* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Connaître la voix de notre berger Gary Wilkerson

télécharger (1)

 

 

 

“Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis entendent sa voix ; il appelle par leur nom les brebis qui lui appartiennent, et il les conduit dehors” (Jean 10:2-3).

Nous avons tous besoin de direction pour prendre les décisions importantes de notre vie, mais dans un monde aussi chaotique que le nôtre, obtenir une bonne direction n’est pas toujours simple ou facile. Jésus dit clairement que les choses sont différentes pour Ses enfants. Ses “brebis” connaissent Sa voix et viennent à Lui. L’image donnée ici est celle d’un bon berger qui s’occupe et se soucie des brebis qui lui appartiennent.

Est-ce que cela suffit pour les décisions difficiles que nous devons prendre ? “Qui dois-je épouser ? Quelle carrière suivre ? Quel est mon but dans le vie ?” De telles questions sont chargées d’une forte tension.

Tandis que notre Berger s’occupe de nous, notre ennemi, le diable cherche à nous voler. Satan est décidé à détruire notre précieuse foi et Jésus le décrit comme un voleur qui se faufile dans la bergerie : “En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui n’entre pas par la porte dans la bergerie, mais qui y monte par ailleurs, est un voleur et un brigand… Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire” (Jean 10:1,10).

Un obstacle que tous les chrétiens rencontrent, c’est l’évangile attirant d’un faux docteur. Jésus enseigne : “[Mes brebis] ne suivront point un étranger ; mais elles fuiront loin de lui, parce qu’elles ne connaissent pas la voix des étrangers” (10:5). De tels étrangers ressemblent, parlent et s’habillent comme n’importe quel bon pasteur mais l’évangile qu’ils prêchent détournent graduellement le peuple loin des bons pâturages, riches et satisfaisants, vers la destruction de leur âme.

Il est essentiel que nous apprenions à reconnaître la voix de notre Bon Berger et que nous soyons capables de distinguer Sa voix de celle des faux bergers. La seule façon de reconnaître les contrefaçons, c’est de connaître intimement l’originale. Cela n’est possible qu’en se nourrissant de la chair de notre Berger : “Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ” (Romains 10:17).



28/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1027 autres membres