* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Ce qu'il faut rendre à César et à Dieu ( Graines d'Ensemencement )

 

Rendez à tous ce qui leur est dû : à qui l'impôt, l'impôt, à qui les taxes, les taxes ; à qui la crainte, la crainte ; à qui l'honneur,

l'honneur. (Romains 13:7)

 

Honorez tous les hommes ; aimez tous les frères, craignez Dieu ; honorez le roi. (1 Pierre 2:17)


C'est un piège très astucieux dans lequel les ennemis de Jésus cherchent à le faire tomber en lui demandant s'il est permis de payer l'impôt à César. S'il dit oui, il ne peut pas être le Messie ! S'il dit non, ils

le dénonceront comme ennemi de l'empereur !

 

Avec une divine sagesse, le Seigneur se fait apporter une pièce de monnaie représentant César. De qui sont cette image et cette inscription ? — De César. — Rendez donc à César ce qui est à César et à Dieu ce qui

est à Dieu !

 

Telle est en effet, quels que soient l'époque, le pays, le régime politique, la double attitude exigée de ceux qui reconnaissent Jésus

comme leur maître et leur guide.

 

Ils n'ont pas à discuter de la validité des autorités qui gouvernent le pays dans lequel ils séjournent ; ils sont ressortissants du royaume des cieux. Mais leur importante fonction consiste à pratiquer l'honnêteté, la bonté le dévouement aux autres, qui ont caractérisé le Christ. Ils sont soumis aux autorités comme de bons citoyens (Romains 13:1). Mais en même temps qu'ils rendent à César ce qui est à César, leur devoir est de rendre à Dieu ce qui est à Dieu. Leur obéissance aux autorités a pour limites les droits de Dieu : ils ne sauraient, sous prétexte d'obéir aux hommes, aller contre la volonté expresse du Seigneur sans lequel aucun César n'aurait le moindre pouvoir.

 



07/09/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 776 autres membres