* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Comment se comporter dans le royaume de Dieu? (1) ( Plaire au Seigneur )

red-barn-3424139__340

 

Celui qui s’abaissera comme ce petit enfant, celui-là est le plus grand dans le royaume des cieux; et celui qui reçoit un petit enfant tel que celui-ci en mon nom me reçoit. Mt 18:4,5

L’esprit de compétition des disciples vient de se manifester avec cette question: Qui donc est le plus grand dans le royaume des cieux? (Mt 18:1). C’est pourquoi le Seigneur, le Roi, saisit l’occasion de faire le point sur les caractères spirituels que doivent montrer les sujets du royaume des cieux. Il leur donne un enseignement qui est important pour nous aussi.

  1. S’abaisser (Mt 18:3,4): C’est incontestablement une réponse directe à la question des disciples, une réponse que Jésus illustre par l’exemple d’un petit enfant qu’il fait venir près de lui. Le niveau d’abaissement que le Seigneur propose à ses rachetés, c’est d’accepter de ne pas être estimés, de vivre au jour le jour en comptant sur lui, de ne s’appuyer que sur Dieu et sa grâce.
  2. Accueillir (Mt 18:5): Recevoir un enfant tel que celui-là c’est, par exemple, accueillir de tout notre cœur une personne sans prestige ou sans ressource… mais une personne qui devrait trouver Dieu au travers de ceux qui disent le connaître. «C’est comme si vous me receviez moi-même», dit Jésus. Quelle faveur! Saisissons donc de telles occasions de servir notre Roi.
  3. Ne pas scandaliser (Mt 18:6-9): C’est avoir le souci de ne pas perturber le développement spirituel de mon frère et de ma sœur, par une conduite qu’ils ne comprendraient pas ou qui serait pour eux un mauvais exemple. Ne proposons pas non plus d’enseignements particuliers, peut-être d’apparence biblique, mais qui pourraient nuire à ceux qui les reçoivent.
  4. Ne mépriser personne (Mt 18:10): Quand je méprise quelqu’un, je dresse une barrière entre lui et moi. Ce n’est pas l’amour, c’est l’opposé de la grâce. Combien est grave le sentiment de supériorité à l’égard de mon frère ou de ma sœur! Souvenons-nous que Dieu, par le moyen des anges, prend soin des petits, trop jeunes, trop faibles, trop seuls pour se défendre.

    Que l’amour du Christ remplisse notre cœur! Nous accorderons alors une vraie considération aux petits, à ceux que le monde méprise, mais sur lesquels Dieu pose toujours son regard bienveillant.



02/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 933 autres membres