* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

David se décourage… ( Plaire au Seigneur )

images

 

 

David dit en son cœur: Maintenant, je périrai un jour par la main de Saül; il n’y a rien de bon pour moi que de me sauver en hâte… et j’échapperai à sa main. 1Sa 27:1

David avait fait l’objet de nombreuses délivrances de la part de l’Éternel. Quand il gardait les moutons de son père, quand il menait des combats contre les ennemis de son peuple ou quand il était victime de la persécution de Saül. En toutes ces circonstances, il avait pu expérimenter que Dieu se tenait près de lui et répondait aux appels de sa foi.

Et voilà qu’il se met à raisonner! A force de persécutions, je finirai bien par périr, pense-il. Il oublie que le propre de la foi est d’accomplir des choses folles aux yeux des hommes, comme s’attaquer à mains nues à un lion, ou aller combattre, avec une fronde de berger, un géant fortement armé. Il oublie également qu’il est un bien-aimé de l’Éternel: il a reçu l’onction du prophète Samuel et la promesse d’être roi sur Israël. Dieu, qui sait tout et qui peut tout, ne peut lui mentir, ni le laisser tomber entre les mains de son ennemi.

David néglige alors de consulter l’Éternel comme il l’avait fait avec tant de fidélité au début de sa fuite (1S 23). Il prend de lui-même la décision de sortir du pays de Juda où le prophète Gad lui avait dit de séjourner. Et il se réfugie chez les Philistins (1Sa 22:5).

Les conséquences de ce moment de faiblesse lui auraient été fatales si la grâce de Dieu ne l’avait délivré du piège dans lequel il s’était placé en s’abritant chez les pires ennemis de son peuple. Nous verrons comment samedi prochain.

Ne dressons pas un réquisitoire contre David qui endurait des circonstances extrêmement difficiles et qui avait la charge de toute une bande d’hommes, de femmes et d’enfants. Considérons plutôt son exemple pour en acquérir de la crainte et de la confiance:

    • de la crainte quant à nos propres capacités à résoudre nos problèmes par nos raisonnements sans compter sur Dieu;
    • de la confiance en la bonté et la puissance de notre Dieu.

Nous sommes ses enfants, les bien-aimés rachetés de son Fils. Il ne décevra jamais celui qui se confie en Lui.



03/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 932 autres membres