* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Faire confiance au maître ( Plaire au Seigneur )

images

 

 

Béni l’homme qui se confie en l’Éternel!Jer 17:7
Ceux qui connaissent ton nom se confieront en toi.Ps 9:10

Au chapitre 20 de l’évangile selon Matthieu, nous lisons la parabole d’une embauche particulière: celle des ouvriers engagés à des heures différentes et qui reçoivent le même salaire.

Nous serions assez disposés à prendre parti pour les ouvriers mécontents et à trouver injuste la façon dont agit ce maître de maison. Mais il faut regarder le récit de plus près. Le maître était tombé d’accord avec les ouvriers du matin (v. 2). Le contrat les avait satisfaits. Et ils ont reçu du maître leur salaire selon l’engagement qu’ils avaient pris.

Les ouvriers engagés à la 6e, 9e, ou 11e heure n’ont pas de contrat, mais font confiance au maître pour recevoir ce qui sera juste (v. 4, 7). Pourtant, ils reçoivent autant que les ouvriers de la première heure!

Oui, cela paraît injuste, mais le Seigneur veut nous enseigner par cette parabole deux grandes leçons:

    • Nous devons lui faire confiance,
    • Ce qu’il donne au-delà du salaire est une grâce.

Reprenons ces deux points: Soyons honnêtes et reconnaissons notre attitude parfois paradoxale: nous faisons confiance à Dieu pour notre salut éternel et nous ne lui faisons pas toujours confiance pour nos circonstances quotidiennes. Le Seigneur nous montre par cette parabole que ce qui lui plaît, c’est notre confiance en tout temps et en toute circonstance.

L’autre grande leçon, c’est que ce qu’il nous donne est une grâce et non un dû. Que de choses le Seigneur nous donne: l’usage de nos facultés, des biens divers, de nombreuses joies, des dons spirituels! Ce ne peut être considéré comme un salaire, pas plus que le denier reçu par ceux qui n’avaient travaillé qu’une heure; c’est plutôt un don venant de Celui qui dit: Je veux donner… parce que moi je suis bon (v. 14, 15). Il existe dans la nature humaine un besoin de justice; aussi les hommes établissent- ils toutes sortes de contrats pour la garantir. Le Seigneur Jésus lui-même fait avec les premiers, comme avec les autres, ce qui est juste, mais il dépasse la notion de justice et dit: Moi je suis bon!

Alors honorons notre Maître d’une confiance entière.



03/09/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1022 autres membres