* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Avoir des yeux, et ne pas voir ! ( Paul Calzada )

 

« Ils ont des yeux et ne voient pas… » (Jérémie 5.21)

Il est possible d’avoir des yeux en bon état et cependant de n’avoir aucune perception de la grandeur ou puissance de Dieu. C’est cet état que décrit le prophète.

Dans l’introduction de son épître adressée aux chrétiens de Rome, l’apôtre Paul décrit cette terrible cécité : « Ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, Dieu le leur ayant fait connaître. En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa fidélité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables… » (Romains 1.19/20).

Les hommes peuvent voir la perfection d’un univers merveilleux, les milliers d’étoiles et de galaxies dont la beauté est sans égale. Ils peuvent découvrir à l’aide de puissants microscopes la même beauté dans l’infiniment petit. Ils peuvent s’extasier sur le cycle de l’eau, sur les merveilles de la nature. Ils peuvent voir avec quelle précision l’univers fonctionne, mais ils veulent nier que derrière toute cette beauté il y a un créateur. Ils ne peuvent concevoir qu’une horloge existe sans horloger, mais ils admettent que l’univers, des milliers de fois plus complexe qu’une horloge, se soit fait sans le Créateur ! Oui, ils ont des yeux et ne voient pas !

D’autre part il est possible d’avoir une bonne vue, mais, dans certaines circonstances, d’être frappé d’aveuglement. Dans ce cas nos yeux voient mais notre cerveau ne reçoit

pas l’information de la chose vue.

La Bible nous parle d’une telle situation : « Les syriens descendirent vers Élisée. Il adressa alors cette prière à l’Éternel : Daigne frapper d’aveuglement cette nation ! Et l’Éternel les frappa d’aveuglement » (2 Rois 6.18). Les soldats ne voyaient pas que le prophète les conduisait au cœur même de la ville où ils pouvaient être capturés ! Mais, au contraire, on leur servit un délicieux repas et repartirent en paix (versets 22 et 23).

Il existe un autre aveuglement qui peut nous toucher tous. Parfois nous ne percevons pas les merveilles des promesses contenues dans la Parole de Dieu. Voilà pourquoi le psalmiste priait en demandant à Dieu de lui ouvrir les yeux du cœur : « Seigneur, ouvre mes yeux pour que je contemple les merveilles de ta loi » (Psaumes 119.18). La Parole nous a été donnée pour éclairer nos incompréhensions, pour chasser nos doutes. Notre vision de la vie, des épreuves et des souffrances, de la famille et de l’église, se fonde sur une connaissance équilibrée de sa Parole. Lorsque notre vie spirituelle est éclairée par une bonne compréhension de sa Parole, alors elle devient lampe et lumière : « Ta Parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier » (Psaume 119.105).

Ma prière en ce jour :

Seigneur que mes yeux sachent te voir dans les merveilles de ta création, et sachent percevoir les merveilles de ta Parole. Amen !

 

 



06/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 768 autres membres