5e9ae769f11496e5718183297b1d7826

 

Lecture : Les Psaumes

Cinq blessures de l’âme dont nous avons absolument besoin de guérir. La psychologie moderne met cela en évidence. Le mot psychologie signifie : « la science de l’âme », ne l’oublions pas !

Le premier livre de psychologie, et le meilleur de tous, c’est la Bible. David adresse sa prière au meilleur des psychologues, Dieu : « Guéris mon âme ! »

La première blessure, c’est le rejet (1 Samuel 16/11). Rejeté par les autres, par ceux qu’on aime, par ses parents qui usent parfois de préférences. Il faut une guérison dans l’âme. Jésus, rejeté par tous nous comprend.

La seconde, c’est l’abandon (Psaume 27/10). Être abandonné marque à vie un être humain. Le sentiment d’abandon est terrible : abandonné par un mari, un père, une mère, etc. c’est un drame ! Jésus est venu pour nous guérir. Lui dira : « Mon Dieu […] pourquoi m’as-tu abandonné ? »

La troisième, c’est la trahison (Psaume 41/ 10). David a souvent été trahi. On ne s’y fait jamais. Il faut guérir de cette plaie béante. Jésus comprend bien cela, lui qui a été trahi par Judas.

L’injustice arrive ensuite (Psaume 69/5). Être accusé à tort, mal considéré par les autres, être traité comme un malhonnête, un menteur, une personne pas droite alors que tout cela est faux : difficile ! Jésus est venu nous guérir de tout cela, lui qu’on mettra au rang des malfaiteurs.

• Enfin, l’humiliation (1 Samuel 17/28). Non pas la saine humiliation de 1 Pierre 5/6, mais cette humiliation si possible publique qui consiste en vexations permanentes. Tant d’enfants à qui on a dit : « Tu n’es qu’un bon à rien ! » sont devenus des « bons à rien » ! Jésus a connu cela (Marc 6/4) et il va nous aider.

N’ayons plus peur de la psychologie de Dieu. Jésus est venu pour guérir ceux qui ont le cœur brisé (Luc 4/18).

S.F