* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Faibles ou forts? ( Plaire au Seigneur )

index

 

Dans la crainte de l’Éternel il y a la sécurité de la force, et il y a un refuge pour ses fils. Pr 14:26

Au premier chapitre de l’Exode, nous apprenons qu’un nouveau roi règne sur l’Égypte. Il pourrait s’agir de Ramsès II, mais l’Esprit de Dieu ne nous a pas donné son nom.

Ce qui l’identifie en revanche, c’est qu’il n’a pas connu Joseph, dont le nom égyptien Tsaphnath-Pahnéakh signifie «sauveur du monde» (Ge 41:45). Plus important encore, ce Pharaon ne connaît pas Dieu dont l’Esprit dirige Joseph et lui donne intelligence et sagesse. Sa seule angoisse apparente est celle d’assurer son pouvoir absolu face à la croissance démographique exceptionnelle du peuple d’Israël. En fait, cette peur est inspirée par Satan qui, de tout temps et par tous les moyens, s’oppose au plan de Dieu. C’est pourquoi c’est lui qui incite le Pharaon à réduire en esclavage le peuple élu (Ex 1:8-11). Loin de produire l’effet désiré, cette mesure inhumaine augmente encore le taux de croissance du peuple (v. 12).

Le Pharaon ne discerne pas, dans cette contradiction, la main de Dieu en faveur de son peuple. Il fait un pas de plus et ordonne la mort de tous les nouveau-nés israélites de sexe masculin. Ce n’est pas la dernière fois que Satan, qui a le pouvoir de la mort (Heb 2:14), cherchera à anéantir le peuple de Dieu par le meurtre: par exemple, la reine Athalie, Haman, grand officier d’Assuérus, le roi Hérode seront ses agents soumis.

Shiphra et Pua, deux sages-femmes du peuple opprimé, que leur profession désigne pour contrôler l’exécution de la sentence diabolique, craignent Dieu. Elles bravent donc l’ordre du Pharaon et laissent vivre les garçons. Ces deux femmes s’opposent avec succès au pouvoir apparemment illimité du roi: Dieu a choisi les choses faibles du monde pour couvrir de honte les choses fortes (1Co 1:27). Et Dieu ne s’arrête pas là, il assure leur impunité et les bénit (v. 19-21): Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? (Ro 8:31).

La force de l’homme face à Satan, l’ennemi de nos âmes, est aussi petite que celle des sages-femmes israélites face au Pharaon. Mais Dieu accorde au croyant qui obéit une solide assurance, la sécurité de sa force.



16/06/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres