* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Gagner plus, mais pour quoi faire ? ( Paul Calzada )

“Les terres d’un homme riche avaient beaucoup rapporté. Et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je ?” (Luc 1216/17).

Nous avons en mémoire un célèbre slogan de campagne électorale : “Travaillez plus, pour gagner plus !” Gagner plus, toujours plus, encore plus, n’est-ce pas une proposition utilisée pour séduire les électeurs ? Cette proposition ne correspond-elle pas à l’aspiration de la majorité des hommes ?

Ce n’est pas un mal en soi que de chercher à gagner plus. La Bible déclare : “Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail” (Écclésiaste 4.9). Ce qui est souligné ici, c’est que deux salaires permettent de gagner plus qu’un seul. Cette façon de gagner plus (deux salaires) est présentée d’une manière positive dans ce texte.

L’histoire de R.G. Letourneau, nous montre comment ce chrétien, qui au début de sa vie professionnelle était un simple ouvrier agricole, a su gagner toujours plus. Son habileté, sa capacité d’inventer, et de fabriquer des machines adaptées aux travaux de la terre, lui ont permis de devenir un industriel des plus riches du XXe siècle. Il a déposé plus de trois cents brevets qui lui ont assuré de gros revenus. Mais qu’a-t-il fait de sa fortune ? Robert Letourneau est connu comme un généreux donateur pour de nombreuses œuvres philanthropiques chrétiennes. Son livre biographique : “Dieu dirige mes affaires”, nous montre comment cet homme n’avait pas fait du “gagner plus” la devise de sa vie, mais sa divise était : “Comment donner plus ?” Il voulait gagner plus pour pouvoir donner plus !

Si vouloir gagner plus n’a pas d’autre objectif que celui de thésauriser, ou de se plonger dans une course effrénée à toujours plus de plaisirs égoïstes, ou encore de vouloir dominer les autres par le pouvoir de l’argent… nous passons à côté de ce qui est l’essentiel dans la vie. Si réussir dans la vie, c’est gagner toujours plus ; réussir sa vie, c’est être en bénédiction aux autres.

Alors qu’il était captif à Sainte Hélène, Napoléon 1er, après avoir lu les Évangiles, a écrit : “Quel abîme entre ma profonde misère et le règne éternel de Christ !” Napoléon a passé sa vie à gagner toujours plus d’argent, de pays, de gloire, et le voici au soir de sa vie contraint de faire un triste bilan ! Il ajoute dans ses écrits : “Avant même que je sois mort, mon œuvre est détruite ; tandis que le Christ, mort depuis dix-huit siècles, est aussi vivant qu’au moment de sa vie … Le temps n’a pas seulement respecté l’œuvre de Christ, il l’a grandie”.

Un conseil pour ce jour :

Gagnez plus si vous le pouvez, mais pensez à faire un bon usage de ce plus en développant une générosité en faveur des plus défavorisés !

 

 



07/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 784 autres membres