* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

J’ai vu tes larmes ( Laurent Guillet )

index

 

Lisons ensemble dans le livre du prophète Ésaïe, au chapitre 38 : 
   
« En ce temps-là, Ezéchias fut malade à la mort. Le prophète Ésaïe, le fils d’Amots, vint auprès de lui et lui dit : ainsi parle l’Éternel : donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir, et tu ne vivras plus. Ezéchias tourna son visage contre le mur, et fit cette prière à l’Éternel : ô ! Éternel, souviens-toi que j’ai marché devant ta face avec fidélité et intégrité de cœur, et que j’ai fait ce qui est bien à tes yeux ! Et Ezéchias répandit d’abondantes larmes. 
Puis, la Parole de l’Éternel fut adressée à Ésaïe en ces mots : Va, et dis à Ezéchias : Ainsi parle l’Éternel, le Dieu de David ton père : J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici, j’ajouterai à tes jours quinze années. Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d’Assyrie, je protégerai cette ville. » Puis, au verset 17 : « “Voici, mes souffrances mêmes sont devenues mon salut. Tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse du néant. Car tu as jeté derrière toi tous mes péchés.”

Notre Dieu est le Dieu des délivrances. 

Il est le Dieu vivant et vrai qui exauce encore les prières. Je voudrais qu’aujourd’hui, chers amis, vous réalisiez que Dieu a des désirs de bontés, des desseins merveilleux à notre égard. Dieu a un plan d’amour, des projets magnifiques de bénédictions envers le pécheur, envers le malade, envers celui qui a besoin de consolation.
En toutes circonstances, Dieu désire signaler sa bonté, Il veut le faire pour toute créature. Pourtant, il semblerait que lorsque Dieu a envoyé son serviteur vers Ezéchias, le message apporté soit bien sévère : 
   
“Donne tes ordres à ta maison, car tu vas mourir.” 

C’est un message particulier, mais qui va déclencher la foi dans le cœur d’Ezéchias, et le but recherché de Dieu n’est pas bien sûr de faire mourir cet homme, car le Seigneur est le Prince de la vie. Mais ce message qui nous semble dur va provoquer un choc, et cet homme bouleversé va être ramené sur le terrain de la foi et de la prière. Alors là Dieu pourra le bénir ! Ce choc est nécessaire pour ce vieux roi. Ezéchias, dans sa maladie, avait peut-être mis en oubli que Dieu était un Dieu bon, riche en miséricorde et en compassion. Lorsqu’on est très malade, tout s’en ressent. “Peut-être, pensait-il, mais enfin, moi qui aie servi le Seigneur, me voici malade. Ce n’est pas juste !”

Savez-vous qu’il y a des gens qui pensent ainsi et disent : 
   
“Est-ce que je ne suis pas une personne juste et bonne envers tous ? Je ne suis pas pécheur — ou pécheresse — je n’ai ni tué ni volé. Alors pourquoi Dieu permet-il ce qui m’arrive ? 

Ces raisonnements nous éloignent de la bénédiction. Ezéchias pouvait être dans l’amertume, fatigué de souffrir, il pouvait murmurer, et c’est pourquoi Dieu lui a envoyé un traitement de choc, un message si particulier : ‘Donne tes ordres à ta maison, tu vas mourir, tu ne vivras plus.’ Le Seigneur savait très bien qu’Il allait le relever après. Dieu voulait le secouer, et lorsque le prophète fut sorti, Ezéchias se mit à pleurer. Un roi qui pleure ! Oui, et même dans la foi, il pria : ‘Seigneur, je t’en supplie, viens à mon secours, souviens-toi que j’ai marché avec toi avec fidélité et intégrité.’ 

C’était vrai pour Ezéchias, cela ne veut pas dire qu’il était un homme saint, sans péché. L’Écriture dit pour tous : 
   
‘Il n’y a pas de juste, pas même un seul.’ 

Dans sa prière de reconnaissance, Ezéchias dira d’ailleurs : 
   
‘Tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse du néant, car tu as jeté derrière toi tous mes péchés.’ 

