Rick Warren - * JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Rick Warren


Croyez que Dieu tient ses promesses ( Rick Warren )

 

 

J’avais confiance lorsque je disais : je suis bien malheureux. Psaume 116.10

 

Saviez-vous que le fait de reconnaître votre désespoir devant Dieu est une parole de foi ? Tout en ayant confiance en Dieu, David passa par des temps de découragement pendant lesquels il écrivit : "J’avais confiance lorsque

je disais : je suis bien malheureux".

 

Cette confiance dans la Parole de Dieu a permis à Job de rester fidèle...

On a l’impression que c’est contradictoire de faire confiance à Dieu et d’être découragé en même temps !

 

En fait, la franchise de David révèle une foi profonde :

• Premièrement, il croyait en Dieu

• Deuxièmement, il avait foi que Dieu écoutait ses prières

• Troisièmement, il était convaincu que Dieu le laisserait exprimer ses sentiments tout en continuant à l’aimer.

 

Il en est de même pour Job. Lorsque les circonstances lui étaient défavorables, Job a compté sur Dieu et a pu ainsi dire : "Je n’ai pas abandonné le commandement de ses lèvres ; j’ai fait plier ma volonté aux

paroles de sa bouche" (Job 23.12).

 

Alors que sa vie était complètement gâchée et que Dieu restait silencieux, Job a quand même trouvé des raisons de le louer :

• Il est bon et il est amour (Job 10.12)

• Il est tout-puissant (Job 37.23)

• Il veille sur chaque détail de ma vie (Job 31.4)

• Il est au contrôle (Job 34.13)

• Il a un plan pour ma vie (Job 23.14)

• Il me sauvera (Job 19.25)

 

Cette confiance dans la Parole de Dieu a permis à Job de rester fidèle malgré la situation incompréhensible qu’il traversait. Dans sa douleur, il a

conservé une foi ferme (Job 13.15).

 

Raymond Edman a dit : "Ne doutez jamais dans l’obscurité de ce que Dieu vous a déclaré à la lumière".

 

Croyez que Dieu tient ses promesses. Pendant les temps de sécheresse spirituelle, vous devez patiemment vous appuyer sur les promesses de Dieu et non pas sur vos émotions, et réaliser que Dieu vous conduit vers

un niveau encore plus profond de maturité.

 

Ne laissez pas le trouble vous perturber. Les circonstances ne peuvent pas changer le caractère de Dieu. Il est encore de votre côté, même si vous ne le

sentez pas.

 

Une action pour aujourd’hui

Prenez le temps de considérer la nature immuable de Dieu. Quels que soient les circonstances ou vos sentiments, accrochez-vous au caractère immuable de Dieu. Ressassez ce que vous savez de la vérité éternelle de Dieu. Il est bon. Il vous aime. Il est avec vous. Il connaît votre situation actuelle. Il se soucie de vous et il a un plan merveilleux pour votre vie.

 


10/05/2018
0 Poster un commentaire

" USEZ DE SAGESSE DANS VOS RELATIONS " ( Rick Warren )

100003178670570pizapw1416925365.jpg

« La sagesse d’en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d’hypocrisie. Le fruit de la justice est semé dans la paix par ceux qui recherchent la paix » Jacques 3.17-18

Chaque personne de votre entourage est unique en son genre, à cause de son éducation, son tempérament et ses talents. Cependant, ces différences sont souvent la racine de relations conflictuelles.

Je serai honnête avec vous.
Le fait d’être unique crée toutes sortes de problèmes de communication – il arrive que très souvent on ne se comprenne pas tout simplement. Nous pouvons utiliser les mêmes mots mais avec des compréhensions très différentes.

Nous sommes sages lorsque nous savons reconnaître et évaluer les divergences chez les gens que nous rencontrons. Notre originalité exige que nous usions de sagesse dans nos relations avec autrui. En effet, nous ne pouvons pas aborder tout le monde d’une manière rigide comme si tous avaient une façon unanime de penser ou de répondre.

Jacques, dans le verset ci-dessus, nous décrit les caractéristiques de la véritable sagesse.

Ces versets nous donnent six clés qui nous permettront de faire preuve de sagesse dans nos relations. Ainsi, si je suis bibliquement sage…..

