* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Je sais… ( Plaire au Seigneur )

index

 

 

La femme lui dit: Je sais que le Messie, qui est appelé le Christ, vient; quand il sera venu, lui, il nous fera tout connaître. Jn 4:25
Marthe lui dit: Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. Jn 11:24
Je n’ai pas honte, car je sais qui j’ai cru, et je suis persuadé qu’il a la puissance de garder ce que je lui ai confié, jusqu’à ce jour-là. 2Ti 1:12

Les trois versets de ce jour expriment trois affirmations que nous entendons, exprimées sous une forme ou une autre, chez beaucoup de personnes. Elles ne sont toutefois pas du même ordre.

  1. La femme samaritaine. Les Samaritains n’étaient pas de race juive et pratiquaient une religion mélangée. De l’A.T., ils n’acceptaient que le Pentateuque qu’ils avaient falsifié en certains endroits. Les informations de la Samaritaine sont basées sur la tradition religieuse: Nos pères ont adoré sur cette montagne…, et elle désigne le mont Garizim. Toutefois, par son affirmation - Je sais que le Messie qui est appelé le Christ, vient… - elle témoigne d’une compréhension claire de l’un des buts essentiels de la venue de Christ. Le Seigneur se met à son niveau de connaissance pour l’amener à comprendre qui il est: Je le suis, moi qui te parle. Et elle l’a cru.
  2. Marthe. Comme elle, beaucoup de croyants se satisfont d’affirmations basées sur la Parole de Dieu sans forcément bien les comprendre. Marthe croyait à la résurrection générale au dernier jour, comme tout Juif orthodoxe. Sa foi en la doctrine devait faire place à la foi en la personne de Jésus. Comme avec la Samaritaine, Jésus part de son niveau pour l’amener à s’attacher à Lui: Moi, je suis la résurrection et la vie. Et Marthe l’a cru: Moi je crois que tu es le Christ, le Fils de Dieu (Jn 11:27).
  3. Paul. Le Je sais qui j’ai cru de l’apôtre résulte d’une révélation de Jésus sur le chemin de Damas et d’une confiance totale en celui sur qui il s’est appuyé par la suite, sans jamais avoir été déçu.

    Le Seigneur ne reproche rien à la Samaritaine, ni à Marthe, mais il les instruit avec beaucoup de bonté pour les amener à une conviction vraiment solide et enracinée en sa personne, comme la conviction de Paul.



05/08/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 932 autres membres