Si vous désirez la bénédiction, il est nécessaire de rentrer en vous-même, de laisser votre conscience parler au fond de votre cœur. Dites au Seigneur : 
   
‘Seigneur, oublie mes péchés, pardonne mes transgressions.’ 

Ezéchias répandit d’abondantes larmes. Ayant compté sur l’amour, sur la compassion et sur la puissance du Seigneur, Ezéchias ne fut pas déçu.

Un deuxième message lui a été adressé : 
   
‘J’ai vu tes larmes.’ 

Quelles merveilleuses Paroles de Dieu pour nos cœurs : ‘J’ai vu tes larmes.’ Aucune détresse, aucune souffrance ne lui échappe, et notre Dieu répond toujours aux prières qui lui sont adressées dans une attitude de foi. Ce Dieu juste veut vous bénir. Il vous conduit là où sa bénédiction pourra vous atteindre. 

L’Évangile est un merveilleux message de Dieu pour nos cœurs. C’est la bonne nouvelle que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, s’est donné lui-même comme victime expiatoire pour nos péchés, afin que nous soyons pardonnés et que la grâce de Dieu puisse nous atteindre. Le Fils de Dieu a donné sa vie sur la croix à notre place. Il est mort afin que nos péchés soient pardonnés et que nous soyons guéris de nos maladies. Un choc doit se produire dans nos cœurs et nous devons nous retourner avec reconnaissance vers ce Sauveur qui nous appelle. 

Jésus vous appelle, aujourd’hui, chers amis, afin de vous arracher à votre misère pour faire de vous des êtres libérés du péché, de la maladie, de la crainte de la mort, possédant l’assurance de la vie éternelle. 
   
‘J’ai vu tes larmes’ ! 

Votre souffrance n’échappe pas à votre Sauveur, et si vous vous placez dans une attitude de foi et de prière sincère, alors Il vous accordera la bénédiction dont vous avez besoin. Celui qui a glorieusement relevé, guéri Ezéchias, est celui qui a donné son Fils unique sur la croix, afin que, comme l’Écriture le déclare : 
   
‘Par ses meurtrissures, vous soyez guéris de vos maladies et que dans son sang précieux, vous ayez le pardon de vos péchés.’

Aujourd’hui, le Seigneur guérit encore les malades, secourt les affligés, délivre des détresses morales, et en toutes circonstances, Il nous assure de sa protection. Ezéchias a été guéri, mais le Seigneur lui a aussi accordé une protection particulière : 
   
‘J’ai entendu ta prière, j’ai vu tes larmes. Voici, j’ajouterai à tes jours quinze années.’ C’est la guérison promise pour son cœur. ‘Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d’Assyrie, je protégerai cette ville.’ 

Être guéri, c’est bien, être sauvé, c’est mieux. Être ensuite chaque jour sous la protection du Dieu vivant, c’est encore mieux ! 

‘J’ai vu tes larmes.’ Aujourd’hui, cher ami, le Seigneur pourra-t-il vous trouver dans cette attitude de foi et de prière ? Pourra-t-Il trouver en vous une réelle repentance, suivie d’une réelle confiance en lui ? Alors, il vous bénira. En Jésus-Christ, Dieu accomplira à votre égard ses desseins bienveillants, ses désirs de bonté. Il veut vous sauver et vous donner une vie nouvelle, vous protéger en toutes circonstances. 

Prions ensemble : 
   
‘Notre bon et tendre Père, nous te bénissons, car tes desseins de bonté se sont fait connaître. Tu désires, dans le Nom de Jésus, secourir ces chers amis. Tu vois leurs larmes, tu entends la prière qui monte maintenant de leur cœur. Vois, Seigneur, ils ont confiance en toi, ils s’attendent à ton secours. Ils recevront de toi, car ton Évangile est une merveilleuse bonne nouvelle de délivrance. Que ton Nom soit béni ! Amen !’ 


16/03/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres