* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

JÉSUS COUCHERA-T-IL DEHORS CE SOIR ENCORE ? Catherine Gotte Avdjian

Jésus couchera-t-il dehors ce soir encore ?
J'ai eu faim et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger et vous m'avez accueilli ; j'étais nu et vous m'avez habillé ; j'étais malade et vous m'avez rendu visite… toutes les fois que vous avez fait cela à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. Matthieu 25.35-36 ; 40

Gayané, une amie réfugiée arménienne, s’est retrouvée à la rue avec toute sa famille – dont un bébé. Chaque soir, elle appelle le 115. "Pas de place, rappelez plus tard !" Toutes les portes sont fermées, même celles des églises. Me revient à l’esprit un conte de Noël que j’affectionne particulièrement, celui écrit par Ruben Saillens, Le Père Martin (repris par l’écrivain russe Tolstoï). 

C’était un vieux cordonnier, solitaire. Son échoppe donnait sur la place du quartier. Depuis peu, on le trouvait plus joyeux, probablement à cause du "vieux livre" qu’il lisait souvent. Noël approchait. Un soir, en lisant le récit de la nativité, il soupire voyant qu’il n’y avait pas de place pour Marie et Joseph à Bethlehem. Il se dit qu’il les aurait bien reçus chez lui. S’étant assoupi, il entend comme une voix l’invitant à être très attentif le lendemain car Jésus passera incognito. En sursaut, il se réveille, son cœur bat la chamade. Dès les lueurs du jour, il se met à guetter les passants : il aperçoit le balayeur de rue frigorifié et lui propose une tasse de café. Il donne quelques bonbons aux enfants à la sortie de l’école. Il offre des chaussures au petit d’une pauvre femme qui s’en va à l’hôpital. Mais le soir venu, alors que chacun se prépare à fêter le réveillon, le voici dépité et triste : "Il n’est pas venu." Tout à coup, la chambre se remplit de lumière et devant lui se tiennent toutes les personnes à qui il a tendu la main pendant la journée. "Mais qui êtes-vous donc ?" Alors le petit enfant, dans les bras de sa maman, montre du doigt un passage sur la Bible ouverte : "J’ai eu faim et vous m’avez donné à manger…" (Matthieu 25.35) Le Père Martin comprit soudain qu’en accueillant tous ces "petits", c’était Jésus lui-même qu’il avait accueilli. 

Une prière pour aujourd’hui

En cette période de Noël, je ne veux pas seulement aimer et "gâter" mes bien-aimés – "Les pécheurs n’en font-ils pas autant ?" (Luc 6.33) – mais faire de la place pour les "Gayané" que tu mettras sur mon chemin. Bienvenue, Seigneur, chez moi ! Amen.

 



17/12/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres