* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Il nous fait confiance ! Paul Calzada )

 

 

« Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l’autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller. » (Marc 13.34)

Après avoir longuement exposé un ensemble de signes apocalyptiques, au sujet de la fin du temps de la grâce, Jésus termine son discours par cette image du maître qui confie sa maison à ses serviteurs, en leur demandant

d’assumer diverses responsabilités, et de veiller.

Dans cette parabole, comme dans d’autres encore, Jésus se présente ou présente Dieu comme celui qui s’en va. Dans la parabole des vignerons (Marc 12.1/9), un homme confie sa vigne à des fermiers, et s’en va. Dans la parabole des talents (Matthieu 25.14/30), un homme distribue des talents, et s’en

va.

Parfois, nous sommes tellement obnubilés par les signes de son retour que nous en oublions le fait central : Il est parti ! Quel est ce Dieu qui se retire, qui s’en va ? Nous a-t-il abandonnés ? Ne s’intéresse-t-il plus à nous ? Pourquoi est-il parti ?

Il est évident que son départ n’est pas un abandon ou un désintérêt ; au contraire, c’est une marque d’amour et de confiance. Il nous confie ce qu’il a de plus précieux : (Sa maison, sa vigne, ses trésors). Quelle marque de confiance ! Seriez-vous prêt à confier votre chéquier, votre maison, ce qui vous appartient, à quelqu’un à qui vous ne feriez pas

confiance ? Certainement pas !

Si nous le faisons, c’est parce que nous avons confiance en la personne à qui nous remettons tout cela. De même, si Dieu nous confie sa maison, c’est parce qu’il ne nous considère pas comme des incapables, des irresponsables, des enfants, mais comme des adultes responsables, des serviteurs sérieux. Dieu s’efface en nous confiant son autorité, sa richesse, sa puissance. Il s’en va comme des parents qui s’effacent pour que leur fils assume ses responsabilités.

Le Seigneur est parti, et il nous dit : Veillez ! Ne cherchez pas à savoir quand est-ce que je vais revenir, mais veillez ! Veillez à l’entretien de ma maison, veillez sur ce monde que je vous ai confié. Soyez comme la femme vertueuse qui veille sur ce qui se passe dans sa maison (Proverbes 31.27). N’enterrez pas votre talent, veillez à le faire

prospérer en vous mettant à l’œuvre.

Veiller, c’est agir, et s’investir, c’est travailler à rendre ce monde meilleur, par le partage des trésors que Dieu nous a confiés. Partagez Jésus, le pain de vie, partagez les trésors de sa Parole, partagez vos biens matériels, selon vos possibilités, avec ceux qui sont dans le dénuement. (Hébreux 10.24).

Une question pour ce jour :

Que feriez-vous si vous saviez que ce jour est votre dernier jour ? Vous vous réconcilieriez avec untel ? Vous iriez voir vos vieux parents dans leur maison de retraite ? Vous diriez à ceux qui vous entourent : « Je t’aime » ? Ce que vous feriez, faites-le aujourd’hui ; c’est cela veiller.

 



03/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 775 autres membres