* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Baisers de haine? ( Plaire au Seigneur )

3bc892906bcdf5706093ca4143d91f28

 

 

Les blessures faites par un ami sont fidèles, mais les baisers de celui qui hait sont fréquents.Pr 27:6

L’homme est passé maître dans l’art de dissimuler sa pensée; aussi, bien souvent, les manifestations ostentatoires d’affection comme aussi les louanges exagérées ne sont pas prises au sérieux par ceux qui en sont l’objet. Mieux encore, l’homme avisé s’en méfie, car son expérience s’accorde bien avec le Psaume 12: Leur lèvre est flatteuse, ils parlent d’un cœur double (v. 2). Il est toutefois moins courant de se méfier d’un baiser, témoignage d’affection et d’amour par excellence. Et cependant, la sagesse des Proverbes avertit l’homme qu’il peut dissimuler de la haine, comme celui de Joab à Amasa (2Sa 20:9), dont Salomon avait gardé un souvenir très précis (1Ro 2:32). Ce baiser cache une haine brutale et violente qui ne recule même pas devant le crime.

Mais que dire de celui de Judas pour livrer Jésus? Si le baiser de Joab nous répugne, celui de Judas nous révolte! D’autant plus qu’il fut donné avec empressement et accompagné de ce salut, ignoble vu les circonstances: Rabbi, Rabbi! (Mr 14:45). La trahison de Judas nous fait entrevoir les profondeurs effrayantes d’hypocrisie et de scélératesse où Satan est capable d’entraîner l’homme.

Cependant, dans cette scène où le pouvoir des ténèbres triomphe en apparence, la gloire de notre Seigneur brille d’une admirable intensité. Pas de résistance, pas de révolte, pas de mépris, mais cet accueil qui, après plus de vingt siècles, nous émeut toujours aussi profondément: Ami (plus exactement: compagnon), pourquoi es-tu venu? Ce terme ami, nous le trouvons déjà dans les Psaumes: Ce n’est pas un ennemi qui m’a outragé… mais c’est toi… mon ami (Ps 55:12,13). Pourtant cet accueil n’a aucun effet sur Judas, endurci par l’amour de l’argent.

Ces événements précédant la croix nous aident à comprendre la douleur du Seigneur devant la trahison, la profondeur du mal. Surtout chez Judas, son compagnon durant trois ans! Mais plus les ténèbres sont épaisses, plus la gloire du Seigneur Jésus resplendit. Homme parfait, seul juste au milieu des injustes, sa vie est un témoignage irréprochable à la gloire du Père. Nous avons le bonheur de proclamer sa perfection, en particulier dans les cultes d’adoration.



05/08/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres