) prier. « Remets ton sort à l’Éternel, et il te soutiendra, Il ne laissera jamais chanceler le juste » (Ps 55.23). Avant de craquer, demandez à Dieu la sagesse d’évaluer ce que vous faites, puis dites-vous honnêtement pourquoi vous êtes dans cette situation. L’auteur des Proverbes dit : « Ne te fatigue pas pour t’enrichir, cesse d’y appliquer ton intelligence. Tes yeux volent-ils vers la richesse ? Il n’y a plus rien ! Car elle se fait des ailes, et comme l’aigle, elle s’envole vers le ciel » (Pr 23.4–5). Demandez à Dieu de vous montrer où vous sacrifiez votre paix, votre santé et vos relations sur l’autel du matérialisme. 2) déléguer. Moïse, héros emblématique de l’Ancien Testament, avait craqué sous le poids des responsabilités qu’il aurait dû partager. Il avait tellement déprimé qu’il voulait que Dieu prenne sa vie ! Autour de lui, il y avait des gens compétents disposés à l’aider, mais il ne les laissait pas faire. Cette situation vous est-elle familière ? Si vous insistez pour tout contrôler et tout faire vous-même, ce sera au détriment de votre productivité et votre tranquillité d’esprit. En résumé : si vous êtes surmené(e) aujourd’hui, changez les choses.

09/12/2019
0 Poster un commentaire

Se conformer à la parole reçue ( Bob Gass )

« Dès qu'ils l'ont entendue, Satan arrive et arrache la parole semée en eux » Mr 4.15, BFC
PDJ-2019-12-07-1030x1030

 

Dans la parabole du semeur, Jésus dit : « Certains sont comme le bord du chemin où tombe la parole : dès qu’ils l’ont entendue, Satan arrive et arrache la parole semée en eux ». Si vous pouvez rester à la maison et regarder un film de deux heures envahi de spots publicitaires sans impatience ni ennui, pourquoi alors regarder votre montre avec insistance quand le sermon du pasteur dépasse les trente ou quarante minutes le dimanche matin à l’église ? Et si quelqu’un vous demandait le lendemain le sujet de la prédication, la plupart du temps, vous ne pourriez pas lui dire. Jésus dit que Satan vient arracher la parole. Alors comment la retenir ? 1) L’écrire (voir Ex 17.14). Si vous prenez des notes sur ce que vous lisez et entendez, vous retiendrez plus de choses et en tirerez davantage de bénéfices. 2) La mettre dans vos prières. À moins de prier pour la Parole que vous entendez, vous sortirez toujours de l’église ému(e), mais pas transformé(e). Beaucoup de grands saints du passé lisaient la Bible à genoux. Vous devriez essayer ! 3) En parler autour de vous. La Parole de Dieu est comme une graine qui se multiplie et grandit quand elle est arrosée par la conversation avec ceux qui partagent votre foi. La Bible dit : « Ceux qui craignent l’Éternel se parlèrent l’un à l’autre ; L’Éternel fut attentif et il écouta » (Mal 3.16). 4) La pratiquer au quotidien. Jean nous dit : « La Parole a été faite chair » (Jn 1.14). Le meilleur moyen de retenir la parole de Dieu est de suivre ses principes, ou même de l’incarner !

07/12/2019
0 Poster un commentaire

Votre temps est venu ( Bob Gass )

« Qui sait si ce n'est pas pour une occasion comme celle-ci que tu es parvenue à la royauté ? » Est 4.14
PDJ-2019-12-06-1030x1030

 

 
Moïse a commencé son ministère à l’âge de quatre-vingts ans. Esther a commencé le sien à l’adolescence. En entendant Mardochée lui dire : « Qui sait si ce n’est pas pour une occasion comme celle-ci que tu es parvenue à la royauté ? », elle aurait facilement pu répondre : « Donne-moi le temps de grandir, de me marier, d’avoir des enfants et de réaliser mes rêves avant de me demander de risquer ma vie pour sauver le peuple juif. » Au contraire, elle a dit : « J’irai chez le roi malgré la loi. Si c’est pour ma perte, je périrai ! » (v.16). Souvent, ce que Dieu fait en vous pendant que vous attendez est plus important que ce que vous espérez. Parfois, vous pensez être prêt(e) mais Dieu sait que vous ne l’êtes pas, alors il vous met à l’école de la foi. Vous y apprendrez à écouter le professeur Saint-Esprit, à étudier vos leçons, à passer les examens et à obtenir votre diplôme afin que Dieu puisse vous utiliser. Un peu spartiate comme endroit, mais Dieu préfère forger votre caractère que s’occuper de votre confort. La missionnaire Nancy Cockrell écrit : « Le plan de Dieu a toujours été de vous amener ici pour le servir, en utilisant vos dons pour aider les autres dans votre courte vie. Il vous a donné la grâce de refléter l’amour et le caractère de Christ, d’être une lumière dans un monde de ténèbres, pour ce temps-là. Vous avez un lieu de mission unique dans le royaume de Dieu, touchant des vies comme vous seul pouvez le faire, pour ce temps-là. » Alors voici la question : Dieu vous dit-il aujourd’hui que votre temps est venu ?

