* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Fils de roi ( Plaire au Seigneur )

Car-Dieu-a-tant-aimé-le-monde-quil-a-donné-son-Fils-unique-afin-que-quiconque-croit-en-lui-ne-périsse-point-mais-quil-ait-la-vie-éternelle

 

 

Quand (Pierre) fut entré dans la maison, Jésus prit les devants et dit: Qu’en penses-tu, Simon? Les rois de la terre, de qui reçoivent-ils des tributs ou des impôts, de leurs fils ou des étrangers? Pierre dit: Des étrangers. Jésus lui dit: Les fils en sont donc exempts.Mt 17:25,26

Pour fortifier la foi de trois de ses disciples, Jésus leur apparaît dans sa gloire magnifique en compagnie de Moïse et d’Élie. Comme ses deux compagnons, Pierre entend la voix qui vient du ciel: Celui-ci est mon Fils bien-aimé… (Mt 17:5). Peu après, une circonstance vient mettre en évidence la difficulté pour Pierre de tirer les conséquences d’une telle déclaration: un percepteur lui demande si Jésus s’acquitte de l’impôt perçu pour l’entretien du temple. Bien sûr, répond Pierre, désireux de prouver que son maître est un bon Juif.

Le Seigneur, sans avoir assisté à la scène, connaît la réponse de Pierre et, par la question qui fait l’objet du verset d’aujourd’hui, il poursuit l’éducation de son cher disciple. Il lui fait comprendre qu’étant le Fils de Dieu, celui à qui appartient la royauté promise au fils de David, il aurait dû être dispensé de l’impôt.

Mais le temps de régner n’est pas encore venu. C’est pourquoi il consent à payer l’impôt demandé. Toutefois, il se sert encore de cette occasion pour montrer concrètement à Pierre qu’il est souverain sur tout: dans la bouche du premier poisson qu’il pêchera, il trouvera une pièce de monnaie suffisante pour eux deux. Dans sa grâce, il s’associe son disciple: cet argent est pour moi et pour toi, sous-entendu, toi aussi tu es un fils de roi.

Aujourd’hui, nous avons été associés à Jésus Christ dans sa mort et dans sa résurrection; il n’a pas honte de nous appeler ses frères. Nous avons la dignité de fils de roi, comportons-nous comme tels. Bientôt, nous serons aussi associés à lui dans sa gloire.

En attendant, souvenons-nous que sa puissance est aussi grande aujourd’hui que quand il commandait à un poisson d’apporter l’argent dont il avait besoin. Imitons la foi de Pierre: il n’a pas discuté pour obéir et jeter sa ligne dans la mer. Nous avons, en Jésus Christ, des promesses de la part de Dieu. Considérons-les avec foi, levons-nous pour agir et recevoir ces bénédictions promises.



28/05/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1062 autres membres