Sa Parole pour aujourd'hui - * JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Sa Parole pour aujourd'hui


L’amour passionnel de Dieu pour vous (2) ( Bob Gass )

 

“Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ.” Rm 8. 1

M

ourir sur la croix était tellement horrible à imaginer que Jésus, à trois reprises, pria: “Mon Père, si c'est possible, que cette coupe s'éloigne de Moi ! Toutefois, non pas comme Moi, Je veux, mais comme Toi, Tu veux” (Mt 26. 42). Jésus avait-Il peur de la mort ? Il venait de ressusciter Lazare et savait qu’Il avait pouvoir sur elle. Avait-il peur des clous qui allaient s’enfoncer dans Sa chair ? Il avait guéri tant de souffrances physiques et mentales ! Les clous n’étaient que du fer qu’Il avait un jour créé Lui-même! Il n’a pas prié : “Père, pas ces clous, Je ne pourrai pas les supporter !”Mais juste avant de rendre l’âme, Il s’est écrié: “Eloï, Eloï, lama sabachthani ? Ce qui signifie: Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi M’as-tu abandonné ?” (Mc 15. 34). Pourquoi ? Parce que, vu du Ciel, Il était devenu le symbole de chaque convoitise, mensonge, manipulation, trahison, adultère, acte satanique, meurtre, viol, abus d’enfant, génocide que la terre ait jamais connus au cours de l’Histoire. Non seulement passés, mais aussi futurs. Il est devenu le bouc émissaire que Dieu a dû frapper à notre place, afin que nous soyons libérés de nos péchés. Et c’est la Bonne Nouvelle de l’Evangile : “Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ-Jésus, [qui marchent non selon la chair mais selon l'Esprit]” (Rm 8. 1). Si Jésus a pris sur Ses épaules tous les péchés de ma vie, et si Dieu l’a jugé pour ces péchés, je ne peux être condamné pour ces péchés. La justice ne condamne pas deux fois le criminel pour un même crime ! Dieu ne peut me juger pour ces péchés qui ont été jugés il y deux mille ans ! Jésus n’a pas oublié un petit péché que je commettrais un jour. Il les a tous pris sur la croix ! Sa passion c’est maintenant que vous veniez à Lui et acceptiez Son salut !

 


20/11/2018
0 Poster un commentaire

L’amour passionnel de Dieu pour vous (1) ( Bob Gass )

 

 

“Celui qui n'a pas connu le péché, Il L'a fait pour nous péché...” 2 Co 5. 21

L

uc nous dit que Jésus s’est “présenté vivant à Ses disciples après Sa passion” (Ac 1. 3). Notez le mot passion : il vient d’un mot latin qui veut dire souffrir, mais qui est à l’origine des mots français passion et patience. Quand nous pensons à la croix du Christ, nous voyons Sa souffrance. Quand Dieu y pense, Il voit Sa passion. Passion et souffrance sont inextricablement liées à la croix. Jésus est allé à la mort parce qu’Il nous aimait avec passion. N’écoutez pas ceux qui vous diront que l’amour ne peut faire souffrir. Aimer son prochain quand il vous déteste, s’approcher de son ennemi quand on sait qu’il va vous rejeter, se rendre vulnérable pour aider les autres, tout cela ne se fait pas sans sacrifice et souffrance. La croix est le lieu de rencontre entre souffrance, passion et relation avec Dieu. Lui qui connaît le pire de nos secrets et l’étendue de nos péchés ne cesse de nous répéter combien Il nous aime, combien Il souhaite nous voir venir à Lui et nous combler de bénédictions. Si vous ne comprenez pas quel degré de passion animait le coeur de Jésus pour le pousser à mourir d’une mort aussi cruelle et humiliante, vous trouverez difficile d’accepter ce que Jésus a vraiment souffert pour vous. Paul écrit que Dieu “L’a fait péché pour nous”. Il n’avait jamais menti, mais Dieu L’a fait menteur à notre place. Il n’avait jamais commis d’adultère, mais Dieu l’a fait adultère à notre place. Imaginez n’importe quel péché que les hommes sont capables de commettre, Jésus a symbolisé ce péché, le jour où Il est mort sur la croix. Pensez aux crimes les plus vils de l’Histoire, Jésus, ce jour-là, en a endossé la responsabilité, afin que ceux qui les avaient commis puissent échapper au jugement de Dieu en acceptant le salut en Christ. Un traduction de ce verset donne : “Lui qui n’avait pas connu de péché, Dieu L’a identifié au péché.” Comme si Dieu avait mis votre carte d’identité de pécheur dans la poche de Jésus ! En retour Il a placé celle de Jésus, en tant que Fils de Dieu, héritier du Royaume et pur de tout péché, dans votre propre poche ! Incroyable, n’est-ce pas ?

 


19/11/2018
0 Poster un commentaire

Equilibre naturel ( Bob Gass )

 

“Dieu dit : Je vous donne toute herbe porteuse de semence... et tout arbre fruitier

porteur de semence ; ce sera votre nourriture...” Gn 1. 29

A

lors que les ressources de notre planète commencent à s’épuiser, notre génération est devenue consciente qu’il importait de protéger l’équilibre naturel dans lequel nous vivons. Déjà beaucoup trop d’espèces animales ou végétales ont disparu. Les experts estiment que 52% des espèces animales à travers le monde ont disparu depuis 1970 ! Il est temps de nous rappeler que les choses les plus insignifiantes de notre planète sont parfois d’une importance capitale. Prenons l’exemple des chauves-souris, un animal dont bien des gens ont peur, mais qui est remarquable sur plusieurs aspects. Tout d’abord par son importance démographique : ces mammifères ailés constituent 70% de tous les mammifères de la planète. Tout comme les chats et les chiens, les chauves-souris allaitent leurs petits avec du lait et les élèvent tous ensemble dans des “crèches”. Malgré tout, chaque mère reconnaît son petit sans problème. Bien sûr, le trait le plus extraordinaire de ces petits animaux tient au fait qu’ils peuvent s’orienter en pleine nuit sans se blesser aux obstacles qui leur barrent la route. Dès 1941 les scientifiques se sont penchés sur le système de “radar” ou “sonar” qu’ils possèdent. Les chauves-souris, on le sait maintenant, émettent des sons à une fréquence très élevée qui vont ricocher contre les obstacles et sont captés à nouveau par leurs oreilles. Mais l’intérêt primordial des chauvessouris vient de leur nourriture : elles mangent les insectes qui s’attaquent à la flore et maintiennent ainsi un équilibre naturel sans lequel toute vie disparaîtrait de notre terre. Comme les oiseaux et les abeilles, elles aident aussi à la pollinisation des fleurs, arbustes et arbres. Ainsi l’avait prévu notre Dieu, créateur génial d’un environnement qui nous est propice. “Dieu vit alors que tout ce qu'Il avait fait était très bon” !

 


18/11/2018
0 Poster un commentaire

Je suis la vérité ( Bob Gass )

