* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Un Message d'Amour ...


La manne du Matin

1 Samuel 9.27

Comme ils descendaient au bas de la ville, Samuel dit à Saül: Dis au serviteur qu’il passe devant nous (et il passa); mais toi, arrête-toi maintenant, que je te fasse entendre la parole de Dieu.

 

Indiscutablement, entendre la Parole de Dieu est un grand privilège. Alors, pour qui l’écoute et la reçoit, tout change. L’ignorance et la nuit font maintenant place à la connaissance et la lumière. Voici une transformation radicale! Telle personne prend tout à coup conscience que Dieu a un message pour elle, qui plus est, un Message d’Amour! À propos, voici quelle en est la teneur: « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. »

Véritablement, il faut admettre qu’il y a de quoi être bouleversé! Dieu adresse rien de moins qu’une invitation au salut à l’humanité. Remarquons-le, Il parle clairement, de façon à être compris de tous sans aucune ambiguïté. Oui, Dieu expose explicitement la voie à suivre, le Chemin à emprunter. En fait, Il nous en donne le Nom, le précieux Nom, Jésus-Christ notre Seigneur. Combien ce témoignage est précieux! C’est évident, nul ne saurait mesurer la valeur d’un tel trésor. Après tout, Dieu aurait très bien pu décider de réserver la grâce de Son salut à quelques privilégiés. Plus encore, Il aurait pu choisir de ne ne pas se faire connaître aux hommes du tout.

Toutefois, aujourd’hui, la parole de la grâce de Dieu est adressée à tous. L’Évangile de Jésus-Christ est prêché à toute créature sous le ciel. À présent, tous peuvent saisir la main tendue, tous sont éligibles au salut. La promesse de Dieu est au bénéfice de « quiconque croit ». Aussi, ceux qui connaissent qu’ils sont perdus ne sont désormais plus qu’à un pas de foi du salut. Et pour cause, Christ est précisément venu pour chercher et sauver ce qui était perdu.

Qu’allons-nous donc faire de cette parole? La question est sérieuse, grave même. En réalité, face à cette parole, chacun doit nécessairement se déterminer. Y répondrons-nous par du mépris en la laissant tomber à terre? Au contraire, la prendrons-nous au sérieux, saisissant l’opportunité que Dieu nous offre? Certes, il n’y pas ici de place pour la légèreté, l’enjeu est bien trop important. Chaque homme est placé devant un carrefour. Devant lui se trouvent deux chemins opposés: l’un mène à la vie et l’autre à la mort. Ne nous trompons pas, soyons conséquents et faisons le bon choix! Suivons le Christ, combattons le bon combat de la foi, et saisissons la vie éternelle!

 


16/01/2019
0 Poster un commentaire

La manne du Matin

Romains 6.22-23

Mais maintenant affranchis du péché et esclaves de Dieu, vous en retirez pour fruit la sainteté, et pour fin la vie éternelle; Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur.

 

Si le Seigneur nous refusait Sa grâce, qui peut dire ce qu’il adviendrait? Où irions-nous, que ferions-nous, ou encore, quelle serait notre espérance? Alors, sans aucun doute, nous affirmerions à notre tour: « Misérable homme que je suis! qui me délivrera de ce fardeau de mort? » Le fait est notable, seul, l’homme ne peut rien faire. Il peut combattre avec toute son énergie, même avec la meilleure des volontés, il ne ressortira jamais que de la médiocrité de tout son labeur. Tout cela est insuffisant, vain.

Il est vrai, chacun tente de faire le bien, mais pour quel résultat? Force est de constater qu’il est souvent décevant, bien en-deçà des attentes. En réalité, l’objectif est bien trop ambitieux et, avouons-le, inatteignable. La montagne est bien trop haute, la cime inaccessible. Maintenant, nous l’apercevons sans peine, l’homme n’atteint en aucun cas la justice de Dieu par ses œuvres. Le problème n’est pas superficiel comme s’il suffisait de prendre soin de l’aspect extérieur pour régler l’affaire. Non, pas du tout, il est tellement plus profond: il vient du cœur. La Parole de Dieu l’affirme ouvertement, l’homme est vendu au péché. Aussi, à quoi bon ajouter effort sur effort? Bientôt, telle personne finira par vaciller, s’épuiser et le péché qui asservit le cœur se manifestera à nouveau.

Néanmoins, à présent, nous avons sujet de nous réjouir! Dieu nous a donné un grand Sauveur. Oui, Christ est venu, et un tout nouvel horizon s’offre au regard de l’humanité. Le Fils de Dieu a paru et, tout à coup, les perspectives sont changées, transformées. Désormais, pour qui demeure en Lui, il n’y a plus aucune condamnation. Ses rachetés sont de nouvelles créatures, quittes du péché, pour qui toutes choses sont devenues nouvelles. Dorénavant, et pour l’éternité, le temps de la servitude est révolu. Pour eux, la tyrannie du péché prend fin, enfin.

Bien sûr, la tentation est toujours présente, incontestablement. Seulement, aujourd’hui, Christ vit en Ses bien-aimés, et quelle différence cela fait! Le Seigneur les rend libres, ils cheminent en nouveauté de vie et, par la foi, ils triomphent. En définitive, il s’agit de savoir quelle est notre position vis-à-vis du Seigneur Jésus. Demeurons-nous, oui ou non, dans Son Amour? Gardons-nous, oui ou non, Sa Parole? Pour sûr, si quelqu’un est trouvé hors de Lui, il travaille inutilement et se fatigue pour rien. Par contre, si quelqu’un est en Lui, il peut dire avec assurance: « Je puis tout par Celui qui me fortifie. »

Pour nous, regardons toujours à Jésus. Son soutien ne manquera pas et, quel que soit le domaine, nous finirons par obtenir une pleine victoire sur tout ce qui appartient encore à l’ancienne nature réprouvée. Libres et joyeux, nous associerons notre voix à celle de l’apôtre Paul en déclarant: « Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur! […]. »

 


15/01/2019
0 Poster un commentaire

La manne du Matin

Non, rien ne sert d'amasser richesse sur richesse sur terre jusqu'à ne plus savoir quoi en faire. Après tout, les trésors du monde sont périssables et corruptibles. Un jour, d'une manière ou d'une autre, il faudra de toute façon y renoncer. Puisque tous devront en souffrir la perte, à quoi bon placer son espérance en ces biens? En réalité, une fois que cet appui sera ôté, il ne restera plus rien, sinon de la confusion.

 

C'est un fait, où est notre trésor, là sera aussi notre coeur. C'est pourquoi, à nous de veiller soigneusement à nos investissements. Il faut être absolument clair sur ce qui, à nos yeux, a réellement de la valeur et se déterminer ensuite. En réalité, toutes nos pensées, nos actions, nos intentions, nos choix découleront directement de l'objet de notre quête. Pour obtenir la perle de grand prix, l'homme consent certainement à sacrifier tout ce qu'il possède. Aussi, quant à nous, prenons le parti d'être riches pour Dieu. Là-haut, dans le ciel, le larron n'approche pas, la teigne ne gâte rien non plus. Là-bas, notre héritage est sûrement gardé. Nul n'en subtilisera rien.

Aujourd'hui, beaucoup dépensent leur temps, leur énergie, leur vie, pour ce qui ne profite pas. Lorsque Dieu redemandera leur âme, tout leur travail se révélera vain. Alors, ils seront dépouillés de tout, complètement démunis. Quelle triste perspective, n'est-ce pas?

Rassurons-nous, personne n'est tenu de s'en satisfaire. Non, maintenant, une espérance bien plus grande, vivante et glorieuse, est proposée. Christ est venu, et a apporté avec Lui la promesse d'un héritage inaltérable. À présent, qui demeure en Lui est compté parmi les enfants de Dieu. Naturellement, si quelqu'un est enfant de Dieu, il est aussi un de Ses héritiers. Indiscutablement, le contraste entre les biens temporels et ceux à venir est saisissant!

Désormais, tout bien compté, où est le véritable trésor? Est-ce d'être associé à l'héritage de Christ? Est-ce d'accumuler les honneurs et de faire fortune en ce présent siècle? La question est posée. Chacun doit décider pour soi-même, et agir en conséquence!

 


14/01/2019
1 Poster un commentaire

La manne du Matin

Jean 6.40

C’est ici la volonté de celui qui m’a envoyé, que quiconque contemple le Fils et croit en lui, ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour.

 

Oui, le salut que Dieu a préparé pour ceux qui Le craignent est parfait. Si quelqu’un contemple Christ, il ne peut aboutir à aucune autre conclusion. Pour commencer, prenons le temps de faire l’état des lieux. Immédiatement, une évidence se fait jour: l’homme ne peut se sauver soi-même. À cause du péché qui le domine, la mort doit être son seul salaire. La sentence est irrévocable: pour toujours, il sera privé de la gloire de Dieu. Puisqu’il ne se trouve en lui aucune justice, qu’il n’a rien à présenter à son Juge en échange de son âme, il ne peut pas en être autrement. En un mot, le tout se résume ainsi: l’humanité est sans Dieu dans le monde, sans espérance.

