* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

DIEU, MON PAPA

118442396_924125848077446_8893048400724628261_o

 

 

Dieu est le Seigneur souverain, infiniment grand. C’est vrai et je ne dois jamais l’oublier quand je m’approche de lui dans la prière. Mais il désire aussi être notre Père. Celui qui siège dans les cieux et que les cieux des cieux eux-mêmes ne peuvent contenir a voulu se faire proche, infiniment proche des ses créatures.
C’est pour cela qu’en Jésus, il s’est fait semblable aux hommes. Il nous a invités à lui faire confiance et à accepter son pardon. Si nous avons dit oui, si nous avons cru, tout simplement, que c’est lui qui nous parlait et qu’il ne pouvait nous tromper, nous sommes nés à une vie nouvelle ; nous sommes devenus ses enfants.1 Une relation extrêmement étroite unit le croyant à son Dieu. Et cette relation s’exprime par le titre le plus doux que nous puissions imaginer. C’est l’Esprit de Dieu lui-même qui l’inspire à nos coeurs. Il nous fait dire à Dieu : Abba, c’est-à-dire papa2.
Et c’est avec la plus grande des libertés, celle d’un fils s’adressant à son père, que nous pouvons lui ouvrir notre coeur. Liberté de lui dire notre reconnaissance, car ses bienfaits sont innombrables, mais encore nos craintes et nos espoirs, nos révoltes mêmes.
Nous allons donc à Dieu à la fois conscients de Son infinie grandeur et de Son infinie condescendance ; pleins d’une réelle crainte respectueuse et d’une confiance illimitée en sa tendresse.
1. Jean 1.12,13 ; 2 Romains 8.15


28/08/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres