* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Souffle de vie


LA BENEDICTION DE DIEU EST INVINCIBLE Jim Cymbala

 

 

Je suis convaincu que Dieu à l’intention d’accorder Ses bénédictions à chaque église et à chaque croyant qui prie avec ferveur pour les obtenir.

Nous voyons dans la Bible que les bénédictions de Dieu sont un reflet de Son incroyable amour pour Sa création. Bien qu’elle soit par essence invisible, Sa bénédiction est invincible, victorieuse contre tout ce que la Terre ou l’enfer peut lui opposer. Cette bénédiction prend racine dans les instructions que Dieu a données à Moïse concernant le souverain sacrificateur d’Israël.

“L’Éternel parla à Moïse, et dit : Parle à Aaron et à ses fils, et dis : Vous bénirez ainsi les enfants d’Israël, vous leur direz: Que l’Éternel te bénisse, et qu’il te garde ! Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce ! Que l’Éternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix ! C’est ainsi qu’ils mettront mon nom sur les enfants d’Israël, et je les bénirai” (Nombres 6:22-27).

Cette pratique de prononcer une bénédiction sacerdotale au nom du Seigneur, c’est ce qui a séparé Israël des nations qui l’entouraient pendant tous les siècles de son Histoire. Seul le peuple de l’alliance de Dieu profitait de la bénédiction divine. Cette nation favorisée et protégée par l’Éternel savait que Dieu avait promis d’écouter leurs prières et d’être attentif à leurs problèmes. Le Dieu de l’univers avait tourné Sa face vers eux pour qu’ils puissent recevoir Sa grâce surnaturelle.

Quel privilège de vivre sous la faveur divine, d’expérimenter quotidiennement Ses bénédictions ! Quel ennemi aurait pu les intimider alors que l’Éternel était avec eux avec puissance ?

J’ai de bonnes nouvelles pour toi ! Dieu est toujours un Dieu qui bénit. En fait, la Bible pourrait être caractérisée comme un livre révélant le désir intense de Dieu de bénir chaque homme et chaque femme qu’Il a créé. Si cela te surprend, considère simplement le fait que l’amour désire toujours bénir l’objet de son affection – et souviens-toi que tu es profondément aimé par le Père.

 


22/09/2018
0 Poster un commentaire

" En Christ " ( Plaire au Seigneur )

Je connais un homme en Christ. 2Co 12:2
 

L’expression en Christ ou en lui est l’une des plus fréquentes du N.T. Quelqu’un a même compté qu’elle se trouverait 164 fois dans les épîtres de Paul (peut-être un lecteur aura-t-il la patience de vérifier ce décompte!). Dans le verset d’aujourd’hui, parlant de lui-même, Paul se définit comme un homme en Christ, c’est-à-dire tout simplement un «chrétien». Cette expression n’a rien de mystérieux; elle ne définit pas une catégorie spéciale de croyants particulièrement privilégiés ou qui auraient eu des révélations extraordinaires. Au contraire, Paul, lui qui avait été enlevé au paradis (2Co 12:4), souligne précisément qu’il n’est qu’un homme à qui Dieu a fait grâce.

Tout chrétien est donc en Christ, uni étroitement à Christ par une relation personnelle. Cela va plus loin qu’une simple connaissance: cela décrit une union vitale et intime avec Jésus Christ. Être en Christ, c’est l’essence même de notre nouvelle identité de chrétien: nous sommes désormais bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ; nous sommes élus en lui; en lui nous avons la rédemption par son sang (Eph 1:3-7)… et l’on pourrait allonger la liste très au-delà du cadre limité de ce feuillet! Désormais, nous sommes tellement unis à notre Seigneur que Dieu nous voit justes comme son Fils est juste; il nous considère comme il considère son Fils; il nous aime comme il aime son Fils, etc.

Être en Christ ne modifie pas seulement notre statut devant Dieu: cela transforme effectivement notre vie pratique: Si quelqu’un est en Christ, c’est une nouvelle création: les choses vieilles sont passées; voici, toutes choses sont faites nouvelles (2Co 5:17). Notre caractère, nos sentiments, notre conduite, sont désormais formés pour nous rendre semblables à celui à qui nous sommes unis. Cette nouvelle identité, vivons-la chaque jour. Celui qui demeure en Jésus porte nécessairement du fruit (Jn 15:1-6).

Il est très important de noter que la même expression en Christ est employée pour décrire notre position et notre marche. Elle n’est donc en rien une formule mystique ou théorique, mais elle est la preuve que nous pouvons vivre pratiquement la réalité de notre union avec Christ, une personne vivante et qui nous aime.

Oui, Seigneur, je veux vivre «en toi»; je suis conscient que tu m’as uni à toi; j’apprécie ton amour et bénéficie de ta force. Que je puisse te glorifier aujourd’hui! Amen.

 


22/09/2018
0 Poster un commentaire

EXODE = RÉDEMPTION SPIRITUELLE ( Kevin DeYoung & Greg Gilbert )

 

 

Certains ont soutenu que l'Exode d'Egypte constitue un paradigme par lequel nous devrions comprendre tout le programme de rédemption de Dieu.

. . .

Parce que l'Exode d'Egypte avait des composantes politiques, sociales et économiques, nous devons comprendre l'évangile, la rédemption et notre mission d'avoir des composantes politiques, sociales et économiques. Il y a une certaine logique convaincante à cet argument, d'autant plus que le salut final du peuple de Dieu inclura certainement ces aspects.

Mais cette compréhension présente également des problèmes importants. Le plus important est peut-être que les auteurs du Nouveau Testament ne traitent tout simplement pas l’Exode de cette manière. Dans leurs écrits comme dans les prophètes, l'Exode fonctionne comme un type (ou paradigme) de rédemption, mais la typologie ne consiste pas à porter tous les aspects d'un type sur son antitype.

Ainsi, lorsque le Nouveau Testament parle de l’Exode comme type de salut, il ne se concentre pas sur ses aspects politiques et économiques, mais sur l’image du salut spirituel que Dieu apportait.

Par Exemple dans Matthieu 2:15, lorsque Matthieu lie explicitement Jésus à la rédemption d'Israël par l'Egypte, il ne dégage aucune implication

politique ou économique.

Au contraire, il a déjà dit que la mission de Jésus était de «sauver son peuple de ses péchés», et maintenant il lie l'Exode lui-même à cette fin. C'est comme s'il disait: «Si vous pensez que l'Exode était une grande rédemption, vous n'avez encore rien vu!»

Dans Éphésiens 1:7 , Paul adopte également ce langage de «rédemption» utilisé avec succès pour décrire l'Exode. Et il le pose à nouveau en termes de salut du péché: «En lui, nous avons la rédemption par son sang, le pardon de nos offenses». De même, dans Colossiens 1:13-14, l'apôtre évoque l'Exode avec l'imagerie des chrétiens sortis du royaume de Satan: «Il nous a délivrés du domaine des ténèbres et nous a transférés dans le royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous avons la

rédemption, le pardon des péchés.

Encore une fois, le langage et l'imagerie de l'Exode sont utilisés pour parler non pas de rédemption politique et économique, mais de rédemption spirituelle .

Donc, bien que l'Exode semble fonctionner dans les Écritures comme un paradigme du salut, nous devons être aussi prudents que les apôtres l'ont utilisé. Nous devrions voir dans l'Exode la rédemption de Dieu de son peuple par rapport à l'esclavage et nous réjouir de nous avoir racheté de l'esclavage, non pas de l'esclavage à un pouvoir politique étranger, mais de l'esclavage du péché. Nous devrions également reconnaître que le dernier jour, Dieu mettra tout en œuvre, politiquement, socialement et économiquement. Et nous devrions nous réjouir de cet espoir certain. Mais nous irions au-delà de l'évidence des Écritures - et au-delà de la pratique et des écrits des apôtres eux-mêmes - si nous nous sommes appropriés l'Exode dans tous les

domaines littéraux comme modèle de notre mission dans le monde.

Les évangélistes (écrivains des évangiles) ne l'utilisent pas de cette façon, les apôtres ne l'utilisent pas de cette manière, et nous ne

devrions pas non plus l'utiliser de cette manière.

 

 


22/09/2018
0 Poster un commentaire

UNE VIE QUE SATAN NE PEUT PAS DETRUIRE! David Wilkerson

 

 

Alors que Jésus gisait silencieux dans le tombeau après la crucifixion, Satan et ses hordes se gaussaient. Ils pensaient avoir gagné une victoire irréversible, alors qu’en réalité, pendant tout ce temps, le plan préétabli de Dieu se déroulait comme prévu – un plan pour une vie de résurrection !

Le Seigneur a envoyé Son Esprit Saint dans les entrailles de la mort et, là, Il a saisi le corps de Jésus, le ressuscitant d’entre les morts. Notre Sauveur béni est alors sorti de la tombe, en traversant la pierre. Il en est sorti avec ce témoignage :

“J’étais mort ; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts” (Apocalypse 1:18). Christ disait : “Je suis Celui qui a la vie éternelle. J’étais mort, mais voyez, Je suis maintenant vivant pour les siècles des siècles. Je tiens les clés de la vie et de la mort dans mes Mains !”

Au moment où Jésus est sorti de la prison de la mort, Il est devenu la résurrection et la vie, non seulement pour Lui-même, mais aussi pour tous ceux qui croiront en Lui à partir de ce jour. Il nous donne une vie de résurrection qui échappe complètement à la puissance de la mort.

A cause de cela, il n’y a plus aucune raison pour un chrétien de craindre la mort, ni de la voir comme un ennemi. Notre Seigneur l’a complètement vaincue : “Dieu l’a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort” (Actes 2:24).

Si tu as reçu Jésus comme Sauveur et Seigneur, alors Il habite en toi comme une puissance de vie de résurrection. La même puissance de résurrection qui Lui a permis de sortir du tombeau te soutiendra, toi-aussi. “Éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous ?” (2 Corinthiens 13:5). Tu as dans ton être tout ce qui est en Christ, une force de vie puissante que Satan ne peut détruire !

 

 


21/09/2018
0 Poster un commentaire

UN LIEU DE PARFAIT REPOS David Wilkerson

 

Il existe un lieu en Christ où il n’y a pas d’anxiété au sujet de l’avenir, aucune crainte de calamité, d’affliction ou de chômage. Et il n’y a pas non plus la crainte de tomber, ni de perdre l’âme de quelqu’un. Cet endroit de confiance totale en la fidélité de Dieu est appelé un lieu de repos parfait par l’auteur de l’épître aux Hébreux.

Un tel repos parfait a été offert à Israël, mais le peuple doutait et l’incrédulité les gardait hors du repos de Dieu : “ceux à qui d’abord la promesse a été faite n’y sont pas entrés à cause de leur désobéissance” (Hébreux 4:6). Les Israélites ont constamment vécu dans la peur et l’effroi, attendant toujours que la crise suivante se présente. En conséquence, ils étaient ravagés à chacune de leurs épreuves.

Si Israël était entré dans le repos de Dieu, Son œuvre chez Son peuple aurait été complète. Mais comme ils ne l’ont pas fait, le Seigneur continuer de chercher dans chaque génération un peuple qui y entrera : “Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu” (4:9).

Dieu nous dit : “Cette offre de repos est pour aujourd’hui. Il existe encore un endroit en Moi où tous les doutes, toutes les craintes, n’existent plus, un endroit où tu seras préparé pour ce qui vient.” C’est pour cette raison que Sa Parole nous presse : “Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne paraisse être venu trop tard” (Hébreux 4:1).

Aujourd’hui, une multitude de chrétien ne sait rien de ce repos en Christ. Quand ils entendent les rapports des terribles tragédies, calamités et morts, ils sont remplis de crainte et d’effroi. Leur prière constante est : “Ô Dieu, s’il te plaît, ne prend pas ceux que j’aime. Je ne pourrai jamais supporter cette souffrance.”

Mais si tu te trouves dans le repos du Seigneur, tu ne succomberais pas à une telle crainte. Tu ne paniqueras pas et tu ne t’effondreras pas quand tu seras frappé par une épreuve inattendue. Et tu ne perdras pas espoir, en accusant Dieu d’être à l’origine de tes problèmes. Oui, tu endureras la souffrance qui est le lot de tous les êtres humains, mais ton âme sera dans le repos, parce que tu sauras que Dieu contrôle tout ce qui te concerne.

 


21/09/2018
0 Poster un commentaire