* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Sa Parole pour aujourd'hui


Faites preuve d’humilite? ( Bob Gass )

 

" Revêtez-vous tous d’humilité, car Dieu résiste aux orgueilleux…” 1 P 5. 5

Avez-vous entendu parler de ce prédicateur qui affirmait avoir écrit un sermon magnifique sur le thème de l’humilité, mais qui attendait d’être invité dans une église importante pour pouvoir le prêcher devant un grand auditoire ? John Flavel a dit : “Ceux qui connaissent Dieu ne peuvent qu’être humbles, et ceux qui se connaissent eux-mêmes sont incapables d’être orgueilleux !” La Bible nous demande de nous “revêtir” d’humilité. C’est un vêtement que nous devons endosser chaque jour pour étouffer notre orgueil naturel. Croire qu’il est possible de devenir humble en faisant preuve de zèle pour le Seigneur est un mythe ! Vous pouvez travailler pour le Seigneur, aider les autres, donner la dîme et davantage, prier et lire votre Bible chaque jour et malgré tout demeurer fier et orgueilleux ! Regardez les disciples : ils avaient été choisis par Jésus Lui-même, L’avaient suivi et écouté pendant trois ans et profité de Son enseignement. Le soir où ils mangent avec Lui le repas de la Pâque pour la dernière fois, après qu’Il leur a lavé les pieds, nous lisons : “Il s’éleva parmi eux une dispute : lequel d’entre eux devait être considéré comme le plus grand” ! Il s’avère que la lecture ou l’étude de la Parole de Dieu ne produit pas l’humilité en nous. Que manquait-il aux disciples pour apprendre l’humilité ? Le Saint-Esprit ! Après la Pentecôte, Jacques écrit : “Dieu résiste aux orgueilleux, mais Il accorde sa grâce aux humbles” (Jc 4. 6) et Pierre ajoute : “Revêtez-vous d’humilité…” (1 P 5. 5). L’humilité est un don que nous devons prier Dieu de nous accorder jour après jour. Moïse, à plus de 80 ans, apprit ce qu’était l’humilité en revenant constamment dans la présence de Dieu. De Haan avait l’habitude de dire : “Nous devons constamment prier Dieu de nous rendre humbles, sans jamais pourtant Le remercier de nous avoir rendus humbles !” Quand on demanda à Saint Augustin quelles étaient les trois plus importantes vertus chrétiennes, il répondit: “L’humilité, l’humilité et l’humilité !” Sa parole pour aujourd’hui ? Revêtez-vous chaque matin d’humilité, si vous voulez grandir en grâce !

 


15/07/2019
0 Poster un commentaire

Tenir ferme malgre? les circonstances ( Bob Gass )

 

