* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Comment demeurer marié(e) et heureux (se) (3) ( Bob Gass )

84713225_10220878837262741_5949271939733258240_n

 

“Profite de la vie avec la femme que tu aimes, tous les jours de ta vie…” Ec 9. 9

Le secret pour être heureux en mariage est d’apprendre à être satisfait de ce que l’on a. Si l’on nous demande pourquoi nous sommes heureux en mariage, nous mettons en avant tout ce que fait notre conjoint/e pour nous rendre heureux ou les traits de son caractère qui nous plaisent. Par contre si on nous demande ce qui nous chagrine dans notre mariage, nous indiquons inévitablement tous les détails du caractère de notre conjoint/e ou de son comportement que nous n’aimons pas. Nous focalisons notre attention sur ce qui nous plaît ou nous déplaît en lui/elle. Pourtant le contentement est une affaire intérieure, personnelle. Il est le résultat de notre attitude face aux autres. L’important n’est pas ce que nous voyons ou entendons, mais comment nous le voyons ou le comprenons. “L’œil n’est pas rassasié de voir, ni l’oreille d’entendre…” (Ec 1. 8 ). L’œil et l’oreille sont les vrais coupables. Voilà pourquoi Dieu a dit : “Contentez-vous de ce que vous avez…” (He 13. 5). Nous devons donc apprendre à voir les choses différemment. Les boutons de contrôle sont entre nos mains, pas dans celles de notre conjoint/e. Car le contentement est affaire de choix. “J’ai en effet appris à me contenter toujours de ce que j’ai…” (Ph 4. 11). Et pour apprendre, nous devons réaliser combien est difficile la vie des autres, et demander à Dieu de nous enseigner comment nous servir des défis, des situations difficiles et de nos faiblesses pour mieux nous développer et aider notre conjoint/e à se developer également. N’oubliez pas le conseil d’Emma Bombeck: “L’herbe paraît toujours plus verte lorsqu’elle pousse sur le terrain d’épandage de la fosse septique de nos voisins !” Benjamin Franklin a écrit, à propos du mariage : “Gardez les yeux grand ouverts avant, et à demi fermés ensuite !” Enfin nous pouvons prier pour obtenir le courage de changer ce que nous pouvons changer, en particulier notre comportement, la grâce d’accepter ce que nous ne pouvons pas changer (la plupart des choses paraissent faciles à accepter si nous cessons de les détester) et la sagesse pour faire la différence !



06/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 969 autres membres