" Je suis le chemin, la vérité, la vie...” Jn 14. 6

N

ous vivons dans une société qui considère que la vérité n’est pas absolue, qu’elle diffère en fonction de l’époque, des mentalités, des situations géographiques...etc. En bref, il n’y a pas une vérité, mais de multiples facettes de vérité. Chaque culture, chaque société établit sa propre vérité. Chaque individu est considéré comme ayant le droit d’établir sa propre échelle de valeurs et de juger ce qui constitue pour lui la vérité. En fait, la vérité de nos jours est reconstruite sans cesse en fonction des courants sociaux. On ne recherche pas la vérité, on la construit. Ponce Pilate était un homme résolument “moderne” (devrait-on dire plutôt “postmoderne” ?). N’est-ce pas lui qui a demandé à Jésus : “Qu’est-ce que la vérité ?” (Jn 18. 38). Imaginez poser une telle question à Celui qui, quelques heures auparavant avait déclaré dans Sa prière à Dieu : “Ta parole est la vérité” (Jn 17.17) et qui avait proclamé être Lui-même la vérité ! Croire en la possibilité” d’un absolu en dehors de l’homme est anathème pour notre civilisation. Or la vérité, comme la sagesse ou l’amour parfait ne sont qu’en Dieu. Les “postmodernes” pensent aussi que la vérité de demain sera différente de la vérité d’aujourd’hui. Mais notre Dieu ne change pas (Jc 1. 17), Il est le même hier, aujourd’hui et demain. Par conséquent la vérité ne change pas non plus. Même dans certaines de nos églises, d’aucuns assurent que nous devons faire évoluer nos valeurs, en fonction de nos exigences sociales, mais cela va à l’encontre de la vérité biblique (He 13. 8). Ne discutez pas la vérité, elle est une personne, Jésus, et Sa parole devrait être la base de toutes nos valeurs. Si vous connaissez Jésus, vous n’avez plus à chercher la vérité : vous n’avez qu’à la vivre dans votre propre vie ! Comme Albert Schweitzer l’a écrit : “Réjouissons-nous dans la vérité, quand nous avons trouvé la lumière de sa lampe !”

 


16/11/2018
0 Poster un commentaire

Comment Dieu voit les choses. ( Bob Gass )

 

 

“Il a manifesté Ses voies à Moïse, Ses oeuvres, aux enfants d’Israël” Ps 103. 7

L

es enfants d’Israël ont seulement assisté aux miracles accomplis par Dieu, tandis que Moïse comprenait pourquoi Il agissait ainsi, ce qui est très différent ! Voir les événements dans une perspective spirituelle équivaut à voir les choses avec les yeux de Dieu. Quatre avantages se dégagent d’une telle vision divine: 1- Nous en venons à L’aimer chaque jour davantage, car plus nous apprenons à comprendre Ses voies et Ses desseins, plus nous les apprécions et plus nous L’aimons. 2- Nous résistons plus facilement à la tentation. En examinant nos désirs et nos aspirations à la lumière divine, nous nous rendons compte que notre plaisir n’est que de courte durée tandis que les conséquences du péché dans notre vie perdurent bien après notre plaisir. Si nous refusons d’envisager les tentations à la manière de Dieu, nous risquons de n’écouter que nos penchants naturels et charnels. Ecoutez : “Bien des hommes pensent être sur le bon chemin, et pourtant, ils se trouvent sur une voie qui, finalement, mène à la mort” (Pr 14. 12). 3- Nous faisons face à l’épreuve avec davantage de courage, car “Dieu fait concourir toutes choses au bien de ceux qui l'aiment” (Rm 8. 28). 4- Nous demeurons fermes dans la vérité. Nous vivons au sein d’une société qui rejette toute vérité absolue et qui considère que toute opinion est aussi valable qu’une autre. Le problème le plus grave n’est pas qu’elle ne croie en rien, mais plutôt qu’elle accepte toutes les croyances, d’où qu’elles viennent. Si vous comprenez pourquoi Dieu s’est exprimé avec autant de clarté sur certaines choses qu’Il réprouvait, au lieu de seulement Le craindre, vous serez motivé par le désir de Lui plaire et vous saurez aussi qu’Il vous en récompensera. Voilà pourquoi Paul a dit : “Nous cesserons de nous comporter comme des enfants facilement influençables et nous cesserons de changer d’opinion quant à notre foi chaque fois que quelqu’un vient nous présenter une opinion légèrement différente ou nous ment de manière très convaincante” (Ep 4. 14 TP). Voir les choses selon la vision de Dieu est source de stabilité spirituelle. Qui d’entre nous oserait prétendre qu’il n’en a plus besoin aujourd’hui ?

 


15/11/2018
0 Poster un commentaire