* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Consacré à Christ ( Plaire au Seigneur )

index

 

 

L’Éternel parla à Moïse, disant: Parle aux fils d’Israël, et dis-leur: Si un homme ou une femme se consacre en faisant vœu de nazaréat, pour se séparer afin d’être à l’Éternel, il s’abstiendra… No 6:1-3

Aucun Israélite n’était obligé de faire un vœu de nazaréat. Si l’un d’entre eux voulait devenir nazaréen, il faisait, volontairement, un vœu pour une période de temps déterminée. Durant cette période, il devait s’abstenir de consommer du fruit de la vigne, de couper ses cheveux et de s’approcher d’un mort. C’était un temps de consécration à l’Éternel. Nous ne trouvons que peu d’exemples dans l’histoire biblique d’une personne qui ait respecté les trois conditions d’un tel vœu. C’était le cas de Samson; il a été nazaréen par appel de Dieu avant sa naissance.

Pour le chrétien, la consécration au Seigneur n’est pas un choix proposé. Elle s’impose normalement à lui dès sa conversion. On le comprend très bien. Non seulement le chrétien a le pardon de ses péchés, mais il est passé de la mort à la vie, il a la vie éternelle, il est une nouvelle création. Il est uni à Christ comme membre de son corps, il est devenu enfant de Dieu, le Saint Esprit est venu faire sa demeure en lui. Il ne fait pas «le vœu» de devenir un «bon chrétien», mais, parce que Dieu a fait de lui un chrétien, il se sépare de ce qui est contraire à son appel céleste et à sa communion avec son Seigneur.

Il s’agit pour le croyant d’une consécration spirituelle, qui demande plus que la séparation du mal! Il vit pour Christ. Car Christ lui confie l’honneur de le remplacer ici-bas et d’accomplir son œuvre dans le monde. Le chrétien recherche donc la pensée de Dieu sans se laisser influencer par les raisonnements des hommes. Sa consécration, c’est chercher à plaire au Seigneur en toutes circonstances.

Son modèle, c’est Jésus Christ, le vrai nazaréen, le parfait serviteur de Dieu. Sa seule volonté était d’accomplir la mission que le Père lui avait confiée. Le motif de sa consécration, c’était l’amour pour son Père et pour l’humanité.

Soyons, nous aussi, remplis d’amour pour Celui qui a donné sa vie pour nous; nous le serons également pour nos semblables avec, comme conséquence, un dévouement plus réel et plus constant pour accomplir l’œuvre de Dieu en attendant le retour du Seigneur.



08/10/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 920 autres membres