* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

COUREZ ! ( Andrew MURRAY )

188142690_10225070901501727_6067227422225919113_n

 

 

« Fortifiez donc vos mains languissantes et vos genoux affaiblis ; et suivez avec vos pieds des voies droites, afin que ce qui est boiteux ne dévie pas, mais plutôt se raffermisse. » (Hébreux 12.12-13)
Il s’agit de courir ! Prenez courage, ceignez-vous pour la course, sinon le prix vous échappe ! Rassemblez toutes vos forces et… en avant ! Les yeux fixés sur Jésus ! Voyez l’erreur que vous avez commise en pensant que vos épreuves étaient une excuse pour céder au découragement ; acceptez le message de Dieu, à savoir qu’elles sont la preuve même de son amour, le moyen par excellence dont il se sert pour vous communiquer sa grâce ; le sceau apposé sur son propre Fils. Acceptez-les comme inhérentes à votre maturité et à votre perfection chrétienne. Debout ! avancez-vous comme des hommes prêts à courir.
Si les Hébreux persistaient dans leur état de découragement, ce qui est boiteux irait de mal en pis et se démettrait même entièrement ; que bien plutôt le mal soit donc guéri à temps ! Quand ils fortifieront mains et genoux, qu’ils se redresseront vaillamment pour entrer dans le droit chemin, le boiteux sera guéri – le courage que donne la foi lui communiquant une force nouvelle – la foi en Jésus lui donnera une santé parfaite. Oui, la foi en Jésus obtient la même bénédiction que reçut le boiteux d’autrefois. « Au même instant, ses pieds et ses chevilles devinrent fermes ; d’un saut il fut debout, et il se mit à marcher. Il entra dans le temple, marchant, sautant, et louant Dieu ».
Y a-t-il parmi mes lecteurs, quelque chrétien qui sente que sa vie n’est pas ce qu’elle devrait être, pour qui les soucis et les difficultés de l’existence ont été des obstacles, et qui n’a plus guère d’espoir de pouvoir jamais poursuivre la course comme Jésus, le Guide, le voudrait, que cette parole lui révèle ce dont il a besoin. Qu’il prenne courage, qu’il se redresse hardiment. Fortifiez les mains et les genoux affaiblis, suivez des voies droites. Tournez-vous immédiatement et résolument vers le chemin à parcourir, le chemin désigné par Jésus. Soumettez-vous, abandonnez-vous, consacrez-vous vous même pour être à lui entièrement et pour toujours. C’est là le premier pas. Puis, lorsqu’au nom de Jésus, et vous emparant avec foi de tout ce que cette épître aux Hébreux vous dit d’un salut complet et d’un parfait Sauveur, vous vous élancerez dans la carrière, vous aussi vous saurez ce que c’est que d’être guéri. Vous entrerez dans le temple – dans le lieu très saint – sautant et louant votre Dieu pour demeurer avec lui, votre puissant Gardien. Chrétien découragé ! il y a une guérison ; à vous de la vouloir, à vous de la prendre. Regardant à Jésus, levez-vous, et courez dans la carrière.
 


21/05/2021
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1062 autres membres