* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Guéris par ses meurtrissures ( La Bonne Semence )

Lui-même (Christ) a porté nos péchés en son corps sur le bois, afin qu'étant morts aux péchés nous vivions pour la justice?; “par la meurtrissure de qui vous avez été guéris”. Car vous étiez errants comme des brebis, mais maintenant vous êtes retournés au berger et au surveillant de vos âmes.

1 Pierre 2. 24, 25

Ce n'est pas le corps du Seigneur qui a porté nos péchés, c'est “lui-même” qui les a portés “en son corps”, comme le montre aussi clairement ce verset du prophète Ésaïe?: “S'il livre son âme en sacrifice pour le péché…” (53. 10). L'âme est le centre des sentiments et des émotions les plus intimes. Les souffrances endurées par le Seigneur dans son âme ne pouvaient être perçues par qui que ce soit et ont été plus intenses que nous ne pourrons jamais l'imaginer. Le fait de porter nos péchés a été un sacrifice absolu – un sacrifice qui a expié dans une perfection inégalable tous les péchés de tous les croyants.

Propitiation de Dieu, le Seigneur Jésus est mort pour les péchés de toute l'humanité (voir 1 Jean 2. 2)?; ainsi, par sa mort à la croix, la sainteté et la justice de Dieu ont été pleinement soulignées et sa miséricorde peut s'étendre envers tous. Le Seigneur n'a pas porté les péchés de tous, mais d'un “grand nombre”, c'est-à-dire de tous ceux qui le reçoivent. “Le Christ aussi, ayant été offert une fois pour porter les péchés d'un grand nombre…” (Hébreux 9. 28). Son sacrifice était suffisant pour tous, mais seuls ceux qui l'acceptent par la foi en bénéficient (voir aussi Romains 3. 22).

Si Jésus a porté nos péchés, qu'avons-nous alors à faire encore avec le péché?? Face à la justice de Dieu, sa mort a marqué la fin de nos transgressions, et les croyants sont donc vus par Dieu comme étant “morts aux péchés”, entièrement libérés pour être rendus capables de vivre “pour la justice”.

“Par la meurtrissure de qui vous avez été guéris” (voir Ésaïe 53. 5)?: il ne s'agit pas des meurtrissures physiques infligées à Jésus par ses persécuteurs, mais des meurtrissures du jugement terrible de Dieu qu'il a connues pendant les trois heures de ténèbres sur la croix. C'est là une guérison spirituelle parfaite. Puisque, nous qui lui appartenons, nous avons été guéris de cette manière, il n'est que juste et convenable assurément que nous vivions dans une heureuse soumission à sa volonté et dans l'obéissance à sa Parole.

L.M. Grant

 



06/01/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 829 autres membres