* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Attention à votre dialogue intérieur Éric Célérier

 
 
Attention à votre dialogue intérieur

Bonjour Mon ami(e),

 

 

Nous commençons aujourd’hui une semaine au cœur du Psaume 94.18 pour apprendre à laisser nos soucis aux pieds de Jésus et retrouver (enfin...!) la joie.

"Quand je dis : "Je vais tomber", ton amour, Seigneur, me soutient. Quand j’ai la tête pleine de soucis, tu m’encourages, et mon cœur est tout joyeux." (Lire Psaume 94.18-19.)

"Quand je dis"… Nous avons tous l’habitude de nous parler à nous-mêmes, en permanence. Et vous Mon ami(e), qu’avez-vous l’habitude de vous répéter à vous-même, dans le secret de votre dialogue intérieur ? Quelles paroles nourrissez-vous ?

Certains d’entre-nous pensent qu’ils ne sont...

  • pas assez doués,
  • pas assez extravertis,
  • pas assez patients,
  • pas assez intelligents
  • pas assez beaux/belles,
  • pas assez pour être aimés.

Peut-être vous a-t-on répété ce genre de paroles depuis des années. Mais Dieu vous parle aussi, et aujourd'hui sa voix résonne plus fort en vous : "Tu as eu assez de valeur pour que mon Fils unique meure pour toi. Tu as assez de valeur pour que mon amour pour toi se poursuive inlassablement."

Le lien entre notre discours intérieur et notre foi est très étroit. Regardez avec moi à Jérémie, qui, alors qu’il perdait espoir, adressait cette prière pleine d’honnêteté à Dieu : "Alors j'ai dit : "Je n’ai plus d’avenir, je n'ai plus d'espérance en l'Éternel...!" Souviens-toi de ma détresse et de ma misère, de

l'absinthe et du poison...! Moi, je m’en souviens bien et je sombre."

(Lire Lamentations 3.18-20.)

 

Mais Dieu sait que changer les paroles que nous adressons à nous-même est quelque chose qui prend du temps. Aussi le poète, dans la même prière, dit : "Voici ce que je veux méditer pour garder espoir : les bontés de l'Éternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne prennent pas fin ; elles se renouvellent chaque matin. Que ta fidélité est grande...! Je le déclare, l'Éternel est mon bien, c'est pourquoi je veux m’attendre à lui." (Lire Lamentations 3.21-24.)

Pour laisser vos soucis et retrouver votre joie, commencez par "écouter" ce que vous dites à vous-même... et changez le programme et la programmation. Dieu est patient, et si vous le laissez faire, il vous aidera. Avec lui, vous ferez des exploits...!

Merci d’exister,

 

Éric Célérier

 



16/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 730 autres membres