* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Des champs de Moab aux champs de Boaz ( Plaire au Seigneur )

index

 

(Ruth) s’en alla, et entra, et glana… et il se rencontra fortuitement que c’était la portion de champ de Boaz…
Boaz dit…: À qui est cette jeune femme?….C’est la jeune Moabite qui est revenue avec Naomi des champs de Moab. Ru 2:4-6

Ruth ne connaissait que les faux dieux de son pays et le plus grand d’entre eux, Kemosh (1Ro 11:7). Elle présentait sa supplication à un dieu qui ne sauve pas ainsi que le dira plus tard le prophète (Esa 45:20).

Elle entre un jour en contact avec une femme juive qui devient sa belle-mère. Ruth entend parler pour la première fois du Dieu d’Israël, du vrai Dieu. Comme Lydie bien plus tard (Ac 16:14), son cœur s’ouvre, elle veut savoir. Elle écoute Naomi parler de son Dieu, de son peuple.

Quand sa belle-mère décide de retourner en Israël, elle s’arrache à la terre de Moab pour la suivre. Mise à l’épreuve, elle se montre résolue: Ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu (Ru 1:16).

Arrivée à Bethléem, elle part aux champs avec l’assurance qu’elle trouvera quelqu’un d’assez bon pour lui permettre de glaner (Ru 2:2) C’est alors qu’elle entre en contact avec Boaz, un homme puissant et riche. Elle va d’émerveillement en émerveillement. L’amour naît entre eux. Elle deviendra sa femme.

Certains lecteurs se souviennent de l’époque de leur vie où ils ne connaissaient pas Dieu. D’autres, nés dans des familles chrétiennes, ont appris à connaître le vrai Dieu dès leur enfance. Mais pour tous, il y a eu un jour ou une période où, pour la première fois, l’âme a pu réellement dire: «Mon Dieu».

Alors on est parti sur le chemin de la foi comme Ruth. On est allé de découverte en découverte à propos de la personne de Jésus Christ et on a appris combien il nous aime. Cet amour nous a conquis et a affermi nos pas.

Mais le chemin de la foi est difficile. L’âme peut se décourager d’attendre la réalisation des merveilles qu’elle a entrevues. Alors par la Parole, l’Esprit de Dieu replace devant nous Jésus, l’homme puissant et riche. Sa beauté, sa grâce peuvent encore faire vibrer le cœur comme au premier jour.

Notre Seigneur a fait des promesses (voir Ru 3:11-13), il les tiendra. L’homme n’aura pas de repos qu’il n’ait terminé l’affaire (v. 18).

Alors on va de l’avant avec un nouveau courage.



17/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres