* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Au service des rachetés du Seigneur ( Plaire au Seigneur )

banir_12

 

Et moi, très-volontiers je dépenserai et je me dépenserai moi-même entièrement pour vos âmes, même si, vous aimant beaucoup plus, je devais être moins aimé. 2Co 12:15

L’apôtre Paul avait mis de nombreuses fois sa vie en danger pour servir Dieu et les croyants et il était bien décidé à poursuivre son travail d’amour auprès des Corinthiens, même si ces derniers devaient ne pas lui en être reconnaissants. Il ne se préoccupait guère de voir sa popularité diminuer! Être fidèle, voilà ce qui comptait pour lui.

Tous les serviteurs de Dieu n’ont pas pratiqué le même désintéressement que Paul. L’apôtre Jean nous apprend qu’il y avait, dans une certaine assemblée, un nommé Diotrèphe qui aime être le premier (3Jn 1:9). Pour dominer sur les frères, il refusait de recevoir les fidèles qui venaient de la part de Jean (ils auraient pu lui porter ombrage!) et critiquait l’apôtre par de méchantes paroles.

Dans l’histoire de l’Église sur la terre il y a eu des Diotrèphe en tout temps. Il en est de même aujourd’hui, car la chair, même dans le chrétien, cherche toujours à se faire valoir, et souvent en dominant sur les autres.

C’est pour cela que nous devons nous souvenir des enseignements que le Seigneur dispensait à ses disciples lors de sa dernière soirée avec eux: Les rois des nations les dominent… il n’en sera pas ainsi de vous; mais que le plus grand parmi vous soit comme le plus jeune, et celui qui conduit comme celui qui sert (Lu 22:25,26).

La Parole ne laisse pas entendre que c’était l’amour de l’argent qui conduisait Diotrèphe - c’est plus tard que ce motif jouera un grand rôle parmi les chrétiens -, mais elle indique que cet homme recherchait surtout la considération des autres.

Ce désir d’être bien considéré peut nous faire quitter le chemin du Seigneur, si nous attachons autant ou plus d’importance à l’opinion de ceux qui nous entourent qu’à l’approbation de notre Maître.

Seule la pratique d’une vraie piété, d’une véritable communion avec Dieu, nous garde humbles et nous conduit à servir sans aucune prétention, ni esprit de supériorité, marchant sur les traces de Jésus, le parfait serviteur, et de Paul, son imitateur.



04/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres