* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Sa Parole pour aujourd'hui


Le ressentiment tue. ( Bob Gass )

22-3

 

 

 

“Hérodiade avait du ressentiment contre lui et voulait le tuer…” Mc 6. 19

Une petite phrase souvent répétée était à l’origine du ressentiment qu’Hérodiade nourrissait à l’encontre de Jean le Baptiste : “Tu n’as pas le droit d’être mariée à Hérode, le frère de ton mari.” Il n’en faut parfois pas beaucoup pour faire naître dans notre cœur un tel sentiment qui, s’il est réprimé pendant longtemps, risque un jour d’exploser avec des conséquences dramatiques. Leonard Holt était un homme respecté de tous, pompier volontaire, membre d’une église locale de Pennsylvanie et employé modèle dans une fabrique de papier depuis 19 ans. Puis, un jour d’octobre, cette image explosa. Il mit dans ses poches deux révolvers chargés, monta dans son 4×4 et partit vers son lieu de travail. Arrivé là il entra dans le magasin principal et commença à tirer froidement sur ses anciens collègues, déchargeant en quelques minutes plus de trente balles dans leur corps. Les habitants de la petite ville et les autorités furent stupéfaites par la violence de la tuerie et se demandèrent ce qui avait bien pu pousser Holt à agir ainsi. On découvrit que la plupart des victimes étaient des employés qui avaient été promus à la place de Holt. Un autre avait refusé à plusieurs reprises de monter dans sa voiture, arguant qu’il conduisait trop vite. Pendant toutes ces années, il avait caché son ressentiment derrière un sourire affable et une attitude de “saint” chaque dimanche à l’église. Jusqu’au jour où soudain il révéla ce qu’il avait dans le cœur. Salomon a écrit : “De belles paroles peuvent cacher un cœur mauvais, comme une belle laque qui couvre un pot d’argile. Un homme dont le cœur est plein de haine peut mettre de la grâce dans ses paroles, mais ne lui faites pas confiance, car il vous maudit dans son cœur. Même s’il dissimule sa haine avec soin, sa méchanceté se révèlera bientôt au grand jour” (Pr 26. 23-26 TP.) Prions : “Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur !” Ps 139. 23).


21/11/2019
0 Poster un commentaire

Faites preuve de discrétion ! ( Bob Gass )

21-3

 

 

“La discrétion te protégera et la raison te préservera.” Pr 2. 11

Après le déluge Noé planta une vigne. Un jour il s’enivra et alla se coucher. Son fils Ham qui passait par là le vit, saoul et nu sur sa couche et s’empressa d’aller le dire à ses deux frères. Faisant preuve de davantage de discrétion, les deux hommes entrèrent à reculons dans la tente et couvrirent le corps de leur père. Leur attitude prouva leur plus grande maturité. L’indiscrétion de Ham eut de profondes conséquences sur celui-ci : quand il apprit ce qui s’était passé, Noé maudit son fils et prophétisa qu’il deviendrait l’esclave de ses frères. Deborah Pegues écrit : “Avez-vous un jour découvert quelque secret compromettant concernant une personne en position d’autorité ou un leader spirituel, secret que vous avez trouvé difficile de garder pour vous ? Si Dieu vous a fait suffisamment confiance pour vous révéler la “nudité” ou le péché de cette personne, avez-vous considéré qu’il ne vous appartenait pas de “regarder” ou de “colporter” ce secret, mais plutôt de le “couvrir” ?” Quand Dieu révéla à Nathan le crime de David, le prophète vint rencontrer le roi en privé. Aucun scandale public n’éclaboussa David. Par contre ce dernier dût subir les conséquences de son acte à travers les circonstances qui le frappèrent personnellement, lui et sa famille. Si vous occupez une position de responsabilité, et si Dieu vous découvre la “nudité” de quelqu’un, comment réagirez-vous ? Avec discrétion et compréhension, compassion et amour ? Souvenez-vous que nous moissonnons toujours ce que nous avons semé ! Semez aujourd’hui la graine de la discrétion.


20/11/2019
0 Poster un commentaire

Quelques conseils pertinents ! ( Bob Gasss )

20-3

 

 

“Observe les commandements du Seigneur ton Dieu… afin que tu réussisses dans tout ce que tu feras…” 1 R 2. 3

l y a environ 2000 ans, le célèbre écrivain et homme politique romain du nom de Cicéron dénonça 5 erreurs que les humains ne cessent de commettre. 1- Croire que nous gagnerons beaucoup à briser tous ceux qui se trouvent sur notre chemin. Jésus a dit: “Donnez et il vous sera donné… car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis” (Lc 6. 38). Chaque bonne action de votre part est une graine semée en vue de la moisson à venir ! 2- Se faire du souci à propos de choses que nous ne pouvons ni changer ni corriger. Demandez pardon à ceux que vous avez blessés, demandez à Dieu aussi de vous pardonner et ensuite continuez votre chemin. Car, “on ne se rappellera plus les choses passées, elles ne reviendront plus à l’esprit” (Es 65. 17). Et “ne pensez plus aux événements passés, et ne considérez plus ce qui est ancien. Voici Je vais faire une chose nouvelle !” (Es 43. 18). Ne laissez pas passer cette occasion ! 3- Affirmer que telle chose est impossible, simplement parce que nous n’avons pas été capables de l’accomplir. Souvenez-vous que, si vous pouvez accomplir quelque chose sans l’intervention de Dieu, vous n’avez plus besoin de Lui ! “Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir” (Mc 11. 24). 4- Refuser de mettre de côté les choses sans importance. Cela vaut-il vraiment la peine de se disputer ? Vous vous énervez, eux finissent par être blessés, et tout ça pour quoi ? La Parole de Dieu affirme : “Soyez pleins d’affection pour les autres… usez de prévenances réciproques” (Ro 12. 10). 5- Négliger le développement de votre esprit, négliger l’habitude de lire et d’étudier. Si vous ne faites aucun effort pour vous améliorer, vous ne faites rien de valable. Paul a dit : “Efforce-toi de te présenter devant Dieu comme un homme éprouvé, un ouvrier qui n’a point à rougir” (2 Tm 2. 15). Dieu vous a donné les solutions aux erreurs communes à nous tous !


19/11/2019
0 Poster un commentaire

Prenez le temps de vous reposer ! ( Bob Gass )

19-3

 

 

 

“J’ai envisagé tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j’avais prise à les faire ; et voici que tout est vanité et poursuite du vent…” Ecc 2. 11

Que vous soyez pasteur, ancien d’une église ou aide-soignant, la même règle s’applique à vous tous : vous ne pouvez pas répondre aux demandes de tous ! Acceptez la nécessité de vous reposer, de vous détendre régulièrement, même si ces activités semblent peu “spirituelles”. Un pasteur annonça un jour qu’il n’allait pas prendre de vacances cet été-là, car il avait trop de choses à régler. Il ajouta qu’après tout Satan ne prenait jamais de vacances ! L’un de ses paroissiens rentra chez lui et se mit à relire les Evangiles pour voir quelle avait été l’attitude de Jésus. Il nota qu’en trois ans de ministère Jésus s’était éloigné dix fois des foules pour se ressourcer, sans compter les nuits de repos et les journées de Sabbat. La semaine suivante il demanda à son pasteur : “Dites-moi, quel exemple préférez-vous suivre, celui de Satan ou celui de Jésus ?” N’oubliez pas que le mot récréation signifie “re-création”, un temps pour renouveler votre énergie autant que pour approfondir vos relations avec les vôtres. Selon une légende, l’apôtre Jean avait apprivoisé une perdrix. Un jour un chasseur qui passait le vit en train de nourrir la perdrix dans sa main et lui dit : “Je suis étonné que vous vous amusiez ainsi. Vous n’avez pas de plus importantes tâches à faire concernant le Parole de Dieu ?” L’apôtre lui demanda à son tour : “Vous gardez votre arc toujours tendu ?” Le chasseur répondit: “Non, bien sûr, sinon l’arc serait vite inutile. Je détends la corde quand je ne suis pas en train de chasser.” L’apôtre acquiesça : “Moi aussi je détends ainsi la corde de mon esprit !” Sachez relativiser l’importance de vos tâches, et prenez le temps de vous détendre !


18/11/2019
0 Poster un commentaire

Satan sait chanter une douce berceuse pour nous endormir ! ( Bob Gass )

18-3

 

 

“Je me suis fait tout à tous, afin d’en sauver de toute manière quelques-uns.” 1 Co 9. 22

Jon Bloom raconte avoir rencontré dans un pays où la persécution contre les chrétiens est intense un couple engagé dans l’évangélisation parmi les musulmans. Ce couple dirige un groupe de convertis dont le nombre s’accroît rapidement malgré le danger réel. Annoncer l’Evangile dans un tel pays leur fait courir des risques graves. Chaque matin quand ils se séparent, ils reconnaissent que c’est peut-être la dernière fois qu’ils se voient. Elle sait qu’elle risque, si elle est arrêtée, d’être torturée et violée. Lui sait qu’il subira des brutalités innommables avant d’être exécuté. Pourtant pour eux “vivre c’est Christ et mourir un gain” (Ph 1. 21). Prier avant de dévoiler leur foi à quiconque est d’une importance capitale pour éviter toute erreur, et pour cela ils font totalement confiance à l’Esprit de Dieu pour les guider vers les personnes dont le cœur a été préparé par l’Esprit Lui-même. Jon Bloom ajoute que ce couple a eu l’occasion d’aller vivre aux EtatsUnis, mais qu’au bout d’un certain temps la femme a demandé à son mari de retourner vivre dans leur pays d’origine. Quand il lui a demandé pourquoi elle se sentait ainsi poussée à quitter les Etats-Unis où ils étaient en sécurité, elle répondit : “Il me semble entendre ici une douce berceuse que Satan ne cesse de chanter pour endormir les chrétiens. Et j’ai peur de m’endormir ! S’il te plaît, retournons chez nous !” Elle voulait partir pour échapper au danger qui lui semblait plus grave que toute persécution : l’indifférence et la léthargie spirituelle. Avons-nous perdu tout sentiment d’urgence quand il s’agit d’amener des âmes à Christ ? Ou, comme cet homme l’a dit à Jon Bloom : “Si vous ne parlez pas de Jésus aux gens que vous côtoyez, c’est parce que vous ne vous souciez pas de leur destinée éternelle !”


17/11/2019
0 Poster un commentaire