1. Je ne compromettrai pas mon intégrité (la sagesse est pure). Je serai honnête avec vous. Je tiendrai mes promesses et mes engagements envers vous.

2. Je veillerai à maintenir l’harmonie. Je n’attiserai pas le feu ! (La sagesse, c’est l’amour, la paix).

3. Je ne minimiserai pas vos sentiments (la sagesse est courtoise). Il se peut que je ne partage pas vos motivations, mais je ne mépriserai, ni ne ridiculiserai ce que vous ressentez.

4. Je ne critiquerai pas vos suggestions (la sagesse permet la discussion). Je peux avoir un avis contraire sans vous ridiculiser.

5. Je n’amplifierai pas vos erreurs (la sagesse est pleine de grâce). Je les effacerai discrètement au lieu de les diffuser devant tout le monde.

6. Je ne cacherai pas mes motivations (la sagesse est entière et sincère). Je serai vrai avec vous. Je ne vous duperai pas et je ne vous manipulerai pas.

Une action pour aujourd’hui: Décidez de mettre en pratique ces six principes que vous venez de lire.

 


25/11/2014
0 Poster un commentaire

Dieu est avec vous dans votre combat ...

 
images (4).jpg
 
 
 
"Alors leurs yeux s’ouvrirent et ils le reconnurent ; mais il disparut de devant eux." Luc 24.31 
Avez-vous déjà eu l'impression que Dieu se trouvait à des milliers de kilomètres ? En fait, il n'en est rien. Quel que soit le combat dans lequel vous êtes engagé, vous pouvez avoir la certitude que vous n'êtes pas seul. Dieu est avec vous.

Le chagrin empêchait les disciples de voir Jésus. Ils avaient besoin que Dieu se montre à eux.
D'autres avant vous se sont demandés où était Dieu dans les moments difficiles. Ce fut notamment le cas des disciples, au tout premier matin de Pâques, trois jours après la crucifixion de Jésus. Luc 24 nous montre deux d'entre eux sur la route d'Emmaüs. Tout en marchant, ils s'entretenaient des événements récents – l'arrestation de Jésus, sa flagellation, sa crucifixion – et tentaient de comprendre. Ils avaient cru que Jésus était le Messie, et leur rêve était brisé. Certains avaient affirmé que son tombeau était vide. Ils ne savaient plus que penser.

Soudain, Jésus en personne s'approcha des deux disciples et fit route avec eux. Mais ceux-ci, tout à leur chagrin, ne le reconnurent pas. Quand Jésus leur demanda de quoi ils parlaient, ils lui expliquèrent leur désarroi. Jésus leur cita alors des textes de l'Ancien Testament qui donnaient un sens à ce qui venait de se passer.

Ce même soir, alors que Jésus soupait avec eux, "leurs yeux s'ouvrirent et ils le reconnurent ; mais il disparut de devant eux" (Luc 24.31).

Mettez-vous à la place des disciples. L'homme qu'ils avaient pris pour Dieu était mort, crucifié. Trois jours plus tard, on leur dit qu'il était ressuscité, mais ils refusèrent de le croire. Et voilà qu'un inconnu fit route avec eux, mangea avec eux et tout à coup, ils comprirent que c'était Dieu lui-même ! Puis il disparut.

Le chagrin empêchait les disciples de voir Jésus. Ils avaient besoin que Dieu se montre à eux.
Il en est de même pour vous. Je ne sais pas quel malheur vous a frappé cette année – la perte d'un être cher, de votre santé, de votre travail, d'une relation ou d'un marché important. Et votre peine était telle que vous n'avez peut-être pas vu que Dieu était à vos côtés. Vous n'étiez jamais, jamais seul dans cette situation. Vous ne le voyiez pas, mais il était là.

Une question pour vous aujourd'hui

Demandez à Dieu de se révéler à vous. Il veut que vous le voyiez. Il veut que vous sachiez que vous n'étiez jamais seul.
 
 
images (2).jpg

23/08/2014
0 Poster un commentaire

" Changer votre façon de penser " !

100003178670570pizapw1407304340.jpg
 
 
"En effet, ceux qui vivent selon leur propre nature se préoccupent de ce que cette nature demande, mais ceux qui vivent selon l’Esprit Saint se préoccupent de ce que l’Esprit demande." Romains 8.5 
Un combat se livre en vous entre votre vieille nature pécheresse et votre nouvelle nature reçue de Christ. Si vous voulez le remporter, vous allez devoir changer votre façon de penser.

Demandez au Saint-Esprit de vous donner de nouvelles idées qui remplaceront vos anciennes pensées mauvaises.
Pourquoi ? Vos pensées déterminent vos sentiments, qui déterminent à leur tour vos actes. Si vous avez un comportement dépressif, c'est parce que vous vous sentez dépressif. Et si vous vous sentez dépressif, c'est parce que vos pensées le sont. Si vous voulez sortir de cette dépression, ou quelle que soit la nature de votre problème, vous devez demander au Saint-Esprit de changer vos pensées.

Les pensées que vous souffle Satan ont pour but de vous tenter. Celles de Dieu visent à vous inspirer. Lesquelles allez-vous choisir ? Il est dit dans Romains 8.6 : "Se préoccuper de ce que sa propre nature demande mène à la mort ; mais se préoccuper de ce que l'Esprit Saint demande mène à la vie et à la paix".

Je ne connais personne qui ne choisirait pas la vie et la paix de préférence à la mort. Mais la vérité est que vous avez constamment des pensées autodestructrices. Que faites-vous alors ?

Voici comment le Saint-Esprit me libère des pensées incontrôlées. Il applique le principe du remplacement : si vous voulez changer quoi que ce soit dans votre vie, n'y résistez pas, remplacez-le.

Si vous regardez la télévision et que commence une émission dont vous savez qu'elle est mauvaise pour vous, changez de chaîne. Si vous voulez arrêter de fumer mais n'arrivez pas à détacher vos pensées de la cigarette, focalisez-vous sur autre chose. La Bible dit qu'il faut remplacer l'ancienne mentalité par la nouvelle.

Demandez au Saint-Esprit de vous donner de nouvelles idées qui remplaceront vos anciennes pensées mauvaises. Vous constaterez qu'il exaucera votre prière. Et si vous commencez à vous attacher à ce qui est positif et non plus à ce qui est négatif, à ce qui est bien plutôt qu'à ce qui est mal, l'ancien perdra son attrait et son pouvoir de séduction.

Une action pour aujourd'hui 

Invitez donc le Saint-Esprit à accéder librement à votre esprit pour remplacer ces pensées incontrôlables. 

06/08/2014
0 Poster un commentaire

" Mais tu as promis ! "

 
 
100003178670570pizapw1407045244.jpg
"Il est dangereux pour l’homme de consacrer précipitamment quelque chose à l’Éternel et de ne se mettre à réfléchir qu’après avoir fait son vœu." Proverbes 20.25
Vous est-il déjà arrivé :
- de vous engager à remettre un travail à une certaine date et de le regretter par la suite ?
- de vous porter volontaire pour une mission dont vous n'aviez aucune idée qu'elle vous prendrait aussi longtemps ?
- d'accepter un marché qui avait l'air avantageux mais qui ne l'était pas ?
- d'accepter une invitation pour le regretter plus tard ?

Rappelez-vous ce que dit la Bible et ne prononcez pas de vœux irréfléchis.
Avec l'expérience, nous finissons tous par apprendre cette loi élémentaire : il est toujours plus facile de s'engager que de se libérer ! La Bible dit : "Il est dangereux pour l'homme de consacrer précipitamment quelque chose à l'Éternel et de ne se mettre à réfléchir qu'après avoir fait son vœu" (Proverbes 20.25).

Les pièges les plus courants liés aux engagements sont de trois ordres :

- dans le domaine de l'argent : il est toujours plus facile de contracter une dette que de s'en acquitter, d'emprunter que de rembourser.

- dans le domaine de l'association avec autrui : on a plus vite fait d'entrer dans un partenariat ou une relation que d'en sortir.

- dans le domaine du temps : il est toujours plus facile de remplir votre emploi du temps que de l'honorer. Vous pouvez avoir tellement de fers dans le feu qu'il finit par s'éteindre.

La solution : rappelez-vous ce que dit la Bible et ne prononcez pas de vœux irréfléchis.

Une action pour aujourd'hui
Soyez prudent dans le choix de vos engagements ; réfléchissez avant de parler ; promettez peu et donnez beaucoup. Vous vous forgerez ainsi la réputation d'un homme de parole.

03/08/2014
0 Poster un commentaire