* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Exhorter, c’est facile? ( Plaire au Seigneur )

télécharger (2)

 

 

Exhortez-vous les uns les autres et édifiez-vous l’un l’autre.1Th 5:11
Moi-même, Paul, je vous exhorte par la douceur et la bonté du Christ.2Co 10:1

Dans le langage courant, «exhorter quelqu’un» signifie souvent lui faire plus ou moins la leçon. Or le mot grec utilisé dans ces versets est de la même famille que le mot Consolateur par lequel Jésus désigne le Saint Esprit (Jn 14:16). «Exhorter», au sens biblique, c’est donc se tenir à côté de quelqu’un, l’aider, l’encourager, le consoler, le calmer, le réconforter, lui être en aide d’une manière ou d’une autre, le stimuler, l’engager dans la bonne direction. Ce n’est pas lui faire la morale ou le sermonner.

Le premier verset nous rappelle que nous avons besoin d’exhortations mutuelles et qu’il s’agit d’un service que nous avons à nous rendre les uns aux autres. Pour autant, nous avons besoin d’être attentifs à la bonne manière de le faire. C’est ce que nous indique le second verset du jour:

    • L’apôtre commence par une expression emphatique: Moi-même, Paul, je…: Dans sa seconde lettre aux Corinthiens, Paul s’attache à démontrer qu’il faut avoir une conduite en rapport avec les propos que l’on tient. C’était son cas. Cependant, n’attendons pas d’être parfaits pour apporter une parole d’encouragement à un croyant! D’ailleurs Paul sait reconnaître qu’il a aussi besoin d’encouragements. De même, nous pourrons encourager en étant conscients d’avoir nous-mêmes aussi besoin d’encouragement.
    • Paul fait ensuite référence à la douceur et la bonté du Christ. La douceur est l’une des rares qualités que le Seigneur s’est lui-même attribuée (Mt 11:29). Elle est un fruit de l’Esprit (Ga 5:22) que tout serviteur est invité à cultiver, spécialement face aux opposants (2Ti 2:25). La bonté a le sens d’indulgence, de modération, d’abandon de ses droits. Tel devrait être l’état d’esprit de celui qui exhorte, à l’image du Seigneur Jésus: il savait parler à ceux qui sont fatigués et chargés pour leur redonner courage. Rien à voir avec l’attitude de certains donneurs de leçons! Pour autant, douceur et bonté ne signifient pas faiblesse ou mièvrerie: Paul peut faire état de son assurance et de sa hardiesse (2Co 10:2).

Non, «exhorter» selon le plein sens biblique et dans l’état d’esprit du Seigneur, n’est pas aussi facile qu’on pourrait le croire, mais c’est très important et très utile!



25/03/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1065 autres membres