* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Combattre l’incrédulité ( Bernard Emkeyes )

 

Combattre l'incrédulité
 

L’incrédulité étouffe notre foi, sans laquelle il est impossible de plaire à Dieu.

Or sans la foi il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.
Hébreux 11 : 6

La première chose que doit rechercher un croyant dans sa vie est de plaire à Dieu. Ce verset montre bien que la foi est essentielle et que sans cette confiance en Dieu, il est impossible à l’homme de plaire à son Créateur.
L’incrédulité étant à l’opposé de la foi, il devient donc essentiel que nous combattions ce sentiment.

 

L’INCRÉDULITÉ ET LE DOUTE

 

A plusieurs occasions, nous pouvons voir Jésus reprocher aux disciples leur incrédulité car elle empêchait les miracles de s’accomplir. L’incrédulité est une attitude qui nous amène à dire : « Non, je ne crois pas que cela soit possible ! ». Et Dieu réprouve de telles paroles car elles nient sa toute-puissance.
A l’inverse, le doute est un sentiment plus partagé. Une personne qui doute n’exclut pas qu’une chose puisse se produire, mais elle n’y croit pas non plus avec une pleine assurance. Dieu comprend que nous puissions douter : lorsque Pierre sortit de la barque pour marcher sur l’eau, il mit sa foi en action. Mais après quelques pas, il commença à douter et s’enfonça dans la mer. Quelle fut la réaction de Jésus ? Il lui a tendu la main pour le secourir. Dieu voit nos doutes et Il les comprend.

 

L’ASSIDUITÉ DANS L’EGLISE

 

Après sa résurrection, Jésus apparut à l’ensemble des disciples, mais il manquait Thomas. Et lorsque ses compagnons lui dirent qu’ils avaient vu Jésus ressuscité, il ne crut point car il n’avait pas vu : son absence fit de Thomas un incrédule.
Combien de fois nous pensons que si nous n’allons pas à l’Eglise, cela n’aura pas d’impact. Mais si Thomas avait été présent, son incrédulité aurait disparu.
C’est la Parole que nous entendons chaque dimanche qui travaille notre cœur, petit à petit, semaine après semaine. Son Esprit nous transforme à chaque fois que nous venons dans Sa maison.

Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur.
Hébreux 4 : 12

La croissance spirituelle est un processus qui demande du temps et de l’assiduité.

 

REFUSER L’OBSTINATION

 

Malgré tout ce que pouvaient lui témoigner les autres disciples au sujet de la résurrection de Jésus, Thomas ne crut point. Il était têtu, et son entêtement l’empêcha de sortir de son incrédulité.

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.
Romains 12 : 2

L’obstination est un frein à la croissance et à l’enseignement. Une personne têtue reste campée sur ses positions et n’évolue pas dans ses pensées ni dans ses conceptions. Si Dieu lui demande de faire quelque chose qu’elle ne veut pas, elle refuse obstinément. Mais en n’écoutant pas Dieu, elle s’empêche de grandir et reste prisonnière de ses pensées, comme l’incrédulité par exemple.

 

L’incrédulité est un sentiment qui nous amène à nous confier uniquement en ce que nous voyons. Elle étouffe notre foi et l’empêche de se développer.
Brisons l’incrédulité pour libérer notre foi afin de vivre une vie qui plait à Dieu.


03/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1061 autres membres