* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Identifiés à Christ ( Plaire au Seigneur )

photo_5302_21516452

 

 

Saul, qui respirait encore menace et meurtre contre les disciples du Seigneur… était en chemin et approchait de Damas, quand soudain une lumière brilla du ciel autour de lui comme un éclair. Et, étant tombé à terre, il entendit une voix qui lui disait: Saul! Saul! Pourquoi me persécutes-tu? - Qui es-tu, Seigneur? demanda-t-il. - Je suis Jésus que tu persécutes. Ac 9:1-5

Vous représentez-vous cette petite troupe qui se dirige vers Damas, conduite par Saul de Tarse? Il est plein de rage, de pensées de meurtre contre les chrétiens qui ont quitté le camp de l’orthodoxie juive pour s’attacher à un homme appelé Jésus qui vient d’être crucifié.

Saul est un érudit, il connaît par cœur une grande partie de l’A.T. Il a été instruit pour en connaître l’interprétation par Gamaliel, illustre docteur de la Loi. Il se drape dans sa connaissance biblique, mais aussi dans sa droiture personnelle, lui qui se considère comme irréprochable quant à la Loi de Moïse. Il dira plus tard: quant à la justice qui est par la Loi, étant sans reproche (Php 3:6).

Et voilà qu’une grande lumière venant du ciel le jette par terre; en même temps la voix de Jésus se fait entendre. Par cette parole: Je suis Jésus que tu persécutes, Jésus lui déclare qu’il s’identifie à chacun des croyants que lui, Saul, poursuit de sa haine religieuse. C’est comme si le Seigneur lui disait: «Ceux que tu persécutes me sont si précieux, je les aime tellement que les souffrances que tu leur infliges, je les ressens comme si tu me les faisais subir à moi personnellement».

Certainement, Saul prend quelque peu conscience de la grâce contenue dans ces paroles. Il comprend qu’il peut faire confiance à celui qui les prononce pour bénéficier de cette même grâce.

Effectivement, le Seigneur lui envoie Ananias pour qu’il soit délivré de sa cécité et rempli de l’Esprit Saint. Le Seigneur lui-même lui annoncera la grâce et l’honneur qu’il lui accorde: être son messager et souffrir pour lui.

Mesurons, comme Saul, la grandeur de l’amour, de la grâce de Jésus. Saisissons que nous sommes unis à Jésus, notre Sauveur. Comprenons que le Seigneur nous accorde la grâce de le servir en servant ses rachetés et en annonçant son grand salut.

 



14/10/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1025 autres membres