06/12/2019
0 Poster un commentaire

Se mettre dans la peau de Jésus ( Bob Gass )

« Celui qui croit en moi fera, lui aussi, les œuvres que moi je fais » Jn 14.12
PDJ-2019-12-05-1030x1030

 

C’est bien de lire la vie et les exploits de Jésus. Mais quand vous voyez quelqu’un vivre comme lui, ça s’appelle « se mettre dans la peau de Jésus ». Au lieu de n’être qu’une figure historique, il devient un exemple. N’est-ce pas ce que cherchent les gens ? Gandhi a dit un jour que s’il pouvait rencontrer des chrétiens qui ressemblaient au Christ, il le deviendrait aussi. Hélas, les chrétiens qu’il connaissait portaient des armes et opprimaient son peuple. Mais ce n’est pas toujours le cas. Jésus a dit : « Celui qui croit en moi fera, lui aussi, les œuvres que moi je fais, et il en fera de plus grandes ». Vous vous demandez peut-être comment faire de plus grandes œuvres que Jésus. Facile : il était seul et confiné dans un endroit, tandis que les chrétiens sont maintenant nombreux à pouvoir répandre l’Évangile à travers le monde. Alors, comment était Jésus ? Pour commencer, il avait de la compassion, il ne condamnait pas. Dans l’épisode de la femme adultère, quand les Pharisiens veulent la lapider, il dit : « Que celui de vous qui est sans péché lui jette le premier la pierre » (Jn 8.7). Ouch ! De qui Jésus parlait-il ? Des Pharisiens ou des prêtres ? Non, il parlait de lui ! Il était le seul sans péché et n’avait aucune pierre à jeter ! Si vous voulez savoir comment « se mettre dans la peau de Jésus », la Bible énumère neuf « fruits », ou qualités de Christ, que le Saint-Esprit veut produire dans votre vie : « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur, maîtrise de soi » (Ga 5.22).

05/12/2019
0 Poster un commentaire

Vos gardes du corps divins ( Bob Gass à

« L'ange de l'Éternel campe autour de ceux qui le craignent, et il les délivre » Ps 34.8
PDJ-2019-12-04-1030x1030

 

Tout comme les chefs d’État sont constamment entourés de gardes de sécurité, en tant qu’enfants rachetés de Dieu, vous êtes entourés d’anges. Le responsable de la sécurité du président ou du premier ministre est sans doute discret et invisible à vos yeux, mais laissez simplement quelqu’un faire un geste menaçant et des gardes entraînés formeront aussitôt un bouclier protecteur autour de lui. Le pasteur James McConnell prêchait un soir dans son église à Belfast en plein conflit Nord-Irlandais. Soudain, un milicien armé d’un fusil entre dans la salle avec l’intention de le tuer. Pourquoi ? Parce que sa femme est devenue chrétienne et a tellement changé qu’il ne la reconnaît presque plus. L’homme ne fait que quelques pas dans l’allée lorsqu’il s’arrête net, fait demi-tour et quitte l’église en courant. Qu’est-il arrivé ? Le milicien, qui plus tard s’est converti, a témoigné qu’il avait vu deux anges impressionnants et redoutables de chaque côté du Pasteur ! Lorsque le navire de Paul affronte une tempête et que tout le monde se croit perdu, Paul annonce : « Un ange du Dieu à qui j’appartiens et rends un culte, s’est approché de moi cette nuit et m’a dit : Sois sans crainte, […] prenez courage, car j’ai cette foi en Dieu qu’il en sera comme il m’a été dit » (Ac 27.23–25). Aujourd’hui, vous avez une part de sécurité divine qui veille sur vous.

04/12/2019
0 Poster un commentaire