* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Je suis un fondamentaliste! ( Plaire au Seigneur )

télécharger (1)

 

 

Si les fondements sont détruits, que fera le juste?Ps 11:3

Les attentats de septembre 2001 à New York et leurs suites ont conduit à utiliser très fréquemment le mot «fondamentaliste». Il désigne aujourd’hui tout courant religieux extrémiste et est associé bien souvent à l’utilisation de la violence pour faire triompher une cause. «Fondamentaliste» est donc devenu synonyme d’intolérant, obtus, fanatique, sectaire, dogmatique, obscurantiste… donc dangereux. Un tel fondamentaliste s’oppose à tout ce qui n’est pas conforme à ses conceptions, jusqu’à vouloir l’éliminer.

On ne peut qu’être épouvanté par les actes de certains «fondamentalistes» au cours des siècles: musulmans au nom de la défense et de la promotion de leur religion (comme lors des attentats de New York), hindouistes assassinant Gandhi, «apôtre» de la non-violence, et même chrétiens s’entre-tuant (guerres de religion en France au 16e siècle).

Pourtant, en tant que chrétien, je n’hésite pas à me définir comme un fondamentaliste, mais en précisant que j’entends par là quelqu’un qui tient ferme les fondements de la foi chrétienne. Le seul vrai fondement, c’est Jésus Christ (1Co 3:11 Eph 2:20) et celui qui fonde sa foi sur sa personne et ses paroles est inébranlable (Lu 6:47,48). De nombreux mouvements d’idées (certains se prétendant même chrétiens) tendent à saper les fondements du christianisme: l’autorité de la Bible, la divinité de Jésus, sa résurrection, le salut par la foi, le jugement éternel… Comme le disait le psalmiste (verset d’aujourd’hui): que reste-t-il au juste, si on lui retire les bases objectives de sa foi?

Cependant, tenir ferme sur les fondements bibliques ne veut pas dire:

  • Être opposé, par principe, à toute évolution. Le chrétien convaincu sait se laisser guider par le Saint Esprit pour appliquer l’immuable Parole de Dieu à un monde en mouvement.
  • Être dogmatique, c’est-à-dire fermé à toute interprétation différente de la sienne. Comme les Béréens, le chrétien convaincu est conscient de ne connaître qu’en partie et examine toute chose à la lumière de la Bible pour retenir ce qui est bon (Ac 17:11 1Th 5:21).
  • Être fanatique, c’est-à-dire vouloir imposer (jusque par la force) sa façon de voir aux autres. Le chrétien convaincu connaît la puissance de la Parole de Dieu qui a un pouvoir de conviction unique. Et il se contente de prêcher ce qu’il en a compris.

Avec ces précisions, je le répète: je suis un fondamentaliste!



01/07/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1030 autres membres