Un Message d'Amour ... - * JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Un Message d'Amour ...


La manne du Matin

Galates 5.13

Frères, vous avez été appelés à la liberté; seulement ne prenez pas prétexte de cette liberté pour vivre selon la chair; mais assujettissez-vous les uns aux autres par la charité.

 

Christ nous a rendus libres. Seulement, si nous considérons ceci avec les yeux de la chair, la chose ne parait plus aussi évidente. Face aux diverses tentations qui surviennent, face aux séductions de ce monde et aux divers assauts de l’adversaire, où se trouve notre belle assurance? Si quelqu’un s’écarte du Sauveur, ne serait-ce qu’un peu, voici cette personne vulnérable et en proie à toutes sortes de prédateurs. Ceci étant dit, tout le monde peut apprécier à quel point le chemin à emprunter est resserré.

Que nous dit-on? « […] faites votre compte que vous êtes morts au péché, mais vivants à Dieu en Jésus-Christ notre Seigneur. » Qui ne comprend qu’il est ici question de foi, de confiance, de persévérance? Oui, en réalité, nous avançons sans voir. Pire, tout semble parfois contraire à notre profession de foi. Néanmoins, il est absolument nécessaire que nous tenions fermes, que nous n’abandonnions pas notre première assurance. Autrement, très vite, nous retomberons dans la boue de laquelle le Seigneur nous a avait pourtant retirés et purifiés. Incontestablement, la guerre fait rage.

Dans l’absolu, nous le savons tous, la victoire est déjà remportée. Pour s’en convaincre, nous n’avons qu’à considérer la croix et le tombeau vide. Christ est mort, bien plus Il est ressuscité. Non, le triomphe du Seigneur ne fait pas débat. Le problème ne se situe pas là, bien entendu. Toute la difficulté réside dans la nécessité de préserver ce témoignage, de le maintenir coûte que coûte! Finalement, le tout est de savoir qui de la foi ou de l’incrédulité gouvernera nos cœurs. Evidemment, les perspectives seront radicalement différentes selon l’issue de cette bataille.

Que faire à présent? Reconnaître honnêtement notre faiblesse parait incontournable. Cela nous évitera de nous enfler d’orgueil, cela nous préservera de placer notre confiance dans la chair. Alors, notre seul appui, notre unique ressource, sera en Christ notre Seigneur. Croyons-le, ce sera là notre délivrance et notre salut. Nous ne l’ignorons pas, celui que le Fils affranchit est véritablement libre. Dorénavant, prenons courage, combattons le bon combat de la foi. Reposons-nous sur le Fils de Dieu, Il a affirmé: « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. » Soyons-en persuadés, Il dit vrai!

 


20/11/2018
2 Poster un commentaire

La manne du Matin

Jérémie 31.3

De loin l’Éternel m’est apparu, et m’a dit: Je t’ai aimée d’un amour éternel, c’est pourquoi j’ai prolongé envers toi ma bonté.

 

Ici-bas, sans nul doute, il en est beaucoup qui souffrent de solitude. Est-ce la conséquence du rejet de l’autre, de la perte d’êtres chers ou simplement de mauvais choix? Qu’importe, la finalité est la même, le malaise est là. Le sentiment de ne compter pour personne, d’être mal aimé et comme mis au banc de la société, persiste et chagrine gravement le cœur. Aussi, notre monde, empreint d’individualisme, n’apporte certainement pas les réponses appropriées pour soulager cette douleur. Alors, les laissés pour compte, les sans voix, attendent en silence. Il attendent patiemment le beau jour où leur soif d’amour sera enfin comblée.

Aujourd’hui pourrait bien être ce jour! Voici, nous avons une bonne nouvelle à partager: Dieu est Amour! Même, Son Amour s’étend à tous les hommes. Il ne fait aucune distinction de tribu, de langue, de peuple ou de nation. Écoutons attentivement ceci, Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Non, personne n’est écarté, tous sont conviés! Remarquons-le, Dieu a fait bien plus que d’user de mots pour assurer l’humanité de Son Amour: Il a fait don de Son propre Fils. Ses paroles ont été suivies d’effets. Que lisons-nous? « […] Dieu fait éclater son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. »

À présent, qu’avons-nous besoin de plus que ce témoignage pour être heureux et contentés? Maintenant, le Père nous appelle Ses enfants. Quiconque demeure en Christ est aimé et accepté. Là, il n’est plus besoin de prouver quoi que ce soit. Là, il n’est plus besoin de faire d’efforts pour attirer l’attention et la sympathie. Nous sommes aimés pour ce que nous sommes et nul ne peut nous séparer de cet amour. Quel indicible bonheur!

Indiscutablement, dans la chair, au détour de circonstances difficiles, la sensation d’être seuls et abandonnés nous effleurera probablement encore. Toutefois, c’est une impression, ce n’est qu’une impression! En réalité, le Seigneur Jésus est avec les Siens tous les jours jusqu’à la fin du monde. Pour éviter toutes déconvenues, prenons soin de fonder notre assurance exclusivement sur le témoignage des Écritures. C’est le seul fondement solide que nous ayons. Dorénavant, lorsque l’épreuve surviendra, nous tiendrons fermes. Oui, le cœur en paix, nous avancerons contre vents et marées. Pourquoi? Parce que rien ne pourra ébranler notre certitude d’être aimés de Dieu. Croyons-le, Dieu nous aime d’un amour éternel!

 

 

 


19/11/2018
1 Poster un commentaire

La manne du Matin

2 Timothée 3.1-5

Or, sache que dans les derniers jours il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront épris d’eux-mêmes, aimant l’argent, vains, orgueilleux, médisants, rebelles à pères et à mères, ingrats, impies, Sans affection naturelle, implacables, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, Traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant la volupté plutôt que Dieu, Ayant l’apparence de la piété, mais en ayant renié la force. Éloigne-toi aussi de ces gens-là.

 

Le monde qui nous entoure ne fait que confirmer la description qu’en dressent les Écritures: l’impiété va grandissante et couvre la terre de ténèbres toujours plus épaisses! Evidemment, au milieu de ce marasme, il peut nous paraître bien difficile de cheminer. La question qui se pose est de savoir comment ne pas être atteints nous-mêmes? Il semble que nous devions naviguer constamment à contre courant face à des vagues d’impuretés toujours plus puissantes.

Oui, nous sommes dans le monde, c’est vrai. Néanmoins, nous ne sommes pas du monde. Assurément, il est très important que nous le réalisions. Ici-bas, nous ne sommes que des pèlerins, des voyageurs, des étrangers. Aussi, la Parole de Dieu engage les fidèles à se garder purs de la souillure du monde. « Mission impossible! » diront plusieurs. Certes, le fait est indiscutable, l’homme ne dispose pas des ressources nécessaires pour satisfaire à cette demande. Qui s’y risque sombrera certainement dans le désespoir avant longtemps. Sans conteste, le défi est bien trop considérable pour un simple homme.

Où donc se trouve notre salut? Il porte un Nom, un merveilleux Nom, Jésus-Christ! Notre foi en Lui, voici notre victoire sur le monde. Quant à Lui, Il a déjà vaincu et désormais, dans Sa grâce, Il associe Ses rachetés à Son triomphe. Oui, face aux diverses, et nombreuses, séductions du monde, notre refuge se trouve en Christ, notre Seigneur. Maintenant, on nous propose quelques plaisirs éphémères, immédiats, mais à quel prix! En échange, nous devons sacrifier notre glorieuse espérance sur l’autel du prince de ce monde. Hors de question! Ce serait la plus tragique des erreurs. Résistons, résistons toujours!

Aujourd’hui, nous bataillons âprement, mais n’oublions pas que la guerre a déjà été remportée. L’Oeuvre est achevée, Christ a tout accompli. Attendons-nous seulement à Lui. Il ne fait aucun doute que le Seigneur saura nous délivrer de toutes mauvaises œuvres!

 


18/11/2018
0 Poster un commentaire

La manne du Matin

Esaïe 42.5-7

Ainsi a dit le Dieu, l’Éternel, qui a créé les cieux et les a déployés, qui a étendu la terre avec tout ce qu’elle produit; qui donne la respiration au peuple qui est sur elle, et le souffle à ceux qui y marchent: Moi, l’Éternel, je t’ai appelé dans la justice; je te prendrai par la main, je te garderai; je te donnerai pour alliance au peuple, et pour lumière aux nations, Pour ouvrir les yeux des aveugles, pour faire sortir de prison le captif, et du cachot ceux qui habitent dans les ténèbres.

