* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Etes-vous ambitieux ?

172928251_1081459749010721_1144437089444734618_n

 

 

 
 
« Avez-vous de l’ambition ? ». C’est souvent la question que pose un employeur au candidat à un poste et une réponse positive satisfait généralement l’employeur car celui qui est ambitieux fera tout pour produire un travail satisfaisant dans l’espoir de monter les échelons de la hiérarchie. Dans ce cas, le mot ambition a perdu son vrai sens, faisant plutôt penser à une qualité.
L’ambition est, selon le grand dictionnaire encyclopédique Larousse, "le désir ardent de gloire, d’honneurs et, en général de tout ce qui est supérieur, qui élève socialement, intellectuellement, etc." autrement dit le désir orgueilleux de s’élever.
Dès le commencement, l’homme possède le caractère ambitieux. Dans le jardin d’Eden, Satan se présenta à Eve sous la forme d’un serpent et, pour l’inciter à manger du fruit de l’arbre défendu, lui dit : « Vous serez comme Dieu... ».
« Et la femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence ; elle prit de son fruit et en mangea et en donna à son mari qui était près d’elle, et il en mangea » (Genèse 3 v.5-6). Ce fut donc l’orgueil, l’ambition d’être « comme Dieu » qui fit tomber nos premiers parents dans le péché, entraînant avec eux toute leur descendance. (Romains 5 v.12)
Quelques générations plus tard, les habitants de la terre se dirent l’un à l’autre : « Allons, bâtissons-nous une ville et une tour dont le sommet touche le ciel, et faisons-nous un nom... » (Genèse 11 v.4)
L’histoire n’a pas changé depuis, car l’homme, dans son orgueil, ne cherche-t-il pas à se faire un nom ? Que ne ferait-il pas pour être connu et honoré de tous ! Et comme au temps de Babel, nous retrouvons partout une forte tendance à former des unions, des associations, aussi bien dans les revendications que dans le monde politique, religieux, etc. et c’est souvent par ces moyens que les hommes cherchent à arriver à l’accomplissement de leurs intentions. Il n’y a pas de mal à cela, dira-t-on. « L’union fait la force » dit un proverbe. Mais là où se trouve le mal, c’est dans le fait que, comme au temps de Babel, Dieu n’est ni reconnu ni recherché. Bien au contraire, dans cette volonté de bâtir « une tour dont le sommet atteigne le ciel » on y voit le désir de rivaliser avec le Créateur. De nos jours, des scientifiques passent leur temps (ou plutôt perdent leur temps) à chercher à créer la vie, espérant que leurs recherches aboutiront. N’est-ce pas la récidive du désir d’Adam et Eve incités par le diable leur disant : « vous serez comme Dieu » (Genèse 3 v.5) ?
Hélas, chez les disciples également l’ambition se manifeste : ils discutaient entre eux, contestaient même pour savoir qui serait le plus grand (Marc 9 v.34 – Luc 22 v.24). Deux d’entre eux demandèrent un jour au Seigneur Jésus d’être assis l’un à sa droite et l’autre à sa gauche, dans la gloire. Jésus dit alors aux disciples : « Vous savez que ceux qui paraissent gouverner les nations dominent en seigneurs sur elles, et que les grands parmi elles exercent l'autorité sur elles. Or il n'en est pas ainsi parmi vous, mais celui qui voudra devenir grand parmi vous sera votre serviteur, et celui qui voudra devenir le premier parmi vous sera l'esclave de tous. Car même le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et pour donner sa vie en rançon pour un grand nombre. » (Marc 10 v.42 à 45)
"Le Fils de l’homme" : tel est le nom que se donne le Fils de Dieu qui s’est abaissé en devenant homme, le seul homme ayant marché sur la terre qui n’a jamais cherché à s’élever. Bien au contraire, il vint sur la terre non pour être servi, mais pour servir... Quel abaissement ! Plus bas encore il est descendu : jusqu’à la mort, la mort ignominieuse de la croix. L’ambition du premier homme (Adam et Eve) et tous ses descendants était d’être égal à Dieu, mais Jésus a suivi le chemin tout à fait inverse :
« Le Christ Jésus dont la nature était celle de Dieu n’a pas regardé comme une chose à préserver à tout prix son égalité avec Dieu, mais s’est anéanti lui-même, prenant la condition de serviteur, étant fait à la ressemblance des hommes. Et, étant trouvé en apparence comme un homme, il s’est abaissé lui-même, étant devenu obéissant jusqu’à la mort, et à la mort de la croix. C’est pourquoi Dieu l’a élevé très haut ... » (Philippiens 2 v.6 à 9)
Nous avons, en Christ « un modèle afin que nous suivions ses traces » (1 Pierre 2 v.21)
« Revêtons-nous donc d’humilité ; car Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne la grâce aux humbles.» (1 Pierre 5 v.5)
* * *
« Quiconque s’élève sera abaissé, et quiconque s’abaisse sera élevé »
(Luc 14 v.11 et 18 v.14)
« Humiliez-vous donc sous la puissante main de Dieu,
afin qu’il vous élève au temps convenable. »
(1 Pierre 5 v.5)
* * *


13/04/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1051 autres membres