“Il a grandi… comme une racine sortant d’un sol aride.” Es 53. 2

Esaïe affirme que Jésus grandit comme une racine sortant d’un sol aride. Imaginez-vous un environnement plus difficile ? Dieu venait de s’envelopper d’un corps humain afin de vivre parmi des êtres qui ne pensaient qu’à Le tuer tout simplement parce qu’Il souhaitait les sauver ! Il avait quitté le paradis, dont nous ne pouvons même pas imaginer la splendeur, pour s’installer sur une planète à l’atmosphère hostile où pullulaient les traîtres et les hypocrites au vernis religieux, tout ça pour se trouver nez à nez avec le diable. Ce qui explique pourquoi Il Lui fut nécessaire de vivre une vie à part, totalement dévouée à accomplir la volonté de Son Père, même entouré de gens de Son peuple qui Le méprisaient, ne souhaitaient que se débarrasser de Lui et qui finirent par Le crucifier. Il passa une grande partie de Son temps en prière, trouvant la force d’aller de l’avant dans ces moments d’intense solitude avec Son Père, dans lesquels Il puisait Sa force et la détermination de poursuivre Sa destinée. Un seul but motivait la vie de Jésus : accomplir la volonté de Dieu. Rien d’autre ne comptait à Ses yeux ! Il affirma aussi : “De même que le Père m’a envoyé, vous aussi, Je vous envoie” (Jn 20. 21). C’est pourquoi nous aussi devons garder à l’esprit que la volonté de Dieu prime dans toute notre vie, surtout lorsque les circonstances risquent de nous brouiller l’esprit ! N’oublions jamais qu’Il nous a choisis, qu’Il nous a appelés et qu’Il nous a confié une mission. Si nous nous rendons compte que nous ne sommes pas seuls, que notre identité et notre bonheur ne dépendent pas de l’opinion des autres, nous sommes à même d’éprouver un sentiment de joie, de paix et de satisfaction même au cœur des pires tourmentes. Si nous sommes conscients que Dieu nous estime dignes de valeur, alors nous aurons une saine opinion de nous-mêmes, sans avoir à nous inventer de faux rêves dans le but d’impressionner les autres. Les épreuves font naître les caractères forts, et ce sont eux qui bénéficient d’abord des bénédictions divines : “Car à celui qui a, on donnera encore, et il sera dans l’abondance” (Mt 25. 29).

 


14/07/2019
0 Poster un commentaire

Partagez votre te?moignage (4) ( Bob Gass )

 

Ne laissez pas passer les occasions d’annoncer aux autres la Bonne Nouvelle.” Cl 4. 5 TM

Chaque être humain est important aux yeux de Dieu, sans aucune exception ! Ecoutez : “Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec Lui-même en n’imputant point aux hommes leurs offenses. Tel est le message de réconciliation qu’Il a mis en nous” (2 Co 5. 19). L’amour divin ne nous laisse aucun choix ! “Il n’y a aucune crainte dans l’amour; l’amour parfait bannit la crainte” (1 Jn 4. 18). Un père se précipitera dans sa maison en feu pour sauver son enfant. Pourquoi ? Parce que son amour pour son enfant est plus fort que sa peur ! Si vous avez peur de partager la Bonne Nouvelle avec vos proches, priez que Dieu place en vous davantage d’amour pour eux. Tant qu’une seule personne de votre entourage ne fait pas partie de la famille de Dieu, vous devez tout tenter pour lui faire connaître Christ. Si vous ne le faites pas, autant lui dire tout de suite : “allez brûler en enfer !” A quoi êtes-vous prêt pour empêcher ceux de votre entourage de se retrouver un jour en enfer ? Les inviterez-vous à vous accompagner dans votre église ? Partagerez-vous avec eux votre témoignage ? Leur offrirez-vous cette brochure que vous tenez entre les mains ? Les inviterez-vous à partager un repas chez vous ? Prierez-vous pour eux jusqu’à ce qu’ils connaissent Christ ? Le champ de votre mission est tout autour de vous ! Un jour futur, au paradis, quelqu’un s’approchera peut-être de vous pour vous remercier en disant : “Si je suis ici, c’est grâce à vous.” Imaginez votre joie alors de rencontrer ceux que vous aurez aidés à trouver le salut ! Le salut d’une seule âme est plus important que tout ce que vous pouvez accomplir sur cette terre, car, souvenez-vous-en, les êtres humains subsisteront dans l’éternité !

 


13/07/2019
0 Poster un commentaire

Partagez votre te?moignage (3) ( Bob Gass )

 

“La Parole de l’Eternel est… comme un feu dévorant au fond de mon cœur… que je ne peux contenir.” Jr 20.8-9

Dieu est un Dieu passionné : Il déteste l’indifférence. Il aime certaines choses et en déteste d’autres. Si vous Lui appartenez, Il mettra en vous de la passion pour les choses qui Lui tiennent à cœur ! Et vous ne pourrez vous contenir : vous devrez prononcer les paroles qu’Il vous inspirera ou agir de façon à apporter un changement autour de vous. Comment pourriez-vous rester silencieux alors qu’en vous brûle le désir de partager avec les autres ce qui compte le plus dans votre vie ? Jésus a dit : “C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle” (Mt 12. 34). Dieu fera de vous le champion passionné d’une cause qui souvent sera étroitement liée à une expérience personnelle : un divorce, une dépression, une maladie grave ou un accident, un penchant pour une drogue ou toute autre expérience dramatique de votre passé. Car Dieu préfère les gens passionnés pour accomplir Ses desseins. Le feu dévorant au fond de votre cœur sera peut-être d’approcher certains groupes de personnes: hommes d’affaire, adolescents, célibataires, étudiants étrangers, prisonniers, victimes d’inceste, sportifs… Si vous le Lui demandez, Il sera heureux de mettre en votre cœur une passion spéciale pour un pays ou un groupe ethnique spécifique. Dieu accorde à chacun de nous une passion différente. Pourquoi cela ? Afin que tous ses desseins s’accomplissent selon Sa volonté, sans en oublier aucun ! Mais acceptez que tout le monde ne soit pas aussi passionné que vous pour ce qui vous tient à cœur ! Apprenez à écouter et à accorder de la valeur à la passion que Dieu a placée dans le cœur de votre frère ou de votre sœur. Ne rabaissez jamais son enthousiasme par vos critiques et vos doutes ! La Bible dit : “Il est beau d’avoir du zèle pour ce qui est bien” (Gl 4. 18). Quelle est aujourd’hui la passion qui brûle au fond de votre cœur ?

 


12/07/2019
0 Poster un commentaire

Partagez votre te?moignage (2) ( Bob Gass )

 

 

Vous aviez médité de me faire du mal. Dieu l’a changé en bien… pour sauver la vie à un peuple nombreux.” Gn 50. 20

Etablissez une liste de toutes les crises et difficultés que vous avez rencontrées jusqu’à aujourd’hui et au cours desquelles vous avez vu la main de Dieu à l’œuvre. Puis, avec tact et sensibilité, servez-vous de l’exemple qui touchera le mieux la personne qui vous écoute. Quelles leçons avez-vous tirées des expériences que vous avez vécues : bonnes ou mauvaises relations, difficultés financières, tentations, échecs ou réussites ou toute autre expérience valable de votre passé. David a un jour prié : “Seigneur, enseigne-moi les leçons de la vie selon Tes préceptes afin que je ne me détourne jamais de mon destin” (Ps 119. 33 TM). Pourtant, même s’il est important de tirer les leçons des expériences que nous avons vécues, la vie est trop courte pour tout apprendre ainsi. Nous pourrions éviter pas mal d’erreurs et de gaspillage de temps si nous acceptions d’apprendre les leçons des expériences des autres. Les gens sages apprennent à extraire de la vie des autres des leçons précieuses pour leur propre vie. Commencez donc par en faire la liste. Le meilleur moyen d’apprendre est de coucher sur papier les leçons dont vous voulez vous souvenir. Voici un exemple de questions pour vous aider à puiser dans votre mémoire : Qu’ai-je appris de Dieu à travers mes échecs ? Qu’ai-je appris de Lui à travers mes difficultés financières, à travers mes heures de dépression ou de chagrin, à travers Son silence et mon attente de Ses réponses ? Qu’ai-je appris à travers mes déceptions et déboires ? Qu’ai-je appris à travers ma famille, mon église, ma carrière, mes relations, mes amis, ceux qui m’ont encouragé ou qui m’ont critiqué ? Quand vous pouvez contempler votre vie passée, à la manière de Joseph et dire comme lui : “Vous aviez médité de me faire du mal. Dieu l’a changé en bien… pour sauver la vie à beaucoup de gens”, alors votre témoignage aura du poids et attirera des gens à Christ!

 


11/07/2019
0 Poster un commentaire