* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Un Message d'Amour ...


La manne du Matin

Esaïe 28.23-26
Prêtez l’oreille, écoutez ma voix; soyez attentifs, écoutez ma parole! Le laboureur qui veut semer, laboure-t-il toujours? Est-il toujours à ouvrir et à herser son terrain? Quand il en a aplani la surface, n’y répand-il pas l’anet, n’y sème-t-il pas le cumin? Ne met-il pas le froment par rangées, l’orge à la place marquée, et l’épeautre sur les bords? Son Dieu lui enseigne la règle à suivre, et l’instruit.

i363-1280x640

 

 

 

Chacun fait selon qu’il le trouve bon. Sans doute, ainsi pourrait se résumer sommairement l’idéal vers lequel le monde veut tendre. L’homme veut être libre et indépendant. En somme, il veut faire tout ce qu’il lui plait. Quelques-uns le déclarent même ouvertement, ils estiment être « sans Dieu ni loi ». Toutefois, est-ce vraiment la liberté, et trouve-t-on réellement le bonheur à vivre dans le dérèglement? Visiblement, non. À coup sûr, un simple coup d’œil autour de soi finira de nous en convaincre, si besoin en était. Le peuple est misérable et errant, comme un troupeau de brebis qui n’ont pas de berger.

Pourtant, il a plu à Dieu de placer l’humanité sous la conduite du bon Berger. Il a donné Son propre Fils pour montrer aux pécheurs le chemin du salut et pour les y accompagner. Ne fait-on pas grand mal à nos âmes en repoussant le témoignage de Jésus-Christ? En réalité, l’homme ne peut souffrir plus grande perte que celle-ci. Oui, en rejetant la lumière, il se condamne lui-même à demeurer toujours dans l’obscurité. Peut-on imaginer plus triste situation?

Au contraire, ceux qui s’abandonnent au Sauveur marchent d’un pas assuré et ne chancellent pas. Tout bien réfléchi, qui sinon le Berger a le recul nécessaire pour nous conduire en toute sagesse? Bien entendu, Il connaît les temps et les saisons de notre existence. C’est pourquoi, indéniablement, nous serons bien aise d’écouter Celui qui se propose de nous les faire traverser. Les Écritures affirment que ceux qui empruntent ce chemin, même les insensés, ne s’égareront point. Quel précieux encouragement, n’est-ce pas? Malgré les tempêtes de la vie, si nous écoutons la voix du Seigneur Jésus, nous arriverons sur l’autre rive sans encombre.

Ne négligeons pas un si grand salut! Prêtons l’oreille, écoutons la voix du Seigneur; soyons attentifs, écoutons Sa Parole!


14/11/2019
0 Poster un commentaire

La manne du Matin

Romains 3.3-4
Quoi donc? si quelques-uns n’ont pas cru, leur incrédulité anéantira-t-elle la fidélité de Dieu? Nullement! Mais que Dieu soit reconnu véritable, et tout homme menteur, selon qu’il est écrit: Afin que tu sois trouvé juste dans tes paroles, et que tu gagnes ta cause lorsqu’on te juge.

i362-1280x640

 

 

 

Si la majorité est d’un avis, devons-nous nécessairement en conclure que celui-ci est bon? Non, assurément! Preuve en est que la plupart des hommes méprisent et rejettent si loin qu’ils le peuvent le témoignage de Jésus-Christ. Pourtant, nous le savons, Il est le Sauveur du monde. Maintenant, soyons-en pleinement convaincus, nous ne sommes pas tenus de nous joindre à ceux qui abandonnent la foi. Réalisons-le, ce n’est pas parce que le monde se meure dans l’incrédulité que nous devons mourir avec lui.

Véritablement, pourquoi marcherions-nous dans le noir puisque la lumière de la vie nous est offerte? La promesse du salut perdure toujours. Oui, la grâce de Dieu salutaire à tous les hommes a été manifestée. Voici, Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas mais qu’il ait la vie éternelle. Impossible de l’ignorer, les moqueurs se rient de cette parole et les sages de ce siècle, du haut de leur suffisance, la dédaignent sans aucun remords. Pour autant, la fidélité de notre Dieu n’en demeure pas moins établie. Ceci est toujours vrai, quiconque croit en Jésus-Christ obtient la rémission des péchés par Son Nom. Aujourd’hui encore, celui qui invoquera le Nom du Seigneur sera sauvé.

Par conséquent, pourquoi se laisser influencer par la chair? Pourquoi écouter les bruits de ce monde corrompu? Enfin, pourquoi prêter l’oreille au diable qui, sans cesse, suggère ces pensées perverses: « Dieu a-t-Il réellement dit? » Non, ne laissons pas le doute gangrener nos vies. D’un cœur résolu, obéissons à la foi. Oui, les Écritures assurent que Dieu garde au cœur ferme une paix assurée, parce qu’il se confie en Lui. Assurément, c’est là tout notre désir! « Nous croyons Seigneur! Aide-nous dans notre incrédulité. »


13/11/2019
0 Poster un commentaire

La manne du Matin

1 Pierre 4.14-16
Si l’on vous dit des injures pour le nom de Christ, vous êtes bienheureux; car l’Esprit de gloire, l’Esprit de Dieu, repose sur vous. Il est blasphémé par eux, mais il est glorifié par vous. Que nul de vous ne souffre comme meurtrier, ou larron, ou malfaiteur, ou comme s’ingérant dans les affaires d’autrui. Mais s’il souffre comme chrétien, qu’il n’en ait point honte, mais qu’il glorifie Dieu à cet égard.

i361-1280x640

 

 

Certes, le disciple n’est pas plus grand que le Maître. Si le monde a rejeté le Christ, il n’est pas étonnant qu’il rejette aussi les chrétiens qui gardent précieusement Son témoignage. Mais alors, que ferons-nous? Renoncerons-nous à notre grande espérance pour complaire aux hommes? Renierons-nous le Nom de notre précieux Sauveur pour nous conformer à ce présent siècle? Quelle idée insensée! Non, au contraire, persévérons et, d’un cœur résolu, endurons patiemment les diverses tentations qui surviendront. Surtout, ne leur permettons pas de semer le trouble en nous.

Voici, nous servons Christ le Seigneur. Si nous sommes à Lui, qui nous ravira de Sa main et qu’avons nous à craindre? Aussi, lorsque le danger nous environnera de toutes parts et qu’il paraîtra que nous sommes abandonnés au milieu de la fournaise, sachons nous en rappeler. Oui, dans ces temps d’afflictions et de persécutions, remémorons-nous en qui nous avons cru. Alors, en nous appuyant sur notre Dieu, certainement nous reprendrons courage. C’est une certitude, Dieu nous fait toujours triompher en Christ.

Remarquons-le bien, c’est par Jésus-Christ que nous sommes vainqueurs. Il s’agit de Sa force, non de la nôtre. Si nous présumons de notre vigueur, ne nous y trompons pas, nous ne pourrons soutenir le combat jusqu’à son terme. Tôt ou tard, nous finirons par nous détourner et nous retirer du Maître. Nous viendrons à avoir honte de Lui et de Ses paroles, pour notre plus grand malheur. Que Dieu, dans Sa grâce, veuille nous garder d’une telle extrémité! Au milieu des tribulations de ce siècle, soldats de Jésus-Christ, combattons et, lorsque les temps sont difficiles, repassons cette pensée pleine de consolation dans nos cœurs: « Car j’estime qu’il n’y a point de proportion entre les souffrances du temps présent et la gloire à venir, qui sera manifestée en nous. » Quelle bienheureuse perspective!


12/11/2019
0 Poster un commentaire

La manne du Matin

Ecclésiaste 3.10-11
J’ai vu l’occupation que Dieu a donnée aux hommes pour s’y exercer. Il a fait toute chose belle en son temps; même il a mis l’éternité dans leur cœur, sans que l’homme puisse toutefois comprendre, depuis le commencement jusques à la fin, l’oeuvre que Dieu fait.

i357-1280x640

 

 

 

 

Bien que l’homme ne puisse comprendre l’oeuvre de Dieu dans sa globalité, il a pourtant dans son cœur la pensée de l’éternité. Qu’adviendra-t-il après les quelques jours de cette vie? Où irai-je? Tant que ces questions ne trouvent pas de réponses satisfaisantes, il ne peut y avoir aucun repos. La peur de la mort est comme collée à nous. Quoi que nous fassions, quelles que soient nos occupations, elle est là et ne donne aucun relâche.

