* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Je le pansai, mais Dieu le guérit ( La Bonne Semence )

Éternel, mon Dieu ! J’ai crié à toi, et tu m’as guéri.
Psaume 30. 2
Béni l’homme qui se confie en l’Éternel, et de qui l’Éternel est la confiance !
Jérémie 17. 7
D2WbysTWoAEf3c_

 

 

Ce titre est une citation d’Ambroise Paré, une grande figure médicale de la Renaissance. Il est considéré comme l’un des pères de la chirurgie moderne. La phrase qu’il a prononcée nous indique la bonne attitude à avoir vis-à-vis de la médecine.

“Je le pansai”, c’est-à-dire : je le soignai. Les médecins ou les chirurgiens ont appris à connaître les différentes pathologies et s’appliquent à les soigner du mieux possible. Le fait de pouvoir recourir à leur compétence est un privilège que nous devons apprécier. Et les chrétiens qui exercent ces métiers y trouvent l’occasion de montrer les caractères du Seigneur Jésus : douceur, sollicitude, vérité…, à l’exemple de l’évangéliste Luc, appelé par l’apôtre Paul “le médecin bien-aimé” (Colossiens 4. 14).

“Mais Dieu le guérit” : le médecin soigne, mais Dieu garde le contrôle, lui qui permet aussi bien les maladies ou les accidents que les guérisons. Nous devons tous, soignants ou patients, garder en tête que la vie appartient au Créateur et qu’il contrôle toutes les circonstances de notre existence.

La Parole de Dieu fait un reproche au roi Asa : “Dans sa maladie aussi, il ne rechercha pas l’Éternel, mais les médecins” (2 Chroniques 16. 12). Il ne lui est pas reproché d’être allé voir son médecin, mais d’avoir oublié Dieu, de ne pas avoir recherché par la prière quels étaient son but et sa volonté. Acceptons avec reconnaissance les soins médicaux dont nous disposons, mais confions-nous premièrement et surtout en un Dieu qui nous aime et qui veut notre bien.



19/11/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 932 autres membres