Maintenant, le moment est venu de venir dans la lumière. Oui, le moment est venu de considérer le Fils de Dieu, Son Oeuvre accomplie. Comme nous l’avons évoqué, l’homme manque cruellement d’une rançon à présenter à Dieu pour faire propitiation. Or, voici précisément le don de Dieu pour l’humanité perdue. L’Agneau qui ôte le péché du monde a paru. Jésus-Christ est la victime expiatoire pour les péchés de l’homme. Il les a aimés jusqu’à donner Sa vie. Pour eux, le Sauveur a été fait péché et a souffert la mort de la croix. Concrètement, que cela signifie-t-il? Le châtiment qui nous apporte la paix est retombé sur Lui. Dorénavant, le pardon des péchés est accordé en Son Nom.

Nous voyons ici que la dette de l’homme est payée. Néanmoins, le salut de Dieu est bien plus grand. Il surpasse cela de beaucoup. Aujourd’hui, Christ n’est plus sur la croix ni au tombeau. Il est ressuscité et siège à la droite de Dieu. Le fondement de notre assurance est solide, inébranlable. Maintenant, Christ intercède pour Ses rachetés. Il est leur Avocat à la droite du Père.

Ainsi, peu importe le point de vue adopté, chacun l’aperçoit, le salut de Dieu est parfait. Sur terre, le Seigneur guérissait, consolait, faisait du bien partout où Il allait. Ici-bas, Il achevât Son ministère par ces paroles retentissantes: « Tout est accompli. » Maintenant, glorifié dans les cieux, Il prie pour les Siens. En cet instant, la promesse de la vie éternelle est encore à saisir. Ne tardons pas une minute supplémentaire, contemplons et croyons au Fils!

 


14/01/2019
1 Poster un commentaire

La manne du Matin

Ezéchiel 33.11

Dis-leur: Je suis vivant! dit le Seigneur, l’Éternel, je ne prends point plaisir à la mort du méchant, mais à ce que le méchant se détourne de sa voie et qu’il vive. Détournez-vous, détournez-vous de votre méchante voie; pourquoi mourriez-vous, ô maison d’Israël!

 

C’est une certitude, Dieu ne cherche pas notre malheur, mais bien notre bonheur. Seulement, en ce monde tumultueux, qui le reconnaît et le comprend? Le fait est que le cœur de l’homme le condamne à cause de ses mauvaises œuvres. Aussi, à présent, il cherche autant qu’il est possible de se dérober au regard de Dieu. En cela, évidemment, il trouve un allié de poids. Bien sûr, le diable encouragera l’homme dans cette voie. Même, pour l’aider à oublier la colère à venir, pour le tenir éloigné de la vérité, il usera de toute son influence.

Maintenant, l’homme est occupé par son travail, par ses plaisirs, par toutes sortes d’occupations. Désormais, il n’a plus le temps, plus le temps de réfléchir, encore moins de se soucier du sort de son âme. Après tout, nous n’avons qu’une seule vie, s’exclame-t-il. Puisque Dieu n’est pas enclin à faire miséricorde, puisqu’Il refuse de faire grâce, à quoi bon espérer en Lui? Perdu pour perdu, autant profiter du moment présent sans se mettre en peine de rien. À ce stade, le voyons-nous, le menteur a atteint son objectif. Le mensonge domine le cœur. L’homme est engagé sur le chemin de perdition, il n’aperçoit pas que Dieu lui tend la main.

Pourtant, les choses sont tellement différentes en réalité. C’est un fait, Dieu ne tient jamais le coupable pour innocent. Il est également vrai que le péché mérite punition et attire la mort sur qui le pratique. Néanmoins, il est un autre aspect de la vérité, bien plus réjouissant, que la calomniateur se garde soigneusement de dévoiler. Dieu est bon, Dieu est amour. Propitiation a été faite pour le péché. Aujourd’hui, le sang de Christ purifie de tout péché. Dorénavant, il suffit d’invoquer ce précieux Nom. Le Seigneur est la Porte; si quelqu’un entre par Lui, il sera sauvé; il entrera et sortira, et trouvera de la pâture.

Voici, Dieu pardonne et fait grâce à celui qui se détourne de sa méchante voie. Encore faut-il en avoir connaissance! En somme, ceux qui périssent sont les incrédules dont le dieu de ce siècle a aveuglé l’esprit afin qu’ils ne soient pas éclairés par la lumière du glorieux Évangile de Christ, qui est l’image de Dieu. Non, ne prenons pas le risque d’être comptés parmi ce nombre. Écoutons attentivement la vérité, recevons-la! Indiscutablement, face à l’erreur, il n’est pas d’arme qui soit plus efficace. Alors, l’adversaire pourra ajouter mensonge sur mensonge, il travaillera en vain. Et pour cause, la Parole de Dieu demeurera en nous, et nous serons forts.

Non, le Seigneur ne prend pas plaisir à la mort du méchant, mais à ce qu’il se détourne de sa voie et qu’il vive.

 

 


12/01/2019
0 Poster un commentaire