* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

De nouveau ( Plaire au Seigneur )

index

 

Prenant de nouveau les douze avec lui, il se mit à leur dire les choses qui devaient lui arriver: Voici, nous montons à Jérusalem; le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes; ils le condamneront à mort, et le livreront aux nations; ils se moqueront de lui, le fouetteront, cracheront sur lui et le feront mourir; et il ressuscitera le troisième jour. Mr 10:32-34

Déjà à trois reprises dans l’évangile de Marc (Mr 8:31 9:12 9:31) le Seigneur avait parlé à ses disciples de ses souffrances et de sa mort. Certainement ils n’ont pas compris tout ce que le Seigneur avait voulu leur enseigner. En bon pédagogue il va le leur redire.

De nouveau, il leur parle sur ce qui le trouble et l’angoisse. Il monte à la ville qui tue les envoyés de Dieu. Il sait qu’il va être livré par Judas, l’un des douze. Il sait aussi que le Dieu juste et saint va livrer à ses ennemis celui qu’il qualifiait de Bien-aimé de mon âme (Jer 12:7).

De nouveau, ce dimanche matin, nous lisons des passages de la Parole que nous connaissons bien; nous chantons des cantiques connus presque par cœur; nous redisons ce que notre Seigneur a été et ce qu’il a accompli pour son Père et pour nous. Nous lasserions-nous d’entendre encore aujourd’hui parler sur ces mêmes sujets?

De nouveau, nous pensons à Jésus qui a dû connaître et subir toute la méchanceté de l’homme, les mauvais traitements, les injures, les crachats; il a été couronné d’épines, avec un roseau dans sa main, il a subi le supplice du fouet, lui, le Fils de Dieu, le créateur de toutes choses.

De nouveau, comme chaque dimanche, nous le contemplons chargé de nos péchés, fait péché pour nous, enfoncé, lui, le saint, dans cette boue profonde où il n’y a pas où prendre pied (Ps 69:2). Par un psaume, nous l’entendons s’écrier à son Dieu: Ne me cache pas ta face (Ps 102:2), expression de la souffrance infinie de celui qui a été fait malédiction pour nous.

Nous sommes encore sur cette terre. Il est bon que toutes ces choses merveilleuses nous soient rappelées par l’Esprit et nous plongent dans l’adoration. Chaque dimanche, laissons nos cœurs vibrer au souvenir de la gloire morale de notre Seigneur Jésus Christ.



13/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1008 autres membres