Je vous propose une réflexion sur la réalité de Dieu. Il est une fausse idée de Dieu qui est très répandue et qui véhicule une idée négative et totalement erronée de la foi chrétienne. Je pense qu’elle fait beaucoup de mal.

C’est l’idée que Dieu serait avant tout une sorte de père Fouettard, le Dieu gendarme si vous voulez, le Dieu de la répression, le Dieu de la punition.

Je sais bien que la Bible déclare que « la crainte de Dieu est le commencement de la sagesse », mais le mot crainte ici et ailleurs dans l’Écriture, n’a jamais le sens de peur, mais signifie plutôt respect, vénération, il a un tout autre sens. Les croyants qui adhèrent au Dieu gendarme, pensent que Dieu passe son temps à nous épier, à nous observer, pour noter le moindre défaut, le moindre de nos écarts, et pour nous envoyer aussitôt la note, sous forme de punition, maladie, problème, souffrance, etc. Le Dieu de l’amour devient le Dieu de la morale, d’une morale rigide, austère, toujours plus ou moins synonyme de tristesse.

La morale prend le pas sur la foi. Elle la remplace même souvent.

C’est l’Évangile à l’envers.

Le comportement de l’homme dépend de ses convictions profondes, de sa foi, et non de sa morale. On commence à faire confiance à quelqu’un, ensuite on transforme sa vie à cause de lui. La sainteté