 

Le monde entier gît dans le mal. Il est plongé dans d’épaisses ténèbres. On n’y trouve que confusion et désespérance. Le monde vit sans Dieu, sans se soucier de Sa volonté ni de Ses intentions envers l’humanité. La plupart des hommes partagent ce discours: « Mangeons et buvons, car demain nous mourrons! » Pour oublier leur misère, ils brûlent leur vie en se livrant pour un temps aux plaisirs du monde, aux délices du péché. Quelle grande tristesse!

Néanmoins, pour ceux qui ne peuvent se satisfaire de cette médiocrité, qui ont soif de justice et de vérité, existe-t-il quelque part une raison d’espérer? La réponse est oui, mille fois oui. Christ est notre espérance! Dieu L’a établi pour être la lumière des nations, la lumière du monde. Désormais, qui croit en Lui ne marche plus dans le noir. Oui, le Seigneur Jésus ouvre les yeux aux aveugles et leur rend la vue. Il offre à ceux qui gardent Son témoignage une toute nouvelle perspective.

Autrefois, la vision était étriquée, cloisonnée aux seules choses qui se font sous le soleil. Alors, le désespoir était total. Maintenant, nous voyons plus loin, tellement plus loin! Les douleurs du temps présent sont comme éclipsées par l’irrésistible espérance d’avoir part à la gloire du siècle à venir. Déjà, pleins de foi, nous nous y projetons. Aujourd’hui, il est vrai, nous sommes éprouvés de diverses manières. À présent, nous sommes chahutés, ballottés et brusqués? Peut-être. Qu’importe, nous tenons fermes. Nous sommes solidement amarrés. À vrai dire, nous avons comme une ancre solide et ferme, pour notre âme. Le témoignage de Jésus-Christ est notre grand trésor, impossible de se résoudre à s’en défaire! Nous en sommes persuadés, le séjour bienheureux, en présence du Seigneur, nous attend. Dieu a promis la vie éternelle, et nous Le croyons! Telle est notre consolation et notre joie!

 


17/11/2018
0 Poster un commentaire

La manne du Matin

Hébreux 13.4

Que le mariage soit honorable en toutes choses, et le lit sans souillure; or, Dieu jugera les fornicateurs et les adultères.

 

Certes, Dieu ne nous a point appelés à la souillure, mais à la sainteté! Pourtant, il est écrit que les œuvres de la chair sont telles: adultère, fornication, impureté, dissolution, idolâtrie,… La liste est longue! Il est évident que nous ne pouvons, par nos propres efforts, satisfaire au standard de sainteté que notre Dieu exige. Comment le pourrions-nous? La chair ne se soumet pas à la loi de Dieu et, plus encore, elle en est incapable.

Nous devons bien l’admettre, nous ne disposons pas des ressources qu’exigent une telle discipline. Alors, que ferons-nous? C’est sûr, qui s’engage seul dans cette aventure tombera bientôt dans un profond désespoir. Rassurons-nous, dans Sa bonté, notre Dieu a pourvu pour nous! Oui, la Bible affirme que celui que le Fils affranchit est véritablement libre. Quelle heureuse nouvelle! Quel soulagement! Le combat ne se gagne pas en prenant appui sur la chair mais sur le Seigneur. Prenons-en conscience, nos forces sont négligeables mais les Siennes sont inépuisables. Notre victoire réside en ce que nous plaçons notre foi en Christ, en ce que nous trouvons notre refuge auprès de Lui. Écoutons de quelle manière le Seigneur Jésus nous encourage: « Ma grâce te suffit; car ma force s’accomplit dans la faiblesse. » N’oublions pas de porter nos regards sur Lui, autrement nous irons d’échec en échec. Dans nos luttes, dans nos combats, ne fléchissons pas. Fortifions-nous seulement dans le Seigneur. Peut-être ne le voyons-nous pas encore, mais la victoire est déjà acquise. À nous de nous en saisir par la foi!

À quoi bon s’épuiser dans des batailles que nous ne pouvons remporter seuls? Apprenons-le, notre force réside dans le calme et la confiance. Tranquillement, patiemment, attendons le secours du Seigneur. Oui, par Son Esprit, nous mortifierons ce qu’il reste encore du vieil homme. Oui, véritablement, où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté!

 


16/11/2018
1 Poster un commentaire