* JESUS REVIENT *

* JESUS REVIENT   *

Jusqu’à ce qu’il vienne ( Plaire au Seigneur )

index

 

 

 

Toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez la coupe, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne. 1Co 11:26

Un fiancé s’en va pour un long voyage professionnel. Il laisse sa photo à sa future femme en lui disant: « quand tu la regarderas, tu te souviendras de moi jusqu’à ce que je revienne pour notre mariage. »

Le Seigneur Jésus Christ, le fiancé de l’Église, est monté au ciel. Il nous a laissé un souvenir de lui: la cène du Seigneur que nous prenons jusqu’à ce qu’il vienne nous chercher. C’est un repas d’amour que nous partageons en mémoire de lui.

C’est pourquoi, chaque dimanche, beaucoup de chrétiens se réunissent pour se souvenir du Seigneur lui-même, de sa mort et de sa victoire à la croix. Ils partagent les signes qu’il leur a laissés: le pain qui nous parle de son corps donné pour nous et la coupe qui nous parle de son sang versé pour nous. Ils désirent le faire jusqu’à ce qu’il vienne les enlever auprès de lui. L’Église annonce donc ainsi, à qui veut l’entendre, que le Seigneur est mort et ressuscité.

    • C’est un message de joie pour les croyants: ils rappellent que c’est à cause de cette mort que leurs péchés ont été totalement effacés, car le Seigneur est mort pour chacun d’eux. Ils sont heureux de savoir que sa mort leur ouvre l’accès à la présence de Dieu, qu’elle est le fondement de leur salut éternel: régénérés et parfaits, ils seront les habitants des nouveaux cieux et de la nouvelle terre, là où la justice habitera.
    • C’est une annonce au monde que le pardon est encore offert gratuitement à quiconque se repent et croit à l’œuvre du Seigneur.
    • C’est enfin un terrible avertissement: quiconque refuse la grâce de Dieu n’a aucun espoir quant à la vie éternelle. Dieu ordonne à tout homme de se repentir. Celui qui n’obéit pas à cet ordre connaîtra la perdition éternelle, loin de Dieu selon qu’il est écrit: Qui croit au Fils a la vie éternelle; mais qui désobéit au Fils ne verra pas la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui (Jn 3:36).

Nous mesurons l’importance d’annoncer la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne.



20/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1018 autres membres