* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Dieu entend nos cris silencieux David Wilkerson

priere-lever_de_soleil-vi_6724

 

 

De tous les 150 Psaumes, le psaume 34 est mon favori. Il parle de la fidélité du Seigneur qui délivre Ses enfants de leurs grandes épreuves et moments de crise. David déclare : “J’ai cherché l’Éternel, et il m’a répondu, il m’a délivré de toutes mes frayeurs... L’ange de l’Éternel campe autour de ceux qui le craignent, et il les arrache au danger… Quand les justes crient, l’Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses… Beaucoup de malheurs atteignent le juste, mais l’Éternel l’en délivre toujours” (Psaumes 34:5, 8, 18, 20).

Remarque la déclaration de David dans ce psaume : “J’ai cherché l’Éternel… Quand un malheureux crie” (34:5,7). Quand David a-t-il crié ainsi ? Cela a dû se passer quand il a feint la folie à Gath. Pourtant, il n’a pas pu prier de façon audible en présence des Philistins. Cela nous amène à une grande vérité concernant la délivrance de Dieu. Parfois, le cri le plus bruyant n’est pas poussé de façon audible.

Je sais à quoi ressemble ce “cri intérieur.” Plusieurs des prières les plus fortes de ma vie – mes cris les plus importants, déchirants et profonds – ont été fait dans un silence total.

Parfois, j’ai été tellement engourdi par les circonstances que je ne pouvais pas parler, submergé par les situations qui me dépassaient tellement que je ne pouvais pas penser assez clairement pour prier. A certaines occasions, je me suis trouvé assis dans mon bureau, tellement déconcerté que j’étais incapable de dire quoi que ce soit au Seigneur, mais pendant tout ce temps, mon cœur criait : “Seigneur, aide-moi ! Je ne sais pas comment prier, maintenant, alors entend le cri de mon cœur. Délivre-moi de cette situation.”

T’es-tu jamais trouvé dans cette situation ? As-tu déjà pensé : “Je ne sais pas de quoi il s’agit. Je suis tellement submergé par mes circonstances, tellement inondé par une profonde souffrance que je ne peux pas l’expliquer. Seigneur, je ne sais même pas ce que je dois te dire. Que se passe-t-il ?”

Je crois que c’est exactement ce que David a traversé quand il a été capturé par les Philistins. Quand il a écrit le psaume 34, il reconnaissait ceci : “J’étais dans une situation qui me dépassait tellement que j’ai joué le simple d’esprit. Mais, intérieurement, je me demandais : “Qu’est-ce qui m’arrive ? Comment cela a-t-il pu arriver ? Seigneur, aide-moi !”

Et donc, c’est comme si David disait : “J’étais misérable et malheureux et j’ai crié intérieurement, sans savoir comment prier. Et le Seigneur m’a entendu et m’a délivré.” C’était un cri qui provenait du fond du cœur et le Seigneur est fidèle pour écouter tous les murmures, même les plus faibles.



15/01/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1046 autres membres