* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Être criblé comme le blé ( Plaire au Seigneur )

télécharger (3)

 

 

Le Seigneur dit encore: Simon, Simon, voici, Satan a demandé à vous avoir pour vous cribler comme le blé; mais moi, j’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas; et toi, quand tu seras revenu, fortifie tes frères. Il lui dit: Seigneur, avec toi, je suis prêt à aller et en prison et à la mort.Lu 22:31-33

Autrefois, après la moisson, les gerbes de blé étaient battues dans l’aire pour détacher les grains des épis. La paille enlevée, les grains restaient sur le sol, mêlés à des impuretés qu’il fallait enlever en «criblant le blé». Il y avait essentiellement deux sortes d’impuretés: la balle, une pellicule très légère qui entoure le grain, et des impuretés plus lourdes que le grain, surtout de la terre. Pour éliminer les premières, le paysan se servait du van (sorte de panier en osier) pour projeter le mélange en l’air afin que le vent disperse la balle. Pour se débarrasser de la terre, il plaçait une petite quantité de blé dans un tamis en osier qui retenait les grains et laissait tomber la terre sur le sol. Bien sûr, il fallait secouer très fortement le tamis.

Pourquoi Dieu permet-il à Satan de «cribler» les disciples? Pour que, par cette mise à l’épreuve, ils comprennent que leur amour pour le Seigneur est mêlé à beaucoup d’autres sentiments et, en particulier, à trop de confiance en leurs capacités.

C’est ce qui apparaît dans l’attitude de Pierre: il prétend pouvoir suivre le Seigneur jusqu’à la mort. Non seulement il se montre trop sûr de lui-même, mais il se place au- dessus des autres: il déclare que, même si tous fuyaient, lui resterait fidèle à son Maître. Nous savons comment les choses se sont passées durant cette nuit tragique où Pierre a renié le Seigneur. Mais le crible a été efficace: après l’ascension du Seigneur, Pierre ne s’appuie plus sur son amour ou sa piété, mais seulement sur Jésus Christ. La preuve? Quand, quelques semaines après la résurrection du Seigneur, en compagnie de Jean, il guérit un infirme, il déclare avec force que ce n’est pas par sa piété que ce miracle s’est produit, mais par la foi en Jésus Christ (Ac 3:12-16).

Ne perdons pas courage quand nous sommes secoués par des circonstances, même aussi humiliantes que le reniement de Pierre. Dieu veut peut-être nous débarrasser de quelque prétention intérieure ou de quelque esprit de supériorité. Apprenons docilement la leçon qu’il nous donne. Nous comprendrons davantage l’immensité de sa grâce et la nécessité de nous fortifier en elle.



16/02/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1036 autres membres