* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Comment demeurer marié(e) et heureux(se) ! (1) ( Bob Gass )

84334886_10220860319439807_5089168914387042304_n

 

“Profite de la vie avec la femme que tu aimes, tous les jours de ta vie…” Ec 9. 9

Les conseillers matrimoniaux estiment que, de nos jours, seulement 25% des couples mariés connaissent le vrai bonheur. Comment faire pour que le vôtre fasse partie de ceux-là ? Le secret est de considérer le mariage selon la perspective divine. Aux yeux de Dieu le bonheur au sein du mariage dépend de notre capacité et de notre volonté à distinguer la réalité de la fiction. Si nous voulons “profiter de la vie en compagnie de la femme que nous aimons, chaque jour de notre existence”, nous devons d’abord réexaminer notre manière de penser. La première vérité, c’est que tout mariage est composé d’êtres imparfaits et faibles : “tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” (Rm 3. 23). Ni vous ni votre partenaire n’êtes des exceptions ! Nous le savons, mais nous semblons souvent l’oublier ! S’attendre à une forme de perfectionnisme au sein du mariage relève de la naïveté pure et ne réussit qu’à miner les fondements de notre union. Le bonheur dans le couple exige que nous acceptions nos défauts mutuels et que nous apprenions à les gérer avec bon sens. Il nous faut affronter ce qui relève de la réalité de chaque jour, surtout dans les domaines sensibles au sein de notre mariage. L’un de ces domaines est celui de nos finances : pratiquons d’abord la dîme sans chercher de vaines excuses pour nous en dispenser, faisons preuve de générosité envers tous et de reconnaissance, sans oublier de nous montrer disciplinés dans nos dépenses. Dans le domaine de notre apparence physique, faisons tout pour paraître sous notre meilleur jour, tout en acceptant les ravages inévitables du temps, à la fois sur nous-mêmes et sur notre partenaire. Prendre de l’âge est une idée de Dieu, acceptons-la avec dignité et acquérons de la sagesse en vieillissant. Dans notre manière de vivre, apprenons que le bonheur, c’est d’être content de ce que l’on a, pas de poursuivre sans cesse les biens matériels, ni de faire preuve d’orgueil, avec pour résultat davantage de dettes. Enfin dans le domaine de la courtoisie, n’oubliez pas que de simples gestes ou paroles de bonté coûtent bien peu, mais rapportent beaucoup! Chercher à faire plaisir à votre partenaire est source de grande joie. Le principe divin est : “Donnez, et l’on vous donnera…” (Lc 6. 38).



04/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1008 autres membres