* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Cinq «occupations» d’une mère de famille ( Plaire au Seigneur )

Dm5J1deX4AUJli8

 

 

Que la veuve soit inscrite… ayant été femme d’un seul mari, étant connue pour ses bonnes œuvres: si elle a élevé des enfants, si elle a exercé l’hospitalité, si elle a lavé les pieds des saints, si elle a secouru des affligés, si elle s’est appliquée à toute bonne œuvre. 1Ti 5:9,10

L’apôtre Paul relève, dans le verset du jour, cinq «occupations» qui caractérisent une femme chrétienne, zélée pour l’œuvre de Dieu:

À l’intérieur du foyer:

1. Élever ses enfants pour qu’ils marchent dans la vérité (3Jn 1:4). C’est l’action la plus utile, celle qui exige don de soi-même, amour, présence, patience, persévérance, prières. Comment? En mettant l’amour et le respect de Christ à la base de la vie de famille.

2. Exercer l’hospitalité, ouvrir sa maison aux étrangers: signe de générosité et de dévouement. Exercer l’hospitalité équivaut à recevoir le Seigneur Jésus dans son foyer (Mt 25:35). L’hospitalité donne l’occasion d’accueillir des croyants dont l’influence sur la famille peut avoir des résultats pour l’éternité (Heb 13:2). C’est aussi un moyen de parler de Jésus à des personnes qui ne le connaissent pas.

3. Laver les pieds des saints: c’est prendre soin des visiteurs, assurer leur bien-être. Mais l’expression peut aussi signifier laver les pieds des saints dans un sens spirituel, c’est-à-dire employer la Parole de Dieu pour rafraîchir les croyants et les purifier des souillures contractées dans leur marche quotidienne.

À l’extérieur du foyer:

4. Savoir porter secours à ceux qui sont affligés, en dehors du cadre familial en signe de sympathie et de miséricorde.

5. S’appliquer à toute bonne œuvre, être prête à saisir toutes les occasions pour faire du bien, dans son quartier, dans sa région et même plus loin. Bien entendu, une femme chrétienne ne négligera pas sa famille pour se consacrer à de multiples «œuvres» extérieures.

Ces bonnes actions ne sont pas seulement du travail, beaucoup de travail. Elles réclament de la part de la maîtresse de maison une consécration aux autres, sans restriction. Elles sont appréciées par le Seigneur. C’est un véritable service, grand et noble! C’est le Seigneur Christ que vous servez (Col 3:24).



13/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres