* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Ennemis ou amis de Dieu ? ( Bob Gass )

Sept-26

 

 

“Vous étiez autrefois étrangers et ennemis, par vos pensées et par vos mauvaises actions.” Col 1.21

Lorsque l’apôtre Paul écrit aux Colossiens devenus chrétiens qu’ils étaient autrefois “étrangers” au message de Dieu, nous comprenons bien ce qu’il veut dire. Ses correspondants n’étaient pas des Juifs. Mais lorsqu’il ajoute “ennemis” de Dieu, nous avons tendance à tiquer ! Peut-on être l’ennemi d’une personne que l’on ne connait pas ? Ou d’un dieu ignoré ? L’apôtre semble le penser. C’est sans doute ainsi que l’on peut comprendre un autre propos surprenant, venant de Jésus Lui-même : “Celui qui n’est pas avec Moi est contre Moi” (Mt 12. 30). Nous entendons parfois cet argument : “Dieu pardonne ! C’est Son métier !” Et nous pourrions en conclure que tout le monde sera sauvé puisque Dieu est Amour. Certes, Dieu est Amour, mais Il est aussi Justice. La grâce abondante de Dieu n’implique pas obligatoirement le salut de ceux qui en bénéficient. Il faut se rendre à l’évidence biblique plus qu’aux philosophies humanistes : même les gens doués, généreux, intelligents, puissants, riches… ont besoin de l’Évangile du Christ pour saisir la vie éternelle. Même vos enfants, vos parents, vos amis, vos voisins, vos collègues dont la moralité semble irréprochable – aux yeux du monde – doivent accepter Jésus-Christ pour être sauvés. Avec une rudesse qui peut déranger, Paul explique aux Philippiens que la perdition existe et que la colère de Dieu va à Ses ennemis : “Car il en est beaucoup qui se comportent en ennemis de la croix du Christ; je vous en ai souvent parlé, mais maintenant j’en parle en pleurant : leur fin, c’est la perdition ; leur dieu, c’est leur ventre, ils mettent leur gloire dans ce qui fait leur honte; ils ne pensent qu’aux choses de la terre” Heureusement l’apôtre évoque la nouvelle situation de ceux qui, désormais, sont plutôt des amis de Dieu : “Quant à nous, notre citoyenneté est dans les cieux ; de là nous attendons comme sauveur le Seigneur Jésus-Christ” (Ph 3. 18-20).



25/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 918 autres membres