* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Embrasser la tristesse selon Dieu et une passion nouvelle Gary Wilkerson

téléchargement (2)

 

 

Tu as peut-être remarqué que, dans ta vie, quand le Saint-Esprit veut te donner une plus grande mesure de Lui-même, un plus grand baptême de Sa puissance, ces temps sont souvent accompagnés de larmes. Ne sois jamais honteux de tes larmes. Ne sois jamais honteux de pleurer. N’essaie jamais de te couper des émotions qui surgissent quand Dieu commence à agir dans ta vie. Il veut toucher non seulement tes pensées, mais aussi ton cœur, et cela implique aussi de t’emmener dans la vallée des larmes.

Nous voyons ces choses confirmées par l’apôtre Paul : “Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous. Car il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant” (Philippiens 3:17-18). Le Saint-Esprit était en Paul et conduisait ses prières pour l’Église, mais de quoi parlait-il ici ? Pourquoi souligne-t-il : “il en est plusieurs qui marchent en ennemis de la croix de Christ, je vous en ai souvent parlé, et j’en parle maintenant encore en pleurant” ?

La raison pour laquelle Paul écrit ces choses de façon si insistante, ce n’est pas parce qu’il y a un ennemi de la croix quelque part dans le vaste monde, mais parce que le diable essaie d’œuvrer dans le corps de Christ, dans l’Église elle-même, pour faire de nous des ennemis de la croix.

Est-ce que cela signifie que tu pourrais soudain devenir athée ? Non.

Mais être tiède peut trop aisément devenir un style de vie. Souviens-toi de ce que Jean a écrit dans Apocalypse : “Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche” (Apocalypse 3:15-17). Je pense que c’est de cela que Paul parlait aux Philippiens.

Peux-tu continuer à vivre dans l’apathie sans t’en préoccuper ? Peux-tu continuer à vivre dans le compromis vis-à-vis du péché sans que ton cœur en soit brisé ?

Ô Église, il est temps que nous tombions face contre terre devant le Seigneur et que nous pleurions pour obtenir miséricorde pour nous et pour notre génération. “C’est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et ayant été exaucé à cause de sa piété” (Hébreux 5:7). Nous avons besoin de prier pour obtenir une passion nouvelle, pour une tristesse qui vient de Dieu et de la ferveur, dans ces derniers temps.



08/06/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1062 autres membres