Mais alors, que faire et où aller? Où sera notre délivrance? Qui soulagera notre fardeau? Écoutons ce que dit la Parole de Dieu. Certes, Il n’est pas insensible aux angoisses de nos âmes. Que nous apprennent les Écritures? Dieu a mis toutes choses sous les pieds de Son Christ. Voici, l’ennemi qui sera détruit le dernier, c’est la mort. Par conséquent, pour qui espère en Son Nom, il n’est désormais plus aucune raison de la craindre! Quelle grâce extraordinaire, n’est-ce pas? Remarquons-le, le Seigneur ne satisfait pas la curiosité des hommes. Les Écritures sont presque muettes en ce qui concerne nombre de sujets en rapport avec la création. Elles sont même d’une grande sobriété à ce propos. Par contre, incontestablement, Dieu répond au vrai besoin de sa créature. Il nourrit son âme. Il déclare à l’homme ce qu’il est et les relations que son Créateur souhaite entretenir avec lui.

Ainsi, le témoignage du péché de l’homme est éloquent et, plus encore, celui de la grâce de Dieu. Aussi, l’homme qui L’écoute trouve la paix et le repos. Oui, l’Éternel montre aux pécheurs le chemin qu’ils doivent tenir. Quel est-il? En réalité, comme nous l’avons déjà laissé entendre, il porte un Nom, Jésus-Christ. Le pardon des péchés, la réconciliation avec Dieu et la vie éternelle s’obtiennent par la foi au Fils de Dieu. Sans aucun doute, Il est vraiment le Sauveur du monde. Comprenons-le, c’est ici le message essentiel que nous devons recevoir et auquel nous devons obéir. Le reste n’a absolument aucune importance.

Pour finir, réalisons-le bien, les Écritures rendent témoignage de Jésus-Christ. Le but recherché n’est pas, bien entendu, de contenter l’insatiable curiosité de l’homme. N’en doutons pas, l’unique objectif est que, grâces à elles, nous connaissions le Seigneur et qu’ainsi, nous vivions par Lui! Ne nous est-ce pas tellement plus avantageux?


07/11/2019
0 Poster un commentaire

La manne du Matin

Job 9.10-12
Il fait de grandes choses qu’on ne peut sonder, de merveilleuses choses qu’on ne peut compter. Voici, il passe près de moi, et je ne le vois pas; il passe encore, et je ne l’aperçois pas. S’il ravit, qui le lui fera rendre? Qui lui dira: Que fais-tu?

i356-1280x640

 

 

Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés, selon Son dessein. Cette déclaration ne suffit-elle pas à notre bonheur? Si nous savons ceci, nous pouvons vivre le cœur serein. En réalité, nous pouvons bien tout ignorer si seulement nous connaissons et croyons l’Amour de Dieu. Inutile alors d’entreprendre de grandes recherches pour comprendre le pourquoi et le comment des choses. Oui, épargnons cette peine à nos âmes. À n’en pas douter, ces innombrables affaires auxquelles l’on s’emploie ne sont que des vanités et ne procurent que rongement d’esprit.

Voici, notre Dieu fait de grandes choses qu’on ne peut sonder, de merveilleuses choses qu’on ne peut compter. Quel est l’homme, quelle est la femme, qui puisse saisir, depuis le commencement jusqu’à la fin, l’oeuvre que Dieu fait? Il nous faut l’admettre, Sa science est bien trop élevée pour que nous puissions y atteindre. C’est pourquoi, cessons notre entêtement. Sachons-le, nous n’en pourrons tirer aucun profit. Maintenant, qu’il nous suffise seulement de nous reposer sur la fidélité de Dieu. Apprenons-le, c’est dans le calme et la confiance que sera notre force. Bien que les circonstances laissent peut-être parfois supposer le contraire, tenons toutefois pour certain que la Parole de Dieu s’accomplit infailliblement. Certes, c’est un Roc insubmersible!

Or, quelle est la promesse qui est faite à l’humanité? Quiconque croit en Jésus-Christ, reçoit la rémission des péchés par Son Nom. Telle est notre espérance. Désormais, elle peut aussi devenir la vôtre. Si votre barque est chahutée au milieu de la tempête, cet Appel est pour vous dès à présent: « Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous soulagerai. »


06/11/2019
0 Poster un commentaire