* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Guérison des blessures de l'âme ( Paul Calzada )

« Mon âme est abattue au-dedans de moi. » (Psaume 42.7)

Il se peut que vous viviez ce que connaissait le psalmiste au moment où il écrit ce psaume. Son âme était abattue.

J’aime l’honnêteté de cet homme ; il déclare que son âme est en mauvaise santé. Le premier pas vers la guérison passe par le fait de reconnaître

nos souffrances, de confesser nos limites.

Il en est des blessures de l’âme comme des blessures du corps, elles peuvent avoir diverses origines. Il est des blessures que nous

subissons, et d’autres que nous nous faisons nous-mêmes.

Après avoir reconnu où ça fait mal, il nous faut découvrir la totale compréhension de la grâce de Dieu. Elle seule a le pouvoir de nous guérir de nos blessures intérieures.

Il faut préciser que nos diverses sensibilités peuvent donner plus ou moins d’amplitude à ces blessures. Tout comme certains résisteront plus ou moins à diverses maladies physiques, de même certains supporteront plus ou moins les chocs émotionnels. Nous ne sommes pas tous égaux devant la douleur, c’est pourquoi les mêmes causes peuvent agir plus profondément chez l’un que

chez l’autre.

La nature des uns peut être exclusive, excessive, avec des sentiments d’orgueil, chez d’autres leur nature sera au contraire dévalorisée, complexée, introvertie. Il est évident que l’extraverti ne ressentira pas les chocs émotionnels de la même manière que l’introverti. Cependant, la réalité de la guérison des blessures de l’âme se fera, pour tous, de la même manière, c’est-à-dire au travers de la puissante grâce qui est en Christ.

Il existe aujourd’hui, dans certains milieux, une forme de thérapie psychanalytique, qui consiste à aller chercher dans le passé, des événements de frustration et de traumatisme. Sans vouloir juger de l’utilité ou pas de cette pratique nous constatons que certains en abusent, faisant remonter des blessures imaginaires, tendant à porter sur d’autres la responsabilité de notre mal-être. Ces souvenirs induits, au lieu de libérer les personnes de

leur mal-être, en font les proies de dangereux gourous.

La guérison intérieure d’essence divine englobe la restauration spirituelle de notre être entier. Cette globalité de notre personne est indiquée par ce texte de l’Écriture : « Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible…! » (1 Thessaloniciens 5.23).

Un conseil pour ce jour :

L’œuvre de Christ est totalement suffisante pour vous guérir, vous restaurer, esprit, âme et corps. Plus vous entrerez dans la compréhension de la grandeur de la grâce qui est en Jésus, plus cette grâce, opèrera son œuvre de libération. Pour guérir de vos blessures, ce n’est pas au plus profond de votre moi que vous devez aller chercher, mais c’est au plus profond de la révélation de la grâce qui est en Christ.

 

 



13/06/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 749 autres membres