* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Sa Parole pour aujourd'hui


Parlons Amour ( Bob Gass )

06-20

 

 

 

“Pensez-vous que ces Galiléens aient été de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens?” Lc 13.2

Aimer, voilà le thème récurrent de toute la Bible ; l’amour du frère, de la sœur, du prochain et même de l’ennemi. Cependant, l’amour à l’égard des frères et des sœurs est le premier laboratoire où s’expérimentent et se vivent l’affection, l’amitié, la solidarité, la compassion, le partage. Cet amour, qui devrait être évident, est celui qui cimente le peuple de Dieu dont nous sommes, et qui doit se manifester sans modération. Il est évident que nous avons, avec nos frères et nos sœurs en Christ, des expériences communes ; nous appartenons à la même tribu. Les frères et les sœurs sont ceux qui partagent la même foi puisqu’ils sont au bénéfice de la même action de Dieu dans leur vie. Si nous ne sommes pas capables de nous aimer entre nous, alors nous faisons Dieu menteur et nous ruinons le témoignage, voire le message de la Bible. C’est ce que Jean, l’apôtre de l’Amour, écrit dans sa première lettre : “Celui qui dit être dans la lumière et ne pas aimer son frère est encore dans les ténèbres. Quiconque n’aime pas son frère est un meurtrier. Si quelqu’un dit “J’aime Dieu” tout en haïssant son frère, c’est un menteur. Car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ?” Ces arguments sont plus implacables encore que nos excuses et les bonnes raisons que nous aurions de ne pas aimer. En effet, même dans l’église, tous ne sont pas “aimables” ! Cependant, le monde extérieur, nos voisins, nos amis, nos parents, nos enfants, à qui nous tentons de parler de Dieu et de son amour, ne pourront croire en nos paroles que s’ils peuvent vérifier que nous nous aimons entre héritiers de l’amour dont nous parlons. Si parfois vous avez du mal à aimer, pensez que pour la personne qu’il vous est difficile d’aimer, Jésus a aussi donné Sa vie, comme pour vous. Cela remet les pendules à l’heure.


20/06/2021
0 Poster un commentaire

Parlons Adoration ( Bob Gass )

06-19

 

 

 

 

 

“Ton créateur est ton époux : l’Éternel des armées est Son nom ; et ton rédempteur est le Saint d’Israël : Il se nomme Dieu de toute la terre.” Es 54. 5

L’adoration, c’est la capacité à dire et à vivre notre amour et notre révérence au Dieu Seigneur, notre créateur, le père de tous et de chacun. Or, le chrétien ne doit pas être avare d’adoration ; il en va de sa position face à Dieu. Il y a, dans le monde et autour de nous, bien des gens qui pensent que Dieu existe sans doute, sous une forme ou sous une autre, sous un nom ou sous un autre. Mais cela ne fait pas de tous ces gens des adorateurs. Et même le chrétien peut ne pas être un véritable adorateur. Il peut parler de son attachement à Dieu, voire de son admiration, et s’en tenir là. Il peut considérer Dieu comme un concept valable, comme un maître à écouter, comme une idée à suivre ; mais être séduit par une philosophie, voire un message positif, et devenir le sujet d’un maître, ce n’est pas encore être adorateur. Parfois, on imagine que la louange est adoration. C’est un peu vrai, mais l’adoration est plus que du chant. L’adorateur est celui qui aime passionnément. Il y a en lui une ferveur intense et spirituelle ; quelque chose du soupirant, de l’amoureux. D’ailleurs, la Bible présente parfois Dieu comme une personne dont on tombe amoureux. Les mots qu’elle utilise font penser à ceux d’un amant. Cela explique pourquoi aller vers d’autres dieux, c’est commettre l’adultère. Dieu le père devient l’amoureux et le peuple d’Israël sa fiancée. Dans le Nouveau Testament, Jésus, Fils de Dieu, devient l’époux et l’église l’épouse. L’apôtre Paul utilise des images fortes lorsqu’il écrit aux chrétiens de Corinthe : “Je suis jaloux à votre sujet, d’une jalousie qui vient de Dieu : je vous ai promis en mariage à un seul époux, le Christ, et je désire vous présenter à Lui comme une vierge pure” (2 Co 11.2). Cette relation intense et profonde est un aspect de l’adoration. Une autre facette de l’adoration est la capacité à reconnaître en Dieu le Seigneur, le maître devant lequel on s’incline avec respect. Comment s’exprimera votre adoration aujourd’hui ?


19/06/2021
0 Poster un commentaire

La Parole de Dieu a toujours le dernier mot ! ( Bob Gass )

06-18

 

 

 

“Seigneur, dans le ciel, Ta parole est fixée pour toujours.” Ps 119. 89

Dr Martyn Lloyd-Jones a dit : “Tout ce qui compte c’est l’Esprit et la Parole, l’Esprit qui couvre la Parole, l’Esprit qui règne en nous alors que nous lisons la Parole…” Vous dites : “C’est impossible…” mais Sa Parole dit : “Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu (Lc 18. 27). Vous dites : “Je suis à bout de forces…”, mais Il vous dit : “Ceux qui comptent sur le Seigneur recevront des forces nouvelles” (Es 40. 31). Vous affirmez : “Personne ne m’aime !” mais Il répond : “Je t’aime d’un amour éternel !” (Je 31. 3). Vous gémissez : “Je ne peux continuer !” et Il vous dit : “Ma grâce te suffit” (2 Co 12. 9). Vous déclarez : “Je ne sais plus que faire” et Sa Parole vous répond : “Il guidera tes pas” (Pr 3. 6). Vous dites : “Je suis incapable de faire ceci” et Sa Parole affirme : “Je suis capable de tout, grâce au Christ qui me rend fort” (Ph 4. 13). Vous dites : “Cela n’en vaut pas la peine” mais Sa Parole affirme : “Ne nous lassons pas de faire le bien ; car si nous ne nous décourageons pas, nous aurons notre récolte au moment voulu”(Ga 6. 9). Vous dites : “Je ne peux pas me pardonner…” et Sa Parole vous dit : “Dieu vous a pardonné en Christ” (Ep 4. 32). Vous dites : “Je ne peux pas joindre les deux bouts !” et Sa Parole affirme : “Dieu pourvoira à tous vos besoins…” (Ph 4. 19). Vous admettez : “J’ai peur !” et Sa Parole vous dit : “Dieu ne nous a pas donné un esprit de peur mais un esprit de force… (2 Tm 1. 7 TP). Vous dites : “Je ne peux pas y faire face” et Sa Parole vous dit : “Décharge-toi de tes soucis sur le Seigneur et Il te soutiendra…” (Ps 55. 22). Vous dites : “Je ne suis pas assez intelligent !” et Il vous répond : “Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu…” (Jc 1. 5). Vous dites : “Je me sens si seul” et Il vous affirme : “Je ne te délaisserai jamais, Je ne t’abandonnerai jamais” (He 13. 5). Billy Sunday a dit un jour : “La Parole de Dieu est ma terre ferme et si ce livre venait à s’effondrer, je m’effondrerais à coup sûr avec lui !” Laissez donc Sa Parole avoir toujours le dernier mot !


18/06/2021
0 Poster un commentaire

Célébrez les autres ! ( Bob Gass )

06-17

 

 

 

“Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent…” Rm 12.15

Vous souvenez-vous de l’émotion que vous ressentiez, enfant, quand votre famille et vos amis fêtaient votre anniversaire ? Vous étiez le centre des festivités, n’est-ce pas ? Aujourd’hui vous êtes plus âgé, vous avez acquis de la sagesse, de la maturité et peut-être de l’humilité. Vous ne vous sentez plus le centre du monde ! Pourtant si quelqu’un vous félicite pour votre réussite dans un domaine ou un autre, vous appréciez d’être reconnu, ne serait-ce que le temps de quelques phrases aimables. Au sein de toute relation se niche le désir d’être célébré et apprécié par l’autre. Paul déclare : “Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent et pleurez avec ceux qui pleurent”. En vérité, pleurer avec les autres s’avère souvent plus facile que se réjouir avec les autres. Aucun sentiment de jalousie ne peut s’immiscer dans notre cœur quand nous pleurons avec ceux qui souffrent. Nous nous sentons alors, d’une certaine façon, un peu supérieurs, alors que célébrer la réussite des autres sans ressentir une sorte d’injustice est bien plus difficile. C’est comme si nous imaginions que leur réussite s’est accomplie à nos dépens. Et les envier devient la suite logique de nos pensées. Si Jésus savait pleurer avec ceux qui pleurent, par exemple après la mort de Son ami Lazare, Il savait aussi se réjouir avec ceux qui étaient dans la joie. Quand les 70 disciples qu’Il avait envoyés en mission sont revenus “dans la joie” (Lc 10. 17), Jésus fut transporté de joie Lui-même (Lc 10. 21-24). Si Dieu peut rayonner de joie quand Il est proche de nous comme l’exprime Sophonie : “Le Seigneur ton Dieu est au milieu de toi : Il est fort et Il t’assure la victoire, Il rayonne de bonheur à cause de toi, Son amour te donne une vie nouvelle, Il pousse des cris joyeux à ton sujet” (So 3. 17), comment pourrions-nous refuser de nous réjouir avec ceux qui se réjouissent ?


17/06/2021
0 Poster un commentaire

Le principe de Rebecca (2) ( Bob Gass )

131354017_10225268255275448_7096759669338799702_n

 

 

“Tu as agi avec bonté…” Gn 24. 14
Avant de quitter Rebecca, tirons trois leçons supplémentaires de son attitude généreuse : 1- Si vous donnez avec grande générosité, vous recevrez beaucoup plus que ce que vous pouvez imaginer ! Jésus a dit : “Dieu vous mesurera avec la mesure que vous aurez employée pour mesurer les autres” (Mt 7. 2). Nous déterminons la mesure de la bénédiction divine en fonction de notre générosité envers les autres. Rebecca donna beaucoup plus que ce qu’on lui avait demandé et reçut bien au-delà de ce qu’elle aurait pu rêver. Elle devint l’arrière-arrière-(35 fois)- grand-mère du Messie ! Donnez autant que vous le pouvez ; vous serez bouleversé de découvrir ce que Dieu vous donnera en retour. 2- Si vous donnez généreusement, votre entourage, tous ceux que vous aimez jouiront des bénédictions qui en découleront. Quand le serviteur d’Abraham révéla son identité il déballa ses valises qui étaient pleines de magnifiques vêtements et de bijoux en or massif pour les offrir non seulement à Rebecca mais aussi à sa mère et à son frère. Les récompenses qui accompagneront votre générosité rejailliront aussi sur tous ceux qui vous sont proches. 3- Si vous donnez généreusement, les conséquences de votre générosité rejailliront bien souvent sur les générations futures, même après votre départ de cette terre ! Au moment où vous donnez vous ne pouvez imaginer comment votre action influencera la vie de gens qui ne sont pas encore nés, mais réfléchissez un peu à ce que serait notre monde si Michel-Ange avait décidé : “Les plafonds, ce n’est pas mon affaire”, si Noé avait déclaré : “Les bateaux, ce n’est pas mon affaire”, si David avait affirmé : “Goliath, ce n’est pas mon affaire”, si Marie avait pensé : “La conception miraculeuse, ce n’est pas mon affaire”, si Paul avait dit : “Ecrire des lettres ne me concerne pas” ou si Jésus avait dit : “La croix, ce n’est pas mon affaire” ! Une vie dominée par la générosité influencera toujours les générations futures et restera dans la mémoire de ceux qui vous suivront.

16/06/2021
1 Poster un commentaire