* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Connaissez-vous le «diotrèphisme»?

télécharger (3)

 

 

Diotrèphe, qui aime être le premier parmi eux, ne nous reçoit pas; c’est pourquoi, si je viens, je me souviendrai des œuvres qu’il fait en débitant de méchantes paroles contre nous; et, non content de cela, lui-même ne reçoit pas les frères; ceux qui veulent les recevoir, il les en empêche et les chasse de l’assemblée. Bien-aimé, n’imite pas le mal, mais le bien. Celui qui fait le bien est de Dieu; celui qui fait le mal n’a pas vu Dieu.

3Jn 1:9-11

Satan est le diable, le diviseur. Au début de l’histoire de l’humanité, il a réussi à séparer l’homme de Dieu. Dès le début de l’Église, il travaille à séparer les chrétiens les uns des autres et à empêcher un des buts du Seigneur à la croix, à savoir de réunir en un seul peuple les enfants de Dieu dispersés (Jn 11:52).

Dans l’église de Corinthe, il divisait les chrétiens en écoles de pensée autour de grands serviteurs de Dieu.

En Galatie, il emploie des chrétiens d’origine juive encore attachés aux rites et coutumes de la Loi de Moïse. Le sentiment de propre justice qu’apporte l’observation de la Loi conduit les chrétiens à se comparer les uns aux autres et à s’exclure les uns les autres.

Au temps de l’apôtre Jean, Satan utilise un homme, Diotrèphe, pour prendre le pouvoir sur le peuple de Dieu. Cet homme chasse ceux qui s’opposent à lui; il calomnie l’apôtre pour lui faire perdre l’autorité qu’il tient du Seigneur. Le pouvoir plait et les hommes aiment dominer sur leurs semblables, même lorsque ce sont des frères en Christ. L’histoire de vingt siècles de christianisme est tristement l’histoire de luttes d’influence.

On comprend encore que des chrétiens de nom, de pure forme, sans la vie ni l’amour de Dieu dans le cœur, agissent mal. Mais quand de vrais chrétiens se permettent de dominer sur les autres, nous pouvons nous demander quelle est leur piété, où est leur humilité, leur obéissance à ce qui a caractérisé le service de notre Seigneur Jésus Christ (Php 2:1-8).

Que faire alors? L’apôtre Jean nous donne la réponse: Bien-aimé, n’imite pas le mal, mais le bien.

 



06/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1062 autres membres