* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Comment la grâce triomphe ( Plaire au Seigneur )

a593af6045d03e5440e1802c43f8c9cb

 

 

Saraï, femme d’Abram, ne lui donnait pas d’enfant.Ge 16:1
Rachel vit qu’elle ne donnait pas d’enfants à Jacob.Ge 30:1
Anne n’avait pas d’enfants.1Sa 1:2

La Bible mentionne plusieurs cas de stérilité chez des femmes pieuses. Dans les trois cas cités aujourd’hui, les maris, Abraham, Jacob et Elkana ont déjà des enfants d’une autre femme. Ces faits répétés nous enseignent le triomphe de la grâce et de l’Esprit sur la force de l’homme et de la chair. C’est aussi ce qu’Anne affirme dans son cantique: L’homme ne prévaut pas par sa force (1Sa 2:9).

Comme Sara est stérile, elle donne Agar, sa servante, à Abraham pour lui assurer une descendance. Agar est fière de donner naissance à Ismaël. Elle méprise Sara, qui à son tour la maltraite, image de la lutte de la chair contre l’Esprit, développée dans l’épître aux Galates (Ga 5:17). C’est cependant par Isaac, fils de Sara rendue féconde par la grâce divine, que Dieu établit la descendance terrestre d’Abraham, selon sa promesse.

La même lutte se répète dans la famille de Jacob entre ses deux femmes, Léa et Rachel. Léa enfante Ruben, fils aîné de Jacob, tandis que Rachel reste stérile, d’où haine et jalousie entre elles. Dieu permet alors que Rachel donne naissance à Joseph à qui reviendra le droit d’aînesse au détriment de Ruben (1Ch 5:1).

Dans le troisième exemple, Peninna, une des deux femmes d’Elkana, ne cesse de tourmenter Anne à cause de sa stérilité. Mais Dieu intervient en grâce et guérit Anne qui donne naissance à Samuel. C’est lui, et non les fils de Peninna, ses aînés, que Dieu envoie pour délivrer Israël (1Sa 12:11). Samuel est un exemple de foi (Heb 11:32).

Cette haine, ce mépris, cette jalousie, cette lutte de la chair contre l’Esprit, cette opposition entre la Loi et la grâce se perpétuent encore aujourd’hui dans le monde, dans l’Église et au-dedans de nous-mêmes. Quel en est le remède? L’apôtre Paul nous l’indique: Marchez par l’Esprit, et vous n’accomplirez pas la convoitise de la chair (Ga 5:16). Marcher par l’Esprit, c’est se laisser conduire par l’Esprit, c’est le laisser agir en nous. C’est rester en communion avec Christ, l’écouter et lui obéir.



27/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1026 autres membres