* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Avez-vous une vision pour votre vie ? (1) ( Bob Gass )

2021-03-16

 

 

 

“L’heure de la réalisation de la vision approche inéluctablement, lentement, mais sans heurt.” Ha 2.3 TP

Les premières semaines de la grossesse sont les plus risquées pour la survie du futur bébé. Il en va de même pour la vision que Dieu a fait naître en vous. Vous devez la protéger, la défendre coûte que coûte. Le diable a tenté de faire mourir Moïse et Jésus alors qu’ils n’avaient pas encore atteint l’âge de deux ans. Il craignait ce qu’ils accompliraient plus tard et il craint également votre avenir. De plus, une future mère doit s’astreindre à certaines règles de vie afin de donner naissance plus tard à l’enfant que Dieu a placé en elle. Si le médecin lui interdit de fumer, de boire de l’alcool ou de manger certaines choses, c’est parce qu’il pense à l’avenir de l’enfant. L’appel divin à donner vie à la vision qu’Il vous a confiée exige d’oser vous comporter de manière radicalement différente des autres, d’accepter de vous éloigner de relations qui risquent de vous faire mal, d’éviter certains endroits qui ne vous apporteront rien, en bref, de réorganiser les priorités de votre vie en fonction de la destinée que Dieu a prévue pour vous et non en fonction de l’opinion des autres. Si vous vous imaginez qu’il sera facile de réaliser votre vision, examinez d’abord le prix à payer pour l’accomplir. Toute naissance implique de la souffrance, de la solitude et des heures d’insomnie, des changements de régime et d’habitudes. N’oubliez pas le déchirement physique toujours possible et les marques qui ne s’effaceront jamais. Aussi, avant de répondre oui à Dieu sans réfléchir aux conséquences, en prenant Ses dessins à la légère, posez-vous sérieusement la question suivante : “suis-je prêt à assumer jusqu’au bout cette vision, à lutter coûte que coûte pour l’accomplir ?” Les visions divines ne sont pas pour les cœurs faibles et timorés, impatients ou instables. Une fois engagé, vous ne pourrez plus faire marche arrière le jour où les difficultés s’amoncelleront devant vous ! La vision d’Esther l’amena à risquer sa vie et à affirmer : “Et si je dois périr, je périrai” (Est 4.16). Certes, elle ne mourut pas, mais elle était prête au sacrifice. Et vous, êtes-vous prêt à “sacrifier” votre vie ?



16/03/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1046 autres membres