* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Des fils cassés ( Plaire au Seigneur )

Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc très volontiers plutôt dans mes faiblesses, afin que la puissance du Christ demeure sur moi. 2Co 12:9
Ces mains ont été employées pour mes besoins et pour les personnes qui étaient avec moi. Ac 20:34

Une doctoresse indienne, Mary Verghese, avait décidé de se consacrer entièrement à Dieu par l’exercice de la médecine. Elle venait de terminer ses études générales et projetait de se spécialiser en gynécologie. Elle avait toujours réussi brillamment ses examens. Brutalement, un accident lui brisa la colonne vertébrale et la rendit paraplégique. Ce fut un choc psychologique considérable: pourquoi Dieu lui avait-il conservé la vie? Elle aurait préféré être morte que paralysée et dépendante.

Mais sa paralysie n’avait touché que ses jambes. Ses bras et ses mains étaient valides. Peu à peu elle réalisa qu’elle pourrait continuer son métier et être utile aux autres. Son entourage constata que ses patients, des lépreux notamment, cessaient de se plaindre en la voyant: ils étaient confus et touchés de voir qu’une personne aussi gravement handicapée trouvait le courage de les soigner.

Un jour elle confia à un collègue: «Je commence à croire que tout cela peut avoir un sens, après tout. Au début, les fils semblaient si embrouillés, si cassés. Et maintenant, vous découvrez que le Dessinateur de la broderie peut utiliser même des fils cassés».

Dieu permet quelquefois que nous passions par des circonstances terribles où nous avons vraiment l’impression d’être cassés. Mais retenons la leçon que l’apôtre Paul a apprise dans l’épreuve: il avait compris que le Seigneur pouvait utiliser sa faiblesse, et même que cette faiblesse était, dans les mains de Dieu, un instrument de puissance à sa gloire.

La Bible nous en donne un autre exemple dans l’histoire de quatre lépreux. Dieu les utilise comme messagers de la délivrance inespérée de Samarie, assiégée par les armées syriennes (2R 7). Qui inspecte le camp des Syriens? Qui annonce la bonne nouvelle aux sentinelles? Des cavaliers puissants? Des hommes riches et influents? Non, quatre parias lépreux, rejetés par la société et n’ayant rien à perdre!

Vous sentez-vous aussi misérables que ces parias? Tant mieux, Dieu peut vous employer! De même que Mary Verghese avait donné ses mains valides au Seigneur, vous pouvez aussi lui consacrer votre être entier.

 



17/05/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 904 autres membres