* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

BESOIN D’UN RÉVEIL ( Bob Gass )

118835824_10223035947149140_5073309356748388504_n

 

 



“Seigneur, j’ai entendu parler de tes exploits et j’en suis rempli de respect. Accomplis au cours de nos vies des œuvres semblables.” Ha 3.2

Le prophète ne veut pas seulement s’émerveiller des histoires anciennes, et y penser avec nostalgie. Il demande à Dieu de voir, de son vivant, pareilles actions et manifestations. Cette prière doit aussi être la nôtre, alors que nous nous étonnons peut-être de voir le monde à la dérive et les hommes déboussolés, sans parler des manifestations de plus en plus flagrantes du mal. La présence de l’Église dans le paysage ne suffit pas à lui donner de belles couleurs, ni d’offrir un sens à nos contemporains. Il faut un discours clair et des actes parlant d’eux-mêmes de la nécessité d’en référer au Dieu de la Bible. La prière d’Habacuc est une demande de réveil, or l’assoupissement, voire la décadence de notre société dans maints domaines, ressemble bien aux situations dramatiques qui ont précédé, dans l’histoire d’Israël comme dans celle de l’Église, ces temps de réveils. Il y a 200 ans, Charles Finney, avocat en Amérique, donnait sa vie à Dieu et devenait l’instigateur d’un vaste réveil spirituel dans son pays. Il analysait son époque avec une lucidité déconcertante : “Si jamais la piété provoquait dans le monde une influence générale, il ne nous faudrait plus de spasmes religieux. Alors, on ne verrait plus les chrétiens dormir la plupart du temps, pour se réveiller de temps en temps, se frotter les yeux, faire un moment de vacarme avant de se rendormir.” Dans l’Ancien Testament, on note ces temps de retour à Dieu après des abandons tragiques. Pour cela, Dieu suscite périodiquement des événements et des circonstances qui obligent le peuple à une prise de conscience, laquelle passe par un regain de spiritualité et de repentance. Ce type de réveil touche tout le peuple, mais premièrement les croyants endormis. C’est ce que l’Église connaît aussi, régulièrement, depuis 20 siècles. Il est certainement opportun, aujourd’hui, de demander à Dieu ce réveil dont l’Église, comme le monde, a besoin



03/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres