* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Guerres et bruits de guerre ( Paul Calzada )

« Vous entendrez parler de guerres et de bruits de guerres : gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent. Mais ce ne sera pas encore la fin. » (Matthieu 24.6)

Lorsque Jésus répond à la question : « Quel sera ‘le’ signe de ton avènement », il indique plusieurs signes avant-coureurs qui se manifesteront pendant la longue période allant de sa mort, jusqu’à son retour. L’un de ces signes est celui-ci : « guerres et bruits de guerres ». D’ailleurs Jésus prend soin de préciser : « Mais ce ne sera pas encore la fin ».

Depuis que le monde est monde, les hommes n’ont cessé de se faire la guerre. Mais la parole de Christ est à mettre en relation avec l’histoire du peuple juif en particulier et des chrétiens en général. Or, depuis la guerre des juifs, dans les années 70, racontée par Flavius Josèphe, jusqu’à nos jours, les guerres et les pogroms contre les juifs n’ont jamais cessé depuis deux mille ans. De nos jours encore, Israël cristallise une part importante des tensions et des menaces de guerre. Au siècle dernier, avec la Shoa, nous avons atteint un des sommets de l’horreur. Le paroxysme est peut-être à venir, mais ces guerres et bruits de guerres ne peuvent constituer ‘le signe’.

En parallèle, Jésus annonce de nombreuses persécutions contre les chrétiens qui croiraient en lui (24.9). Or, ces persécutions sont déjà mentionnées dans le livre des Actes (8.1 ; 11.19 ; 13.50). Elles ont eu lieu tout au long des deux mille ans de ces temps de la fin. Sous l’empire romain, à plusieurs reprises, les chrétiens furent livrés à de terribles persécutions. Aujourd’hui encore, l’Eglise persécutée est une triste réalité dans de nombreux pays. De nombreux sites tel : « InfoChretienne.com « , que je vous recommande, s’en font l’écho.

Nous pourrions reprendre tous les autres signes avant-coureurs : famines, épidémies, tremblements de terre, faux prophètes, signes dans le ciel… tous ont marqué les deux mille ans de ces derniers temps. Déjà une grande famine est mentionnée dans Actes 11.28. L’histoire nous rapporte les cruelles famines qui sévirent en France jusqu’au XIXème siècle, parfois accompagnées d’épidémies de peste et de choléra. Encore de nos jours, dans le monde, la famine touche environ un milliard de personnes.

Au sujet de tous ces signes, Jésus précise : « Tout cela ne sera que le commencement des douleurs » (Matthieu 24.8). Il est donc essentiel de ne pas monter en épingle l’un ou l’autre de ces signes car ils ne sauraient être ‘le signe’ particulier que les disciples réclamaient. Ces signes ont toujours existé ; malheureusement, ils ne font que croître en intensité avec les moyens modernes de destruction.

Un conseil pour ce jour :

Comme le dit Jésus : « gardez-vous d’être troublés, car il faut que ces choses arrivent ». Que votre amour, pour Dieu et votre prochain, ne se refroidisse pas.

 

 



04/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 760 autres membres